BD : Un océan d'amour de LUPANO et PANACCIONE - Avis littéraire

mardi 14 avril 2015

Aujourd’hui je vais vous parler de la BD Un océan d'amour de Wilfrid LUPANO et Grégory PANACCIONE, parue aux éditions Delcourt.

BD un océan d'amour   BD un océan d'amour

Cette année encore, le site Priceminister organisait l’opération "La BD fait son festival" en rapport avec le festival d’Angoulême. Il s’agissait de chroniquer l’une des BD de la sélection 2015 afin d’en établir un classement de préférence.
Ne connaissant aucun des titres proposés, je me suis tout naturellement dirigée vers Lupano dont les talents de scénariste dans le singe d’Hartlepool et l’homme qui n’aimait pas les armes à feu m’ont beaucoup plus. Une fois encore je ne suis pas déçue.

la BD fait son festival

J'ai été séduite dès le premier contact car c’est un ouvrage magnifique. Il est assez atypique par son nombre de pages, d’une part, et par sa forme, d’autre part, puisque cette BD ne contient aucun texte écrit ou extrêmement peu. Cela peut-être déstabilisant au début mais on s’y habitue très vite et au final c’est vraiment appréciable et participe à l’atmosphère de l’histoire. De plus, j’ai l’impression que l’on fait beaucoup plus attention à tous les détails.

L’histoire débute en Bretagne avec un couple dont le mari est marin. Un matin, il part en mer et sa femme, prévenante, lui glisse une boite de ces fichues sardines. Arrive une tempête et le chalutier se retrouve pris au coeur de tourmente...

Les différents personnages vont se retrouver dans des situations incongrues. On y retrouve beaucoup de clichés, en particulier sur la Bretagne, mais cela semble nécessaire puisqu’il n’y a pas de paroles écrites et qu’il faut donc pouvoir tout comprendre à partir des dessins. L'histoire est très touchante (je ne dis pas ça parce que je suis bretonne) et parfois cocasse. Elle présente une lutte ou des luttes selon son ressenti (mais je vous laisse le soin de découvrir tout ça par vous même). Il en ressort certaines valeurs, dont le respect de l’environnement avec, en point, fort l’océan.

Les dessins de Panaccione sont très jolis même si ce n'est pas le style que j'affectionne le plus et ils correspondent pile poil à l’univers de cette Bande Dessinée.

En bref, c'est une BD à découvrir et je remercie le site Priceminister et les éditions Delcourt pour cette belle découverte! Puisqu'il faut noter cette BD, je lui donnerais la note de 19/20.

 

Bonne lecture!Signature Gloewen


Une part de ciel de Claudie GALLAY - Avis littéraire

vendredi 29 novembre 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que j'ai lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2013 de Priceminister. Le principe est est simple, on reçoit un livre de la rentrée littéraire que l'on a choisi et on en fait une critique sur notre blog.

les matchs de la rentrée littéraire 2013

Je remercie donc le site Priceminister et les éditions Actes Sud pour m'avoir fait parvenir le roman "Une part de ciel" de Claudie GALLAY.

Une part de Ciel de Claudie GALLAY
Editions Actes Sud Grand Format - 448 pages.

Pour commencer, je dois dire que j'ai été agréablement surprise quant à la qualité de l'ouvrage. Le livre est recouvert d'une couverture toute douce, très agréable au toucher.


Je n'avais jamais entendu parler d'aucun des livres proposés par Priceminister. Je me suis donc laissée séduire par la magnifique couverture et le titre qui laisse rêveur pour un roman de saison puisqu'on approche des fêtes de fins d'années. Voici donc ce que j'en ai pensé, ma chronique sans spoiler :

 

L'histoire :

On est au début du mois de décembre, une femme, Carole rejoint la vallée de son enfance. Elle y retrouve son frère et sa sœur qui y vivent car tout trois ont reçu une boule à neige. Ce fameux objet annonce le retour prochain de Curtil, leur père. Très vite, on apprend que, depuis leur enfance, c'est une habitude chez Curtil : souvent absent pour des périodes plus ou moins longues, il part on ne sait où sans prévenir et notifie son retour par une boule à neige envoyer par la poste. Cela faisait longtemps qu'ils n'avaient plus eu de ses nouvelles, ils vont donc l'attendre, ensemble...

Ce roman raconte un fragment de vie. Il est écrit à la première personne et les phrases sont courtes et simples. L'auteur décrit tout ce que le personnage voit, tous les petits détails, tout ce qui l’entoure. On pourrait même parler d’énumérations. Chaque chapitre de cette histoire est un jour différent.

 

L'extrait :

Il s’agit des trois premiers paragraphes du roman :

Lundi 3 décembre

On était trois semaines avant Noël. J’étais arrivée au Val par le seul train possible, celui de onze heures. Tous les autres arrêts avaient été supprimés. Pour gagner quelques minutes au bout m’avait-on dit.
C’était où, le bout ? C’était quoi ?
Le train a passé le pont, a ralenti dans la courbe. Il a longé le chenil. Je me suis plaqué le front à la vitre, j’ai aperçu les grillages, les niches, les chiens. Plus loin, la scierie sombre et la route droite. Le bungalow de Gaby, la boutique à Sam, les boîtes aux lettres sur des piquets, le garage avec les deux pompes et le bar à Francky.

(Claudie GALLAY – Une part de ciel)

Mon avis :

Pour moi, ces énumérations créent un sentiment de malaise, une impression de grisaille, d’humidité et d’ennui. J’ai mis du temps à m’y habituer car je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire puis, je me suis rendue compte que ça correspondait parfaitement à l’ambiance de l’histoire.

 

Ce qui m’a perturbé, surtout dans la première moitié, c’est que je ne voyais pas d’intrigue à l’histoire. Je ne me posais aucune question sur les personnages ou sur ce qu’il allait se passer. J’ai passé beaucoup de temps à attendre que l’histoire démarre puis, j’ai réalisé que Carole aussi attendait. Pas la même chose, bien sûr, elle attendait son père. Il doit venir, il va arriver, mais quand ?

Au fur et à mesure, on s’aperçoit que le personnage principal se pose des questions sur sa vie, son rapport avec les autres. C’est un personnage torturé et, dans un sens, le livre lui correspond bien. Toutes ces énumérations et tous ces détails, c’est ainsi qu’elle est.

 

J'avoue ne pas avoir vraiment accroché à ce roman car je l'ai trouvé très lent. Pas seulement des longueurs par moment mais la même vitesse de croisière tout le long. C’est vraiment ce qui m’a embêté. De plus, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages à part au petit Marius (ou alors un peu aux 150 dernières pages mais sur 448 pages ça ne fait pas beaucoup). Cela m’a posé des problèmes pour la lecture car rien ne me poussait réellement à lire la suite.

 

Je n’ai pas apprécié la lecture de ce roman car je l’ai trouvé laborieux à lire (comme je viens de vous l’expliquer juste au dessus) mais il me semble qu'il doit être ainsi parce que, dans un sens, Carole rame et que pour elle aussi c’est laborieux.

C’est étrange mais, selon moi, ce style colle tout à fait à l'histoire et aux personnages, je trouve que c'est super bien trouvé. Même la façon dont se termine l’histoire, elle ne me plait pas non plus mais reste cohérente avec tout le reste.

 

En bref :

Vous l’avez compris, ce livre ne m’a pas vraiment plu mais je crois que ça tient plus du style de l’histoire qui ne me correspond pas. Il vaut mieux savoir à quoi s’attendre avant de le lire et être prévenu de la lenteur.

Et, puisqu’il faut donner une note pour le classement de Priceminister, je lui mettrais un 11/20.

 

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

La BD fait son Festival . . .

dimanche 10 février 2013

Durant le mois de février, le site Priceminister met la BD à l'honneur en nous proposant de faire la critique d’une oeuvre de la Sélection Officielle du Festival D’Angoulême.

Toutes les infos sont ICI.


la bd fait son festival

Attention, dépêchez-vous, vous avez jusqu'au 15 février 2013 pour y participer!

#1bog1BD

 

Pour en savoir plus sur le festival d'Angoulème qui s'est déroulé du 31 janvier jusqu’au 3 février 2013, rendez-vous sur le site officiel. Vous pouvez retrouver toutes les BD de la selection officielle en cliquant ICI.

Bonne lecture à tous!

Signature Scrat et Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:17 - - Permalien [#] - Bafouilles [4]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , , , , ,