La petite fêlée aux allumettes de Nadine MONFILS - Avis littéraire

mercredi 23 janvier 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que le papa nowel a déposé au pied de mon sapin. Il s'agit d'un genre de policier : La petite fêlée aux allumettes écrit par Nadine MONFILS.

petite felee aux allumettes chez scrat et gloewenEdition Piment de France Loisirs 2012
avec l'autorisation des éditions Belfond
215 pages

 

L'histoire démarre, Nake est une jeune fille élevée par sa grand-mère et qui n'a pas une vie toute rose. On la retrouve dès le début, ivre et shootée dans un lieu sordide et prète à suivre le premier homme qui lui porte un peu d'attention...

Je ne partagerai pas son quatrième de couverture!! (Non!) En effet, curieuse comme je le suis, j'ai commis la bêtise de regarder le résumé en recevant le livre. Pour être un résumé, c'est bel et bien un résumé! Le problème c'est qu'il raconte beaucoup de l'histoire et, du coup, en lisant, on s'attend à ce qui se passe!! Ici, ce qui est raconté au dos ne se passe qu'au milieu du bouquin! Grrrr!!  Où est donc la surprise? Le plaisir de découvrir le livre?

ça me rappelle un film américain sur la guerre que j'ai vu y'a longtemps déjà. En français, ils ont choisi pour titre "l'évasion" ou quelque chose du genre. Pendant tout le film, on s'attendait à ce qu'il y ait une évasion! Normal! Mais ça n'en parlait pas, ça parlait de la vie des prisonniers uniquement. Il se trouve que l'évasion est finalement arrivée... à la fin! Car c'était la chute, le final, le dénouement!! Tsss! Du coup, grosse déception pour le film. Avec un autre titre, la traduction du titre original par exemple, on aurait sûrement vu les choses différemment...

Donc j'imagine que le quatrième de couverture a influencé ma lecture...

J'ai trouvé l'histoire longue à se mettre en place et à démarrer (je m'attendais à certaines choses après le resumé) et l'écriture un peu difficile à suivre par moment: des phrases laborieuses, un manque de fluidité... J'ai été obligée de relire des paragraphes pour comprendre ce qu'ils voulaient dire.
Malgré cela, l'histoire est très sympa! Elle se passe à Pandora, une ville imaginaire un peu comme les nôtres mais avec des bases différentes. La petite fêlée aux allumettes est décalée, voir même complètement loufoque! Les personnages, peu ordinaires, y sont très attachants et m'ont fait rire quelques fois. J'ai beaucoup aimé en apprendre sur eux et les découvrir.

En fait, il ne me semble pas que les meurtres soit les plus importants dans l'histoire (pas comme dans un policier tel qu'on l'entend où la résolution de l'enquète est le noyau de l'histoire) Du coup, le terme de policier ne me paraît pas très approprié comme genre même s'il y a des morts. Mais bon, c'est le genre que j'ai trouvé sur la toile... En fait, je dirais que l'histoire est centrée sur Nake. Ce serait plutôt la vie de Nake sur fond d'enquète policière.

 

En bref, j'ai beaucoup aimé l'histoire et ses personnages atypiques, il y avait plein de bonnes idées mais la lecture m'a été trop difficile pour que j'ai pu réellement apprécier la lecture. Ce n'est pas vraiment un livre que je conseille mais je pense que j'essayerai de lire d'autres romans de Nadine MONFILS parce que j'aime beaucoup cet univers décalé.

 
Bonne lecture!
Signature Gloewen

 


Nouveau commentaire

Commentaires sur La petite fêlée aux allumettes de Nadine MONFILS - Avis littéraire

    livre couture patchwork
    bonjour ,
    je viens de lire "les vacances d'un sérial killer" du même auteur et je n'ai pas du tout aimé ...une histoire pauvre , des grossièretés a toutes les phrases ou presque .Je dis bof ! Je voulais en tester un autre mais je crois que je vais m'abstenir.

    Posté par tristale, lundi 8 avril 2013 à 19:07 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Aie! C'est dommage!
      J'ai lu beaucoup d'avis comme le tien et, du coup, je ne suis plus très sûre de vouloir lire autre chose...
      L'univers d'une histoire est important mais il n'y a pas que ça pour faire un bon livre!
      Merci pour ton message!

      Posté par Gloewen, mardi 9 avril 2013 à 12:14 | | Répondre