Le briseur d'âmes de Sebastian FITZEK - Avis littéraire

samedi 25 avril 2020

Je reviens vers vous avec un polar que j'ai lu il y a quelques mois. Il s'agit du roman 'Le briseur d'âmes' de Sebastian FITZEK.

Ce n'est pas la première fois que je me plonge dans ses écrits puisque j'avais découvert cet auteur allemand avec son premier livre, Thérapie, que j'avais adoré (et beaucoup offert à des fans du genre).

Sebastian FITZEK le briseur d ames
Le Livre de Poche - 309 pages
Traduit de l'Allemand par Pascal ROZAT

L'histoire :

On découvre Caspar qui est interné dans une clinique privée pour son amnésie. C'est une période un peu bizarre car, dehors, un psychopathe sévit : il détruit des femmes psychiquement sans qu'elles n'aient la moindre trace physique. Un soir, une grosse tempête de neige coupe l'hôpital du reste du monde et le psychopathe est présent.

 

Mon avis :

J'ai apprécié ce roman de Fitzek qui est tout aussi prenant que Thérapie. Tout au long de notre lecture, la pression augmente et nous tient en haleine. L'auteur a de bonnes idées et le talent de nous prendre au dépourvu par la tournure des évènements.

On s'identifie bien à Caspar, il est attachant et on a envie de comprendre son histoire, qui il est et, surtout, pourquoi il s'est retrouvé enfermé dans la clinique . On veut également savoir qui est ce briseur d'âmes et pourquoi (et comment) il s'est attaqué à ces femmes.

Le seul reproche que j'aurais concerne les parties du livre avec le vieux professeur et les étudiants. Elles m'ont parues très longues et je me demande si elles étaient vraiment nécessaires pour l'histoire.

  

Info : C'est plus sympa d'avoir lu Thérapie avant car il y a quelques références mais ce n'est absolument pas obligatoire !

 

En bref :

Une bonne ambiance pour ce thriller, j'adore les idées de Fitzek qui sont toujours aussi surprenantes. C'est un roman que je vous conseille si vous aimez le genre !

  

  

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen


La théorie des six de Jacques EXPERT - Avis littéraire

samedi 11 janvier 2020

Je n'ai pas pris le temps d'écrire les articles de mes précédentes lectures mais, depuis cet été, j'ai décidé de tenir un carnet de lecture pour pouvoir en garder une trace. C'est une chose que je faisais déjà plus ou moins mais un peu partout. Maintenant, ce sera plus carré et regroupé au même endroit (et ça va m'aider à tenir plus régulièrement les chroniques littéraires du blog) !

Je vais donc vous parler maintenant du thriller de Jacques EXPERT : La théorie des six.

la théorie des six Jacques EXPERT
Thriller 2008
Le Livre de Poche 250 pages

L’histoire :

On suit Julien Dussart, un tueur en série qui veut prouver que la théorie des six est vraie. Il tue une premier inconnu puis va sélectionner ses prochaines victimes jusqu’à arriver à sa « cible ». En parallèle, il envoie des lettres à la police sur ce qu’il s’apprête à faire.


Mon avis :

J’ai bien aimé le fond de l’histoire et le fait que tueur suive une théorie existante : la théorie des six poignées de main qui dit que tous les gens du monde sont liés entre eux par une chaîne de connaissance d’au maximum six personnes. C’était intéressant de comprendre le pourquoi des actions de Julien Dussart, d’être dans sa tête, de le voir sélectionner les victimes ou d’apprendre qui était sa cible.

En revanche, j’ai détesté les personnages principaux, aussi bien le tueur que le commissaire d’ailleurs. Je pense que c’était une chose qui était voulue par l’auteur et, parfois, c’est plutôt sympa et intéressant de suivre des personnages détestables mais j’avoue qu’ici, ça m’a ennuyé profondément.

A mon désarroi, je n’ai vraiment pas réussi à m’attacher à l’histoire et j’ai plutôt trouvé le temps long.

J’ai été déçue par les motivations du tueur et les réactions du commissaire. On peut dire que ça ne bouge pas vraiment du côté de la police. Pour moi, voir la commissaire rabaisser son assistante ou montrer son attirance refoulée pour les femmes n’apporte pas grand chose à l’intrigue et je n’en ai pas vu l’intérêt ou alors il aurait fallu développer plus.


En bref :

Je sais que d’autres ont adoré mais j’ai dû passer à côté de l’histoire car ce n’est pas un livre que je recommande.

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen

Thérapie de Sebastian FITZEK - Avis littéraire

jeudi 22 octobre 2015

Aujourd'hui, je reviens vers vous avec Thérapie le premier roman de l'Allemand Sebastian FITZEK.

On avait plein d'articles tous prêts à être publier et *abracadapouf* tout à disparu.... (grrr) Internet ne fonctionne vraiment pas super (re grrr) alors, là, ça énerve nos nerfs! Bref, on fait ce qu'on peut et on essaye de remettre tout ça à jour car ça commence à s'accumuler!

C'est parti pour la chronique sans spoiler!

Therapie Sebastian Fitzek
Le Livre de Poche - 320 pages
Traduit de l'Allemand par Pascal ROZAT

L'histoire

      La fille de Viktor Larenz, psychiatre de renom, souffre d'une maladie qu'aucun docteur n'arrive à soigner. Un jour qu'il l'emmène chez un énième spécialiste, elle disparaît.
      L'histoire commence quatre années plus tard. Le docteur n'a toujours aucune nouvelle de sa fille, il a arrêté d'exercer et est parti dans sa maison sur l'île de Parkum afin de prendre un peu de recul. Il va y faire une rencontre assez déroutante.

  
Mon avis

Ce livre est tout simplement une bombe. Pour faire simple, il est tout ce que je recherche dans la lecture : être happée par les mots et embarquée par l'univers, ne pas pouvoir relâcher le livre avant de l'avoir fini. J'ai appris que c'est le premier roman de Sebastian FITZEK et je ne suis pas étonnée qu'il ait été au top des ventes.

Pourquoi j'ai aimé? Déjà, parce que l'écriture est claire et fluide, ensuite, parce que les personnages sont bien construits et intéressants et, surtout, parce que c'est un digne représentant de son genre, le thriller. En effet, il nous tient en haleine et nous met sous pression au fil des mots. L'intrigue est terriblement bien ficelée, elle nous prend dès les premières pages et il nous faut attendre d'arriver aux dernières, d'avoir toutes les pièces du puzzle pour avoir la lumière et comprendre le tableau. L'auteur nous attire sur une piste puis sur une autre sans que l'on s'aperçoive qu'il nous mène en bateau. Rien n'est laissé au hasard et chaque rebondissement nous prend par surprise. A l'instar du protagoniste, Viktor, on est dans le flou, on ne distingue plus le vrai du faux, les gentils des méchants. 
  

En bref, ce livre est un coup de coeur. Je le conseille à tous les amoureux du genre et, bien-sûr, à ceux qui veulent tenter l'expérience. Sebastian FITZEK est à coup sûr un auteur que je relirai très prochainement.

Bonne lecture!Signature Gloewen

Six ans déjà de Harlan COBEN - Avis littéraire

lundi 31 mars 2014

Bonjour, bonjour,

Aujourd’hui, une petite chronique vite fait sur le thriller Six ans déjà d’Harlan Coben.

Chronique de six ans deja de Harlan Coben
Traduit de l'Américain par Roxane Azimi - 384 pages.
Ce thriller est paru en avant première chez France Loisir.
  

 L'histoire commence par le mariage de Nathalie. Jake y assiste, impuissant : l’amour de sa vie se marie avec un autre. Elle lui fera ensuite promettre de ne plus jamais la contacter et il tiendra sa promesse... pendant six ans.

  
Ce roman se lit vite. Pas de présentation longue et inutile, par une action, on entre tout de suite dans le sujet. On commence par quelque chose qui nous intrigue et nous donne envie d’en savoir plus, Harlan Coben sait nous emmener.

Le livre est écrit à la première personne. Jake, le personnage principal, nous parle directement, il nous raconte ses pensées, nous interpelle, nous pose des questions. J’ai beaucoup aimé ce bonhomme que j’ai tout de suite pris en affection car j’ai été touchée par son histoire et par son caractère. Les autres personnages sont aussi intéressants et on les soupçonne à peu près tous d’être coupables ou de mèche avec le coupable!! Harlan Coben nous balade où il veut de rebondissement en rebondissement.

J’ai entendu pas mal de gens lassés par l’écriture de l’auteur mais ce n’est pas mon cas. Dans celui-là comme dans ses autres romans, il y a énormément d’action et de suspense. Il y a aussi pas mal d’humour et j’avoue que c’est ce qui me plait!

 

En bref, je vous le conseille vraiment si vous aimez les intrigues policières bien ficelée et où ça bouge!


Et si vous voulez lire un autre livre de Mister Coben, je vous conseille aussi
Une chance de Trop!

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers de Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN - Avis littéraire

mercredi 22 mai 2013

Je viens vous présenter aujourd’hui le premier tome des aventures de Tara Duncan : Les sortceliers écrit par Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN et publié en 2003.

Encore une histoire de magie! Mais que voulez-vous? J’aime ça!

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)   Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (2)
Des couvertures françaises du premier volume de Tara Duncan

nb : Je possède le livre en version poche (aux éditions Pocket jeunesse) et je dois avouer être déçue par la qualité moindre de l’ouvrage. J’ai pu constater sur plusieurs bouquins des éditions Pocket (notamment fantasy) que les pages se décollent facilement de la tranche (même sans forcer dessus, on n’est pas des bœufs) ce qui arrive plus rarement sur d’autres éditions. C’est bien dommage.


L’histoire
(pas de spoiler)

L’histoire débute… Tara'tylanhnem Duncan, dite Tara, est orpheline et habite à Tagon avec sa grand-mère Isabella, son labrador Manitou et trois domestiques. Elle vit sa vie d’adolescente avec ses deux meilleurs amis, Fabrice et Betty, mais parfois de drôles de choses se produisent lorsqu’elle a peur ou qu’elle est en colère. Sa grand-mère reste fermée sur le sujet et refuse également de parler de ses parents décédés. Que signifie tout cela?

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)Tara Duncan, tome 1 : les sortceliers - Couverture française

Mon avis

Les personnages du livre sont intéressants mais j’aurais aimé que l’auteur aille un peu plus en profondeur dans leur description, leur caractère ou leur histoire. Toutefois, Tara Duncan et ses amis sont très attachants.

L’histoire est sympa et bien trouvée. On se prend au jeu et c’est un délice de suivre les aventures de la jeune fille dans le monde magique. Chacun dira qu’on y retrouve un petit côté Harry Potter, mais saviez-vous que ce roman a été écrit 17 ans auparavant? Le roman avait été refusé à l'époque pour être finalement édité après la grande vague HP.

(Et puis, en parlant de Harry Potter *que j’adore* il ne faut en aucun cas croire que JKR a tout inventé! Elle s’est énormément documentée sur des tas de mythologies et de légendes! Et puis, on peut également trouver d’étranges similitudes entre sa saga et le seigneur des anneaux par exemple… Après elle a mis tout ça en forme et, ça, c’est chouette puisque cela a abouti aux bouquins que l’on connait bien!!^^)

Je disais donc que l’histoire est très intéressante. Même si, par moment, je trouve que c’est un peu simple du genre : « Il se passe quelque chose, Bidule risque de mourir, il faudrait un miracle pour le sauver! Ouf sauvé c’est un prodige! » Il y en a un peu beaucoup dans la première partie du bouquin. Mais, du coup, cela a permis que l’on ne s’ennuie pas! Et puis, en même temps, il faut se rappeler que c’est un roman jeunesse qui est donc destiné aux enfants!

La plume de Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN est bourrée d’humour ce qui est très agréable. Elle a imaginé un monde très sympa avec de nombreux clins d’œil par rapport à celui dans lequel nous vivons. J’aurais aimé qu’elle le décrive un peu plus.

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)La couverture japonaise de Tara Duncan
(le premier tome est divisé en deux)

Trouvée ici.

En bref, c’est un livre que je conseille si l’on aime l’univers magique et qu’on est un ado ou qu’on aime la littérature jeunesse. Il permet de s’évader dans un chouette univers magique et l’écriture est très abordable pour les plus jeunes. De plus, ce premier tome donne envie de connaître la suite.

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (3)
La couverture américaine du premier tome de Tara Duncan.
Trouvée ici.

 Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle de Jonas JONASSON - Avis littéraire

mercredi 15 mai 2013

La grande vague des films, séries et livres suédois m’a touché! Tombée dessus par hasard en boutique, j’ai tout de suite eu envie de lire cette histoire absurde. Mais je ne l’ai pas acheté à ce moment là. C’est Belykhalil qui me l’a offert dans le cadre du swap dont vous êtes le héros.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 01Traduit du suèdois par Caroline BERG - 2011

 L'histoire :

Allan KARLSON a 100 ans. Le jour de son anniversaire, ce petit vieux va s’enfuir par la fenêtre de sa chambre en maison de retraite afin d’échapper au repas prévu en son honneur.
Lorsque son absence est découverte, on se questionne : S’est-il égaré? A-t-il fugué? A-t-il eu un accident? S’est-il fait enlever? La police part à sa recherche. Allan va se retrouver mêlé à une drôle d’aventure quelque peu farfelue.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 04   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 02   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 03

L’écriture est simple, le roman se lit facilement et Allan ainsi que les autres personnes qu’il va rencontrer tout au long de son périple sont aussi attachants que décalés.

Le livre comprend deux parties : l’aventure liée à la fuite d’Allan et l’histoire de sa vie. Ces deux parties sont alternées : un chapitre « présent », un chapitre « passé », etc… Même si, au début, on a l’impression que ce sont deux histoires totalement séparées, on se rend vite compte que connaître le passé d’Allan nous permet de mieux comprendre son présent, tant au niveau de son caractère que des anecdotes et les deux parties vont se rejoindre à la fin.

Il y a pas mal de clins d’œil historiques même si l’Histoire (avec le grand H) n’est pas forcément respectée dans ses moindres détails. Allan est un petit bonhomme à l’air naïf qui aime les choses élémentaires de la vie et qui ne se pose pas de questions existentielles. Il a un autre regard sur la vie qui nous fait nous poser des questions surtout lorsqu’il se retrouve dans des situations plus qu'improbables. Par moment, ce roman m’a d’ailleurs fait penser à Candide de Voltaire. J’ai beaucoup aimé ce côté.

J’ai également beaucoup aimé le fait que l’histoire soit bourrée d’humour et j’ai souvent ri en la lisant. On passe un bon moment! Ce que j’ai moins aimé sont les noms en suédois qui sont difficiles à lire et à retenir et des passages un peu longuets parfois.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 06   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 08   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 07

En bref, des personnages intéressants, décalés et attachants, une histoire loufoque et pleine de rebondissements et une bonne dose d’humour. C’est un livre que je vous conseille d'essayer! Ce n'est pas le meilleur du monde mais il pourrait vous plaire!

 

Et un petit bonus pour vous :  Au cours de mes recherches de couvertures je suis tombée sur les dessins suivants que j'ai beaucoup aimés. Les premiers viennent de l'association "Les cueille-mémoire" (allez voir leur concept très intéressant des livres voyageurs) et le dernier du blog "des passages".

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 10   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 09   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 11

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 05

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Une chance de trop de Harlan COBEN - Avis littéraire

vendredi 5 octobre 2012

Envie de lire quelque chose...

*******Pioche au hasard dans la bibliothèque.

**************Un bouquin....

***********************Et quel bouquin!!!

 

Une Chance de Trop de Sir Harlan COBEN

une chance de trop harlan coben gloewen Le titre original est "No second chance",
il a été traduit de l'américain par Roxane AZIMI.

Ce livre est tout simplement génial. C'est une hisoire très captivante : une fois que le nez est mis dedans, on ne peut plus l'enlever avant d'avoir refermer la couverture! C'est un véritable plaisir de lire ce monsieur et, comme toujours, on aime à se laisser pièger par ses mots et à se laisser suprendre par les revers de l'histoire lorsqu'on croyait avoir compris ce qui se tramait.

J'ai lu sur divers avis que les gens étaient déçus par ce livre par rapport à d'autres qu'il a écrit. Etant profane dans tout ce qui est explication de texte, je donne mon avis de "spectateur", du plaisir que j'ai eu à lire et à me laisser transporter dans le monde qu'il a créé.

Et comme le disait un Grand Homme : "La magie n'opère que si l'on veut bien consentir à se laisser emporter par elle." (JRRT)

**************C'est ma philosophie! ;)

 

 

Bref, voici le résumé :
(Qu'en général, je n'aime pas lire jusqu'au bout car il nous rélève trop d'éléments de l'histoire!)

La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s'écroule dans sa cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu'il se réveille douze jours plus tard à l'hôpital, il apprend que sa femme a été tuée au cours de l'agression et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu.
Une demande de rançon lui parvient bientôt. Malgré ses réticences, Marc prévient la police et réunit les fonds. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s'emparent des deux millions de dollars et disparaissent dans la nature. Désespéré, il se lance alors dans une lutte acharnée pour retrouver sa fille...

Bonne lecture!!

Signature Gloewen