Les menteuses de Sara SHEPARD - Avis littéraire

mardi 26 mai 2020

Aujourd'hui, je vais vous parler de la saga "Les menteuses" de Sara SHEPARD. C'est l'histoire qui a servi de base à la série télévisée "Pretty Little Liars" que certains d'entre vous connaissent peut-être.

En ce moment, ce n'est pas facile de trouver du temps pour bloguer (l'école et le travail à la maison, tout ça, tout ça) mais je vais quand même essayer de rattraper mon retard !

  

Les menteuses, tome 1 : Confidences de Sara SHEPARD
Tome 1 : Confidences

Fleuve noir, 290 pages

Traduit de l'américain par Isabelle TROIN

    

L'histoire :

Cela fait maintenant deux ans que la fille la plus populaire du collège a disparu le dernier jour avant les grandes vacances. A la suite de ce drame, ses quatre meilleures amies ont fini par s'éloigner les unes des autres.
Une nouvelle année commence et les jeunes filles vont être amenées à se reparler car, sous le pseudo de A, une mystérieuse personne qui semble très bien les connaître menace de révéler leurs secrets les plus inavouables, en particulier celui concernant l'affaire Jenna.

  

Mon avis :

* * * T'inquiète pas, je garde les spoilers pour moi ! * * *

J'ai suivi la série télévisée et j'ai bien accroché même si je la trouve parfois capilotractée. J'étais donc curieuse de découvrir les livres, en partie pour avoir des éclaircissements sur certains points je l'avoue, et je dois dire que c'est une agréable surprise !

 

Pour ceux qui n'en n'ont jamais entendu parler, il faut dire que l'intrigue est assez originale :

Il y a une bande d'amies populaires et super proches dont l'une disparaît subitement et on ne sait pas ce qui s'est passé.
L'histoire commence deux ans après lorsque les copines restantes entrent au lycée. Elles ont changé, n'ont plus de contact entre elles mais se retrouvent de nouveau liées par un mystérieux "A" qui va les faire chanter. On ne sait pas qui c'est, une seule personne ou peut-être un groupe, on ne sait pas non plus ce qu'il veut mais "A" semble très bien les connaître et semble aussi les observer où qu'elles soient.

J'ai adoré ce voile obscur et intrigant autour de "A" et cette petite tension tout au long de la lecture.

 

Même s'il y a beaucoup de tomes, c'est une lecture simple et rapide et le déroulement est vraiment plus clair que dans la série. Si la trame reste la même, il y a de nombreux éléments de l'histoire qui changent que ce soit au niveau physique (Spencer est blonde !!), au niveau familial (Emily a des frères et sœurs) ou encore au niveau du déroulement des évènements. J'ai l'impression que, dans la série, ils ont accentué tout ce qui était sentiments/émotions : les filles sont plus proches et complices, elles vivent les choses plus fort et plus passionnément...

Les personnages sont plutôt sympas et attachants (je suis certainement influencée par la série) mais j'aurais aimé qu'ils soient un peu plus creusés. Je trouve aussi les parents un peu durs, tranchés et, il faut le dire, assez stéréotypés.

Au niveau des défauts, je dirais peut-être le déroulement un peu simple parfois (mais un scénario complexe) et certaines situations qui ne sont pas assez développées à mon goût. L'histoire est destinée à un public "jeunesse" / "young adult" alors ça peut s'expliquer. Il y a aussi quelques clichés par ci, par là, néanmoins, ça ne m'a pas empêché d'apprécier l'histoire et j'ai vraiment hâte d'en connaître le dernier mot.

 

Même en ayant vu la série télévisée en intégralité, j'ai découvert des choses car tout ne se passe pas exactement pareil : des personnages qui restent en vie alors que d'autres meurent un peu plus tôt, certains ont carrément été ajoutés ou supprimés, il en va de mêmes pour les évènements. J'espère que je serai moins déçue par la fin que par celle de la série que je trouve un peu tordue.
  

Pour information, le premier tome de la saga correspond au premier épisode de la série. (Pretty Little liars)

  

En bref :

J'ai apprécié ma lecture !

Ce n'est pas de la grande littérature, c'est certain, mais, pour moi, ça passe bien. C'est agréable et assez addictif. En plus, je n'ai pas encore lu tous les tomes et il me tarde de lire la suite !

   

  

  

En bonus :

Voici une photo de la série TV Pretty Little Liars pour que vous sachiez à quoi elles ressemblent dans la série !

Les héroïnes de la série TV Pretty Little Liars
Aria - Hanna - Spencer - Emily

     

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen


Le briseur d'âmes de Sebastian FITZEK - Avis littéraire

samedi 25 avril 2020

Je reviens vers vous avec un polar que j'ai lu il y a quelques mois. Il s'agit du roman 'Le briseur d'âmes' de Sebastian FITZEK.

Ce n'est pas la première fois que je me plonge dans ses écrits puisque j'avais découvert cet auteur allemand avec son premier livre, Thérapie, que j'avais adoré (et beaucoup offert à des fans du genre).

Sebastian FITZEK le briseur d ames
Le Livre de Poche - 309 pages
Traduit de l'Allemand par Pascal ROZAT

L'histoire :

On découvre Caspar qui est interné dans une clinique privée pour son amnésie. C'est une période un peu bizarre car, dehors, un psychopathe sévit : il détruit des femmes psychiquement sans qu'elles n'aient la moindre trace physique. Un soir, une grosse tempête de neige coupe l'hôpital du reste du monde et le psychopathe est présent.

 

Mon avis :

J'ai apprécié ce roman de Fitzek qui est tout aussi prenant que Thérapie. Tout au long de notre lecture, la pression augmente et nous tient en haleine. L'auteur a de bonnes idées et le talent de nous prendre au dépourvu par la tournure des évènements.

On s'identifie bien à Caspar, il est attachant et on a envie de comprendre son histoire, qui il est et, surtout, pourquoi il s'est retrouvé enfermé dans la clinique . On veut également savoir qui est ce briseur d'âmes et pourquoi (et comment) il s'est attaqué à ces femmes.

Le seul reproche que j'aurais concerne les parties du livre avec le vieux professeur et les étudiants. Elles m'ont parues très longues et je me demande si elles étaient vraiment nécessaires pour l'histoire.

  

Info : C'est plus sympa d'avoir lu Thérapie avant car il y a quelques références mais ce n'est absolument pas obligatoire !

 

En bref :

Une bonne ambiance pour ce thriller, j'adore les idées de Fitzek qui sont toujours aussi surprenantes. C'est un roman que je vous conseille si vous aimez le genre !

  

  

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen

La théorie des six de Jacques EXPERT - Avis littéraire

samedi 11 janvier 2020

Je n'ai pas pris le temps d'écrire les articles de mes précédentes lectures mais, depuis cet été, j'ai décidé de tenir un carnet de lecture pour pouvoir en garder une trace. C'est une chose que je faisais déjà plus ou moins mais un peu partout. Maintenant, ce sera plus carré et regroupé au même endroit (et ça va m'aider à tenir plus régulièrement les chroniques littéraires du blog) !

Je vais donc vous parler maintenant du thriller de Jacques EXPERT : La théorie des six.

la théorie des six Jacques EXPERT
Thriller 2008
Le Livre de Poche 250 pages

L’histoire :

On suit Julien Dussart, un tueur en série qui veut prouver que la théorie des six est vraie. Il tue une premier inconnu puis va sélectionner ses prochaines victimes jusqu’à arriver à sa « cible ». En parallèle, il envoie des lettres à la police sur ce qu’il s’apprête à faire.


Mon avis :

J’ai bien aimé le fond de l’histoire et le fait que tueur suive une théorie existante : la théorie des six poignées de main qui dit que tous les gens du monde sont liés entre eux par une chaîne de connaissance d’au maximum six personnes. C’était intéressant de comprendre le pourquoi des actions de Julien Dussart, d’être dans sa tête, de le voir sélectionner les victimes ou d’apprendre qui était sa cible.

En revanche, j’ai détesté les personnages principaux, aussi bien le tueur que le commissaire d’ailleurs. Je pense que c’était une chose qui était voulue par l’auteur et, parfois, c’est plutôt sympa et intéressant de suivre des personnages détestables mais j’avoue qu’ici, ça m’a ennuyé profondément.

A mon désarroi, je n’ai vraiment pas réussi à m’attacher à l’histoire et j’ai plutôt trouvé le temps long.

J’ai été déçue par les motivations du tueur et les réactions du commissaire. On peut dire que ça ne bouge pas vraiment du côté de la police. Pour moi, voir la commissaire rabaisser son assistante ou montrer son attirance refoulée pour les femmes n’apporte pas grand chose à l’intrigue et je n’en ai pas vu l’intérêt ou alors il aurait fallu développer plus.


En bref :

Je sais que d’autres ont adoré mais j’ai dû passer à côté de l’histoire car ce n’est pas un livre que je recommande.

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen

Thérapie de Sebastian FITZEK - Avis littéraire

jeudi 22 octobre 2015

Aujourd'hui, je reviens vers vous avec Thérapie le premier roman de l'Allemand Sebastian FITZEK.

On avait plein d'articles tous prêts à être publier et *abracadapouf* tout à disparu.... (grrr) Internet ne fonctionne vraiment pas super (re grrr) alors, là, ça énerve nos nerfs! Bref, on fait ce qu'on peut et on essaye de remettre tout ça à jour car ça commence à s'accumuler!

C'est parti pour la chronique sans spoiler!

Therapie Sebastian Fitzek
Le Livre de Poche - 320 pages
Traduit de l'Allemand par Pascal ROZAT

L'histoire

      La fille de Viktor Larenz, psychiatre de renom, souffre d'une maladie qu'aucun docteur n'arrive à soigner. Un jour qu'il l'emmène chez un énième spécialiste, elle disparaît.
      L'histoire commence quatre années plus tard. Le docteur n'a toujours aucune nouvelle de sa fille, il a arrêté d'exercer et est parti dans sa maison sur l'île de Parkum afin de prendre un peu de recul. Il va y faire une rencontre assez déroutante.

  
Mon avis

Ce livre est tout simplement une bombe. Pour faire simple, il est tout ce que je recherche dans la lecture : être happée par les mots et embarquée par l'univers, ne pas pouvoir relâcher le livre avant de l'avoir fini. J'ai appris que c'est le premier roman de Sebastian FITZEK et je ne suis pas étonnée qu'il ait été au top des ventes.

Pourquoi j'ai aimé? Déjà, parce que l'écriture est claire et fluide, ensuite, parce que les personnages sont bien construits et intéressants et, surtout, parce que c'est un digne représentant de son genre, le thriller. En effet, il nous tient en haleine et nous met sous pression au fil des mots. L'intrigue est terriblement bien ficelée, elle nous prend dès les premières pages et il nous faut attendre d'arriver aux dernières, d'avoir toutes les pièces du puzzle pour avoir la lumière et comprendre le tableau. L'auteur nous attire sur une piste puis sur une autre sans que l'on s'aperçoive qu'il nous mène en bateau. Rien n'est laissé au hasard et chaque rebondissement nous prend par surprise. A l'instar du protagoniste, Viktor, on est dans le flou, on ne distingue plus le vrai du faux, les gentils des méchants. 
  

En bref, ce livre est un coup de coeur. Je le conseille à tous les amoureux du genre et, bien-sûr, à ceux qui veulent tenter l'expérience. Sebastian FITZEK est à coup sûr un auteur que je relirai très prochainement.

Bonne lecture!Signature Gloewen