le coffre de Scrat et Gloewen, couture, lecture, DIY, illustrations...

Couture : Un short pour notre Korrigan

mercredi 4 juillet 2018

Aujourd'hui, c'est couture et je vais vous présenter le premier short que j'ai cousu pour mon korrigan.

Short explorateur 6

Il faut noter que c'est aussi le premier short de ma vie au niveau couture ! Youhou !
  

Short explorateur 2

Tissu : un mini coupon trouvé à Emmaüs. J'ai un peu bidouillé l'intérieur de la ceinture pour que ça rentre, il était tout juste aux dimensions !

Patron : Short explorateur (que j'ai simplifié) issu du livre "Couture pour garçons" de Marie-Eve DOLLAT. Pour info, c'est un livre que j'ai déjà utilisé pour le déguisement d'indien et le déguisement de pirate de mon filleul.

couturepourgarconsmarieevedollat

  

Et maintenant, quelques photos en situation avec mon korrigan dansant !

Pour la petite histoire, lorsque je lui ai demandé de tourner pour photographier l'arrière, il m'a fait un tour complet ! Plusieurs fois bien sûr, il était tout fier de lui !

Short explorateur 3

Short explorateur 4

Je l'ai fait en 2 ans et c'est pile poil la taille qu'il faut, même avec les couches lavables ! 😎

Je vais quand même tester les autres patrons de short que j'ai sous la main pour voir les différences entre les modèles mais je pense qu'il y aura d'autres shorts "explorateur" très prochainement !

Short explorateur 5

En bref, j'ai cousu un short pour mon korrigan et je suis super contente ! ! !

 

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

 


Lady Pirate de Mireil CALMEL - Avis littéraire

lundi 25 juin 2018

Aujourd'hui, je vais vous faire voyager sur la mer avec l'une de mes dernières lectures "Lady Pirate" de Mireille CALMEL qui est également connue pour ses sagas "le lit d'Aliénor" et "le bal des louves".

C'est une relecture pour moi qui avais oublié l'histoire mais dont le souvenir m'a laissé une sensation très agréable.

LADY PIRATE les valets du roi   LADY PIRATE la parade des ombres

Cette saga raconte l’histoire très romancée de Mary Read, l’une des plus célèbre femme pirate de l’histoire et, encore une fois, je suis tombée sous le charme de la plume de Mireille CALMEL.

Mary-Jane est élevée par sa mère car son père, marin, a disparu en les laissant seules dans la pauvreté. Pour survivre à cette situation, elle va devoir se travestir en garçon et se faire passer pour son frère décédé afin de tromper la riche grand-mère et recevoir son aide pour être nourrie et éduquée. Ce faisant, elle va s’attirer de nombreuses antipathies et convoitises. Elle va se retrouver dans des situations qu’elle n’aurait pu imaginer et vivre de belles aventures.

Qu’ils soient bons ou mauvais, je me suis bien attachée aux personnages et j’ai apprécié rentrer plus ou moins profondément dans leurs histoires personnelles. Ils sont bien travaillés et c’est vraiment agréable de ne pas devoir se contenter de la surface.

L’histoire, quant à elle, m’a happée dès le début et je suis réellement passée par tous les sentiments au cours de ma lecture. J’ai lu les deux tomes à la suite car il m’était très clairement impossible d’attendre à la fin du premier volume ! Ce que j’ai apprécié particulièrement ce sont tous ces détails, d’apparence insignifiante, qui révèlent leur importance au fil des romans à la manière d’un puzzle qui s’emboîte.
Je mettrais quand même un petit bémol car je trouve parfois notre héroïne un peu trop 'merveilleuse' lorsqu’elle semble exceller dans tout ce qu’elle entreprend ou lorsqu’elle plaît à énormément de monde mais, au final, ça s’incorpore bien au reste de l’histoire.

  • Dans le premier tome, on apprend l’histoire de Mary avec tout ce qui a précipité ce qu’elle va devenir. On y voit son caractère s’affirmer et, petit à petit, le personnage se met en place au gré des rencontres et des évènements plus ou moins marquants dans ce qu’ils ont de pire comme de meilleur. Je dirais que c’est le volet où elle se cherche et où elle ne s’est pas encore bien définie.
  • Pour moi, sans vous en dire trop, le deuxième tome est plus dans l’action et la violence. On y sent plus de pression et il est très très prenant.



En bref, une lecture sympa qui m’a tenue en haleine et qui m’a donnée envie de continuer mes lectures dans la piraterie ou mes aventures sur la mer ! Des idées à me proposer ?

 

Bonne lecture à tous!Signature Gloewen


Couture : La poussette de notre korrigan

mardi 19 juin 2018

Aujourd'hui, c'est couture et je vous retrouve avec la housse de poussette que j'ai cousue pour mon korrigan.

La poussette du korrigan7
Ici, on parle d'une poussette en jouet.

C'est une poussette que notre korrigan d'Amour adooore et ce n'est rien de le dire puisqu'il veut l'amener à peu près partout ! Il ne faut surtout pas pourrir le groove de l'empereur oublier son bébé quand on sort !

La poussette du korrigan4
Même pour qu'on la prenne en photo, il ne la lâche pas très longtemps !

Un petit tour à Emmaüs pour récupérer la fameuse poussette pour la modique somme de 1 euro. La housse d'origine est un peu déchirée mais ce n'est pas un problème car elle est surtout moche (mais pour une fois, elle n'est pas rose ! Oooooh !) et que j'ai dans l'idée de la changer.

La poussette du korrigan1   La poussette du korrigan6
Citation du korrigan : "L'où bébé ?"

Je n'ai pas fait compliqué puisque j'ai recopié le modèle d'origine pour faire mon patron. Je me suis seulement arrangée pour ne pas avoir à poser de biais : pas folle la guêpe !

La poussette du korrigan3  La poussette du korrigan5
Je la trouve mignonne comme ça cette poussette !

Les tissus utilisés sont des tissus de mon stock et j'avais très envie d'utiliser ce petit coupon 'indien' que je trouve craquant. Je me rends compte après coup que j'avais imaginé quelque chose de plus pétant mais, tant pis, car il y en a un qui est ravi.

La poussette du korrigan8
Mon bébé avec son bébé !

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 15:03 - - Permalien [#] - Bafouilles [37]
Laissez votre impression!

, , , , , ,

Couture : Une couverture bébé pour notre ondine

mardi 12 juin 2018

Aujourd'hui, c'est couture avec la couverture bébé que j'ai fabriquée pour notre ondine d’amour. Son frère en a eu une alors il n’y a pas de raison qu’elle n’ait pas la sienne !


Couverture ondine3

A l’instar de ma première grossesse, - eh non je n’y ai pas échappé - j’ai été trèèèèès malade. C’est d’ailleurs à ça que j’ai su car, même si on oublie très vite - et heureusement - les choses désagréables, elles reviennent tout aussi vite en mémoire (vertiges, nausées du soir au matin et du matin au soir, cauchemars, insomnie, tiraillements et compagnie… hum... que du bonheur).
Si on ajoute à ça un petit korrigan débordant d’énergie, ça devient dur à gérer alors GRAND MERCI à Scrat pour son soutien ! Je porte l’enfant et lui me porte ! ♡

Couverture ondine1

Bref, j’ai pas fait énormément de choses mais, quelque part vers le milieu, j’ai réussi à trouver une poignée d’heures de répit. J’en ai profité pour me bouger et confectionner à mon futur bébé sa propre couverture.

Nous ne souhaitions pas savoir le sexe avant la naissance alors je suis partie à la recherche d’un joli tissu coloré qui conviendrait pour les deux. Manque de chance, je n’ai pas trouvé mon bonheur dans les boutiques mais, heureusement, je me suis souvenue de ce tissu d’amour acheté sans destination précise (mais que je ne pouvais absolument pas laisser là, je sais que tu me comprends).

Couverture ondine4

J’ai trouvé, dans une autre couleur, le même tissu chevron que celui la couverture du korrigan et il me restait du tissu sweat alors, sans plus réfléchir, j’ai refait la couverture !

Toujours aussi simple à coudre, je suis hyper contente de moi surtout avec ce clin d'œil frère/sœur dans la réutilisation du modèle et des matières.

Couverture ondine2

On l’a déjà beaucoup utilisée à la maison, en poussette, en voiture, etc... mais aussi pour prendre régulièrement notre ondine en photo ! Eh oui, ça pousse !  

Couverture ondine5

Couverture ondine6

Couverture ondine7



A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

Ce que disent les nuages de Lorris MURAIL - Avis littéraire

lundi 4 juin 2018

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes lectures récentes, il s’agit du roman jeunesse « Ce que disent les nuages » de Lorris MURAIL.

Ce-que-disent-les-nuagesBLOG
Editions l'Archipel - 320 pages

Je l’ai acheté il y a un moment lors d’un salon du livre imaginaire. En ce moment, j’ai du temps devant moi pendant que j’allaite et ce livre m’attendait dans la bibliothèque. Je l’ai attrapé comme ça, sans prendre le temps de re-regarder le résumé (ce que je fais rarement avant une lecture d’ailleurs car, comme un chat échaudé, je crains les spoilers).

J’avoue avoir été complètement paumée ! Je ne comprenais pas grand chose à ce qui se passait. Pour vous faire comprendre, c’est un peu comme si on se retrouvait face à des pièces de bois, de métal, des vis, etc. Petit à petit, les choses commencent à s’emboîter et on reconnaît une roulette, puis un miroir ou encore un tiroir. ça s’éclaire mais on ne voit toujours pas le rapport entre tout ça ni où on va arriver. Au fur et à mesure, on va réaliser qu’il s’agit un meuble, une coiffeuse et, plus tard, on va comprendre son utilité et enfin découvrir tout ce qu’il y a autour. C’est un looooong chemin, surtout le début.

L’histoire commence dans un contexte assez spécial :

Par la faute de l’Homme et de l’appât du gain, le monde est complètement chamboulé, ravagé, les catastrophes naturelles se succèdent et les populations commencent à se battre pour les ressources premières. Colin, 10 ans, est dans le jardin de ses parents qui, comme partout dans le pays, souffre de la sécheresse et des hautes températures. Il lance des cailloux sur le puit désespérément vide. Soudain quelque chose apparaît et lui parle. Le garçon va alors avoir pour mission de faire passer un message...

Le début n’est pas facile. Il est très très étrange et il faut s’accrocher mais l’auteur réussit quand même à attiser ma curiosité et me faire continuer ma lecture. Plus la lumière se faisait sur l’histoire et plus j’avais envie de savoir comment ça allait finir mais je pense malheureusement que c’était plutôt dû au déroulement farfelu et déconcertant qu’à un réel attachement à l’histoire ou aux personnages. C’est censé être un roman jeunesse mais je ne suis pas vraiment certaine que ce soit bien adapté.

Au final, cette lecture n’est pas si farfelue que ça. Enfin si mais ça se tient. Tout est très très logique, vraiment bien réfléchit et, ça, c’était une bonne surprise.

  

En bref, si je devais définir ma lecture en un mot je dirais « étrange ». Je suis mitigée, je ne sais pas si c’est un livre que je conseille ou non. Je crois qu’il faut l’essayer et s’accrocher car, en fonction de la sensibilité de chacun, il peut plaire ou non.

 

Bonne lecture !Signature Gloewen

Couture : La tunique Perroquet

mardi 29 mai 2018

Aujourd'hui, c'est couture ! Je vais vous montrer le premier haut femme que j'ai cousu et il ne date pas d'hier puisque qu'il date de ma première grossesse soit un peu plus de deux ans (ahemm).

Tunique perroquet1

Tunique perroquet2
Photos dans le vent et repassage douteux, ah ah, même pas peur !

Il s'agit de la Tunique Perroquet (que j'ai allongée pour mon petit bidon) tirée du livre "Petits hauts tout simples" de Christine PALMACCIO et, pour info, c'est aussi de ce livre que vient cette petite robe à bulles.

petits hauts tout simpla palmaccio

J'ai passé pas mal de temps dessus et heureusement que j'avais le droit au joker "Appel à un ami" en illimité car les précieux conseils de Les Créations de Kyt et de mon amie Claire m'ont été fort utiles.

Tunique perroquet3

Tunique perroquet4

Au final, c'est une cousette toute simple qui m'a fait énormément progresser, j'ai appris plein de choses et je suis plutôt contente des finitions.

Tunique perroquet5   Tunique perroquet6   Tunique perroquet7
Un petit bidon qui pousse, qui pousse... et de vieilles photos pourries.....

Pour la petite histoire, j'ai enchaîné grossesse et allaitement deux fois et ça fait un moment que je n'ai pas porté cette tunique (pas assez large pour la fin de grossesse et pas du tout pratique pour allaiter). Entre temps, mon corps a beaucoup changé alors j'attends la fin de cet allaitement pour voir si elle me va toujours !

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 14:10 - - Permalien [#] - Bafouilles [48]
Laissez votre impression!

, , , , ,