On a testé pour vous : Les couches lavables

mardi 21 février 2017

Aujourd’hui, on va vous parler des couches lavables avec ce nouveau numéro de notre série "on a testé pour vous". Lorsque nous avons su que nous allions avoir un petit korrigan à la maison, nous nous sommes tout de suite posés la question des couches lavables.

Couche lavable 1
Image issue du site askHRgreen

Pourquoi avoir choisi les couches lavables ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous avons choisi les couches lavables :

  • Environnement : On ne va rien vous apprendre, la couche jetable est polluante lors de sa fabrication, utilise gâche de nombreuses matières premières et nous laisse énormément de déchets sur les bras. 

  • Économie : Le budget couches est énorme lorsqu’on a un enfant. Je vous laisser calculer le montant en prenant en compte le nombre de couches nécessaires jusqu'à ses 2 ans et demi 3 ans. Sur le long terme, les couches lavables sont plus économiques surtout si on les utilise pour les enfants suivants ou si on les achète d'occasion.

  • Santé : Afin de garantir un effet "fesses sèches" en cristallisant le pipi et "sans odeur", les fabricants de couches usent de poudres de perlimpinpin en tout genre (comprendre des produits chimiques plus ou moins nocifs directement en contact avec les parties intimes de bébé). Bébé sera bien assez vite confronté à toutes ces m... ces substances alors autant lui laisser du répit, surtout en cette phase de développement. 

Bref, nous sommes très vite arrivés à la conclusion qu’il nous fallait passer aux couches lavables.

    

Comment ça fonctionne? ça a l'air compliqué!

Quand tu décides de passer aux couches lavables, tu veux te renseigner. Tu allumes donc ton ordinateur, tu tapes 'Couches lavables' dans ton moteur de recherche et, là, tu te retrouves noyé sous des milliards d'informations en tout genre! ça fait peuuuuur!

Même si ça a l'air d'être super effrayant et compliqué, il n'en est rien. 

Couche lavable 3
Illustration issue du site Mon bébé bio et moi
  

 

La couche lavable s'utilise de la même façon que la couche jetable : quand ton bébé a fait ses besoins, tu le changes et, au lieu de jeter la couche, tu la stockes jusqu'au moment de la laver.

De notre coté on fait une machine de couches tous les 2-3 jours, c’est à dire 15-20 couches à laver.

    

A quoi ressemble une couche lavable?

Les différentes parties d'une couche lavable :

Comme les couches jetables, les couches lavables sont composées d'une partie absorbante et d'une partie étanche.

  • Soit les deux parties sont attachées ensemble, ce qui donne une couche semblable à la jetable mais en version tissu. Elle est appelée couche tout-en-un ou TE1.

 

Couche lavable 4

Image issue du site Cocarde verte

Avantage : On s'en sert exactement comme une couche jetable.
Inconvénient : Elles sont un peu plus longues à sécher.

   

  • Soit les deux parties sont dissociées. On a d'un coté la culotte de protection (partie étanche) et de l'autre la couche (partie absorbante).

Couche lavable 5
Image de la couche absorbante issue du site Eco sapiens
(ici réglable avec des boutons pression)

Couche lavable 6
Image de la culotte de protection issue du site Etre maman naturelle
(ici règlable avec des scratchs)

 Avantage : ça sèche plus rapidement et on peut
se resservir plusieurs fois de la culotte de protection avant de la laver.
Inconvénient : Il y a deux choses à mettre en place sur bébé.

   

Lorsque l'on a besoin que la couche absorbe plus (par exemple, la nuit ou si bébé fait des gros pipis), il est possible d'ajouter des inserts pour augmenter la capacité d'absorption. Certains se posent juste dans la couche, d'autres se fixent à l'aide de scratchs ou de pressions.

Couche lavable 8
Image issue du site Lilinappy

 

 

Il existe également un voile de protection (qui peut être réutilisable plusieurs fois en rinçant ou jetable) pour récupérer le caca et le jeter dans les toilettes.

Couche lavable 7
Image issue du site Bébé au naturel

   

 

Les différentes tailles des couches lavables :

  • Couches à taille fixe (S, M, L, XL...) à choisir en fonction du poids et de la morphologie de bébé.
  • Couches évolutives dont le système de fermeture est réglable, en général, avec des scratchs ou des boutons pression.

    A noter que les couches évolutives ne conviennent pas aux nouveaux nés. Il existe donc des tailles naissances.

    Rq : Comme les tailles naissances ne s'utilisent que sur une courte période, nous avons fait le choix d'utiliser des couches jetables écologiques à la place. Mis à part le côté économique, ça a eu l'avantage de nous laisser le temps de nous organiser dans notre nouvelle vie avec bébé.

    

Quelles sont les avantages et les inconvénients des couches lavables ?

 Les Avantages :

  • Budget : sur le long terme, elles sont plus économiques surtout si on les utilise pour les enfants suivants ou si on les achète d'occasion.

  • Pas besoin de se déplacer régulièrement pour en acheter, ni de sortir les poubelles.

  • Plus sain : pas de produits chimiques à l’intérieur, on sait ce qu’on met sur les fesses de bébé.

  • C’est super mignon (ok, ce n’est pas vraiment un argument).
  • C'est eco-friendly.

   

Les inconvénients :

  • C'est un investissement financier au début (en occasion, c'est plus raisonnable, on a acheté les nôtres 50 euros).

  • Il faut stocker les couches sales et les laver (un peu comme les vêtements ou la vaisselle si on y pense).

  • On ne peut pas mettre de vêtements trop serrés aux fesses et, en général, on prend une taille au dessus pour le pantalon et le body.

  • On peut tâtonner un peu au début pour trouver le mode qui nous convient.

Couche lavable 2
Image issue du site Mother Love

 

 

 FAQ Couches lavables

  • Utiliser des couches lavables n'est-ce pas un retour en arrière ?

    Lorsque nos grands-parents utilisaient des couches lavables, il devaient les laver à la main. Maintenant, nous avons un lave-linge qui fait le boulot pour nous. 

    De plus, depuis l'invention de la couche jetable et autres "progrès", nous nous sommes aperçus que les ressources de la terre ne sont pas illimitées et que certaines de nos actions sont polluantes. On ne considère donc pas ça comme un retour en arrière mais plutôt comme un progrès : nous réussissons à évoluer et avancer pour le mieux grâce à ce qu'on a appris de nos expériences. 

    

  • Beuuuurk! Mais c'est dégueu! Vais-je avoir du caca sur les mains si j'utilise une couche lavable ?

    Pas plus qu'avec une couche jetable!

    De toutes façons, si y’a du caca kaki collé au cucul de ton gosse, sur ses vêtements, ses mains, ses cheveux (oui, le môme est super marrant quand il veut), il faut bien y aller et laver tout ça! Couche jetable ou non, tu prends le risque d'en avoir sur toi.

   

  • De combien de couches vais-je avoir besoin?

    La quantité de couches nécessaires va dépendre du nombre utilisé par bébé tous les jours et de la fréquence à laquelle tu souhaites faire tes machines.

   

  • Où puis-je acheter des couches lavables? 

    Quelques idées : Coopératives bio, internet, marchés de l’occasion, etc... Tu peux aussi les faire toi-même si tu es couturière, il y a plein de tutos et d'explications sur internet.

   

  • Est-ce vraiment écologique car on utilise quand même de l’eau et de l’électricité pour les laver?

    Pour produire chaque couche jetable, il y a aussi de l’eau et de l’élec utilisés (et en quantité plus importante, on te laisse te renseigner sur les chiffres). De plus, pour chaque couche fabriquée, il faut compter les matières premières utilisées et les produits chimiques. Au final, utiliser une couche lavable consomme moins de ressources.

   

  • J'ai lu qu'une couche jetable contenait moins de plastique qu'une couche lavable. Si j'utilise une couche jetable écologique, ce sera donc meilleur pour l'environnement ?

    A poids égal, les couches jetables contiennent moins de plastique alors, pour une utilisation unique, il est plus judicieux d'utiliser les couches jetables. Seulement, l'intérêt des couches lavables réside dans le côté réutilisable. A terme, pour l'ensemble des changes, il y a donc moins de plastique utilisé.

   

  • Peut-on utiliser n’importe quelle lessive pour laver les couches ?

    Non, il faut éviter les lessives contenant de la glycérine ou du savon de Marseille car ça « encrasse » les couches. C’est à dire qu’une pellicule se forme et les rend moins absorbantes (dans ce cas, il faut faire un décrassage).

    Il parait que l'adoucissant ou le vinaigre sont mauvais pour les couches car ça les abîme plus vite.

    Il parait également que le fiel de bœuf est super efficace pour faire partir les tâches.

   

  • Comment stocker les couches ?

    Il y a deux possibilités :
    - Soit dan
    s un seau d’eau (dans lequel on peut ajouter de l'huile essentielle de tea tree)
    - Soit à sec.

    Nous avons commencé par utiliser la première solution puis sommes vite passés à la deuxième.

    Personnellement, lorsqu'il y a des traces de caca, on rince la couche tout de suite après le change pour éviter les tâches. 

   

  • Doit-on changer bébé plus souvent avec des couches lavables ? 

    Dans une couche jetable, la poudre de perlimpinpin permet de critaliser le pipi et de garder les fesses plus ou moins au sec et, en théorie, de le laisser plus longtemps. En pratique, laisser ton bébé mariner dans ses excrèments, ce n'est ni agréable ni bon pour lui (mets-toi à sa place...).

    En gros, jetable ou lavable, tu changes ton bébé dès qu’il a fait dans sa couche. 

   

  • Y'a-t-il plus de fuites avec les couches lavables ?

    S'il y a des fuites, comme pour les couches jetables, c'est qu'il y a un problème quelque part.
    Par exemple :
      -  La couche est mal mise
      -  La taille n'est pas adaptée
      -  Tu as attendu trop longtemps avant de changer bébé
      -  La couche n'est pas assez absorbante (prendre des spéciales nuits ou ajouter des inserts)

 

Couche lavable 9
Image issue du site Running with safety scissors

Notre conseil à ce sujet :

Pour vous lancer, n'hésitez pas à louer vos premières couches ou à les acheter d'occasion. Les essayer, c'est les adopter!

   

D'autres articles à lire sur le sujet :

 

A bientôt!Signature Scrat et Gloewen

 

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 08:27 - - Permalien [#] - Bafouilles [36]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , ,

Nouveau commentaire

Commentaires sur On a testé pour vous : Les couches lavables

    livre couture patchwork
    les couches lavables: une de mes passions quand mes enfants étaient BB!!

    Posté par sabrina, mardi 21 février 2017 à 08:31 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      En fait, c'est une chose très naturelle!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 08:58 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    C'est un très bon article, complet et instructif. Je suis sur qu'il sera utile à pleins de futurs parents désireux de faire attention à la santé de leur enfant.
    Bise.

    Posté par angélique, mardi 21 février 2017 à 09:03 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      On a essayé d'expliquer que ça n'a rien de compliqué!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:01 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    excellent article !!

    Posté par MuMu, mardi 21 février 2017 à 09:10 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Mes enfants ont passé l'âge depuis longtemps, mais il est vrai qu'il y a 10 ans, je m'étais posé la question.

    Posté par Alex mot a mots, mardi 21 février 2017 à 10:22 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Il y a 10 ans, ce n'était peut-être pas aussi facile ni accessible...

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:02 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Je n'ai pas de gosses mais j'avoue que j'y réfléchirais à deux fois si j'en avais un. Je réfléchis d'ailleurs à passer aux serviettes hygiéniques lavables depuis un moment pour ma part. La "cup" n'est pas faite pour moi mais les serviettes lavables pourquoi pas ? C'est le budget qui me repousse pour l'instant...

    Posté par Chicky Poo, mardi 21 février 2017 à 11:20 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Avec la grossesse, on ne peut pas retourner à la cup tout de suite. J'ai donc testé les serviettes lavables.
      Là encore, je m'en faisais une montagne mais c'est beaucoup plus simple que je ne pensais. N'hésite pas à essayer!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:05 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Bravo pour ce joli geste pour l'environnement !

    Posté par bluettine, mardi 21 février 2017 à 11:27 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Merci! C'est vrai que, maintenant qu'on y est, c'est hyper naturel!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:05 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Super article bien détaillé même si je ne suis pas adepte

    Posté par vanish13, mardi 21 février 2017 à 17:41 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Nous y avons trouvé beaucoup d'avantages comparé aux couches jetables et ne referions pas marche arrière!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:06 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Je n’ai pas osé m'y mettre pour ma fille, une des raisons c'est aussi que quand tu fais garder ta fille par une nounou ou en crèche, tu ne peux pas leur imposer ça mais sinon ça m'intéresse, je passerait peut être le cap si on fait un 2 ème ^^

    Posté par Not parisienne, mardi 21 février 2017 à 18:35 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Il y a de plus en plus de crèches et de nounous qui acceptent les couches lavables.

      En plus, ce n'est pas une organisation si différente (au moins pour les nounous) : si tu as des couches tout-en-un, ça s'utilise pareil que les lavables et elle les stocke juste dans un sac en attendant que tu les récupères le soir.
      Je pense que ça vaut le coup d'en parler!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:09 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Yes, yes, yes ! nous aussi avec mon mari on a décidé qu'on opterait pour les CL quand nous aurons un enfant !!! on se documente un maximum en attendant

    Posté par Melle Bulle, mardi 21 février 2017 à 19:53 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      C'est une bonne résolution!
      Vous verrez, c'est loin d'être le truc compliqué qu'on s'imagine!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:10 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Très bel article en faveur de la couche lavable.
    Pour en avoir, je suis fan, ma nounou aussi.
    Si ça peut intéresser certains parents, certaines villes comme Strasbourg font la promotion de la couche lavable et ont pas mal d'information sur le sujet sur leur site officiel.La ville propose même un système de location pour permettre aux parents d'essayer et même des ateliers pour apprendre à las coudre. Bonne idée non?

    Posté par FeeServanne, mardi 21 février 2017 à 20:47 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Ah oui!!! C'est super que des villes se mettent là-dedans, conseillent et guident les gens!!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:12 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    mon 3 e a été élevé aux lavables et j'ai trouvé cela extra, budget mini entre les cadeaux de naissance et les occasions sur ebay, et maintenant c'est moi qui utilise des SH lavables

    Posté par lalolo, mardi 21 février 2017 à 23:09 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      C'est clair que les couches lavables font du bien au porte-feuilles, surtout si l'entourage y participe en cadeau de naissance!
      Nous n'avons pas osé en parler autour de nous avant car nous avions un peu peur des réactions. Finalement, les couches lavables ont été un très bon choix!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:15 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Ma fille a tenté avec sa première fille, mais elle a laissé tomber par manque de temps et surtout de place, sans sèche linge les couches ne séchaient pas assez vite et sentaient le renfermé.
    Je te souhaite une bonne journée. Bisous

    Posté par kekeli, mercredi 22 février 2017 à 05:41 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Nous n'avons pas de sèche-linge non plus mais c'est vrai que nous avons assez de place pour étendre et que ce soit un minimum aéré (en plus, pour que ça sèche plus vite, nous utilisons les radiateurs et, surtout, le porte serviette).
      Nous avons connu ça, le linge qui sèche mal et sent le renfermé, ce n'est vraiment pas pratique...
      Dommage que ta fille n'ait pas pu continuer l'expérience!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:19 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Bon post, plus d'actualité mais pour moi mais intéressée par toutes ces infos.

    Posté par hermine123, mercredi 22 février 2017 à 07:49 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Nous essayons de partager l'info pour que les gens connaissent mieux cette alternative et puissent y passer sans appréhension.
      Il faut éviter au maximum toutes les cochonneries que les industries mettent dans leurs couches jetables (c'est la même choses pour les serviettes hygiéniques ou les tampons)!

      Posté par Gloewen, jeudi 23 février 2017 à 09:22 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    C'est ce que j'aurai dû utiliser à l'époque car ma petite dernière faisait irritation sur irritation même avec des Pampers !

    Posté par FROG1972, jeudi 23 février 2017 à 11:31 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Oui, c'est le problème de la poudre de perlimpinpin...

      C'est pour ça qu'on essaye d'en parler. Les couches lavables se démocratisent de plus en plus et sont vraiment simple d'utilisation! Plus de raisons de s'en priver!

      Posté par Gloewen, mardi 28 février 2017 à 16:52 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Si les couches lavables actuelles avaient existé "de mon temps", je les aurais adoptées sans hésiter ! J'avais testé celles d'il y a 20 ans : tout en coton, pas étanches, très très épaisses, moches (bon, ça n'était pas un problème), hyper longues à sécher, bref j'ai renoncé tout de suite et rendu les 3 qu'on m'avait prêtées pour essayer. Mais les nouvelles matières, absorbantes et légères, sont géniales et c'est un réel progrès, tant écologique qu'économique !
    Je confirme pour le savon au fiel de bœuf : ça détache très bien ! En revanche, ça décape les mains (et je suppose que ça décape donc les tissus aussi, en tous cas ça décolore les couleurs fragiles, à utiliser seulement en cas de taches rebelles, donc).

    Posté par Agdel, jeudi 23 février 2017 à 15:56 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      C'est vrai qu'avec les couches que l'on utilise, on n'a pas tous ces inconvénients. Et, même sans sèche-linge, on s'en sort très bien!!

      Merci pour ton témoignage!

      Posté par Gloewen, mardi 28 février 2017 à 19:09 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Très instructif ce post, on va se contenter de passer aux lingettes démaquillantes et peut être mouchoirs dans un futur très proche ( faut les coudre) déjà réussi à virer le sopalin.....mes grands ne portent plus de couches!

    Posté par lesfillesdumercr, vendredi 24 février 2017 à 08:53 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      On a aussi sauté le pas des essuie-tout, des lingettes et même des mouchoirs (ce fût un grand pas pour moi au niveau des mouchoirs, j'ai mis du temps à franchir ma barrière psychologique... ^^).
      Plus besoin de se creuser la tête pour savoir si on en a toujours en stock!!

      Par contre, les mouchoirs, on les a récupéré chez Emmaüs car, si j'avais dû les coudre, on y serait encore vu mon efficacité!!

      Posté par Gloewen, mardi 28 février 2017 à 19:12 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Très intéressant comme article ! Je ne suis pas encore concernée par les enfants, mais le jour où ça arrivera, ce sont des questions importantes ! J'aime le côté écologique de ces couches ! Très instructif !

    Posté par calinhorely, lundi 27 février 2017 à 15:48 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Merci! J'espère que tu sauteras le pas!

      Posté par Gloewen, mardi 28 février 2017 à 19:15 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    très belle article!
    pour la grande l'idée m'avais seulement effleuré et je n'avais pas eu le temps d'y réfléchir plus avec mon diplôme à préparer. Mais le petit frère y a droit et on ne retournera jamais en arrière!
    comme toi je suis passé au stockage à sec! les he en plus ce n'est pas anodin et l'urine limite la prolifération des moisissures donc autant s'en servir!
    bonne journée

    Posté par selene, jeudi 2 mars 2017 à 12:02 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Et, maintenant qu'on y est, ça parait tellement naturel d'utiliser des couches lavables ! On se demande pourquoi on se posait tant de questions !

      Posté par Gloewen, dimanche 26 novembre 2017 à 12:26 | | Répondre