Les aventuriers de la mer de Robin HOBB - Avis littéraire

mardi 6 avril 2021

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes sagas préférées : Les Aventuriers de la mer de Robin HOBB. Je l'ai déjà citée souvent par ici et j'avais envie d'aller plus dans les détails pour vous donner envie tout en évitant les spoilers.

Pour rappel, en 2019, j’ai commencé une relecture des livres de Robin HOBB dont je suis fan. Alors, après Assassin Royal, j’ai attaqué Les Aventuriers de la mer que j’ai fini l’année dernière. Non, c'est vrai, je ne vais pas très vite mais je lis aussi d’autres livres entre chaque !

  

Les aventuriers de la mer, tome 1 : le vaisseau magique de Robin HOBB
Traduit de l'Américain par Arnaud MOUSNIER-LOMPRE

L’histoire :

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques attachés par des liens empathiques à la famille qui les possède. Ces navires insaisissables bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... et font l'objet de toutes les convoitises.

Le capitaine de la Vivacia, Ephron Vestrit, se meure et c'est avec son décès que son navire en bois sorcier s'éveillera. Althéa, sa fille, a grandi sur le bateau et partage déjà énormément avec la Vivacia. Elle est destinée à la commander mais, parmi les siens, complots et trahisons se trament pour s'approprier le vaisseau, car une vivenef ne se transmet pas comme un legs ordinaire.

Pendant ce temps, d'autres dangers se profilent à l'horizon : des serpents de mer qui infestent les océans ou encore des pirates dont un particulièrement ambitieux...

  

  
Thèmes abordés :
Mer, pirates, marchands, bateau vivant, pouvoir, trahison, honneur, ambition…

  
  
Mon avis :
  
Pour commencer, il faut savoir qu’en France, les éditeurs ont décidé de publier les tomes originaux en plusieurs tomes. Par exemple, le premier volume de la saga de Robin HOBB correspond aux trois premiers tomes chez nous. Cela peut donc laisser une impression d’inachevée lorsqu’on ne le sait pas.

 
Maintenant, nous pouvons parler de l’histoire à proprement dite et je peux déjà vous dire que ça parle de pirates et de marins et que j’adore ça ! ! ! Biensûr, il y a pas mal de langage technique autour du monde des bateaux et il faut se l’approprier mais ça vient vite.

 
Dans cette saga, on suit plein de personnages différents et on alterne les points de vue. Certains font partie de la famille de Marchands Vestrit comme Althéa Vestrit, la fille d’Ephron, destinée à obtenir le commandement de la Vivacia, Kyle Havre, le beau-frère d’Althéa, qui va commander le navire pendant que son beau-père est malade, Hiéman Havre, le neveu d’althea, qui a été donné à Sa pour devenir prêtre, et d’autres non comme Brashen Trell, héritier d’une famille de marchands mais qui les a quitté pour vivre sa propre vie ou Kennit, Pirate et Capitaine de la Marietta.

Au premier abord, on ne voit pas bien les liens entre tous ces gens mais chacune de leurs histoires est passionnante et vraiment très bien creusée autant dans le présent que dans leurs passés ou que dans la psychologie des personnages et leurs envies. Tout ça fait qu’on s’y attache ou qu’on les déteste mais aucun ne laisse indifférent et, surtout, ça donne très envie de connaître la suite.

 
Plus on avance dans la lecture et plus on découvre le monde que Robin HOBB a créé et son histoire prend une envergure que l’on n’aurait pas soupçonnée et je dirais même qu'il devient de plus en plus passionnant !

 
Petit plus : il se passe dans le même univers qu’Assassin Royal ! ! ! On y trouve quelques références aux Six Duchés et aux évènements de la saga ! D’ailleurs si ces lectures vous intéressent, il est préférable de lire les 6 premiers tomes d’Assassin Royal avant ceux des Aventuriers de la mer mais cette série peut aussi bien se lire indépendant.

   

Illustration de John HOWE pour les Aventuriers de la mer de Robin HOBBIllustration de John HOWE pour le premier tome de la série


  
Mon avis à la fin de la série :

Je trouve cette série passionnante !

Les personnages sont tellement bien recherchés et travaillés… Je trouve ça fascinant de les voir évoluer et « grandir » ! ! Rien n’est laissé au hasard et chaque petit élément finit par trouver sa place.

J’ai aussi adoré cette façon de « dézoomer » l’histoire :
Au début, on suit les personnages de très près comme indépendants les uns des autres et, petit à petit, on découvre leur entourage et tout ce qui se passe autour. Plus on dézoome et plus on découvre la région où chacun se trouve et, au final, on finit par avoir une vision globale où tout finit par s’imbriquer.

  

En bref, c'est une saga que je vous conseille complètement !

  

 

 

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

  

NB : Si les histoire de pirates vous intéressent, vous pouvez lire Lady Pirate de Mireille CALMEL qui raconte l’histoire très romancée de Mary Read, l’une des plus célèbre femme pirate de l’histoire

 

Bonne lecture !Signature Gloewen


Les menteuses de Sara SHEPARD - Avis littéraire

mardi 26 mai 2020

Aujourd'hui, je vais vous parler de la saga "Les menteuses" de Sara SHEPARD. C'est l'histoire qui a servi de base à la série télévisée "Pretty Little Liars" que certains d'entre vous connaissent peut-être.

En ce moment, ce n'est pas facile de trouver du temps pour bloguer (l'école et le travail à la maison, tout ça, tout ça) mais je vais quand même essayer de rattraper mon retard !

  

Les menteuses, tome 1 : Confidences de Sara SHEPARD
Tome 1 : Confidences

Fleuve noir, 290 pages

Traduit de l'américain par Isabelle TROIN

    

L'histoire :

Cela fait maintenant deux ans que la fille la plus populaire du collège a disparu le dernier jour avant les grandes vacances. A la suite de ce drame, ses quatre meilleures amies ont fini par s'éloigner les unes des autres.
Une nouvelle année commence et les jeunes filles vont être amenées à se reparler car, sous le pseudo de A, une mystérieuse personne qui semble très bien les connaître menace de révéler leurs secrets les plus inavouables, en particulier celui concernant l'affaire Jenna.

  

Mon avis :

* * * T'inquiète pas, je garde les spoilers pour moi ! * * *

J'ai suivi la série télévisée et j'ai bien accroché même si je la trouve parfois capilotractée. J'étais donc curieuse de découvrir les livres, en partie pour avoir des éclaircissements sur certains points je l'avoue, et je dois dire que c'est une agréable surprise !

 

Pour ceux qui n'en n'ont jamais entendu parler, il faut dire que l'intrigue est assez originale :

Il y a une bande d'amies populaires et super proches dont l'une disparaît subitement et on ne sait pas ce qui s'est passé.
L'histoire commence deux ans après lorsque les copines restantes entrent au lycée. Elles ont changé, n'ont plus de contact entre elles mais se retrouvent de nouveau liées par un mystérieux "A" qui va les faire chanter. On ne sait pas qui c'est, une seule personne ou peut-être un groupe, on ne sait pas non plus ce qu'il veut mais "A" semble très bien les connaître et semble aussi les observer où qu'elles soient.

J'ai adoré ce voile obscur et intrigant autour de "A" et cette petite tension tout au long de la lecture.

 

Même s'il y a beaucoup de tomes, c'est une lecture simple et rapide et le déroulement est vraiment plus clair que dans la série. Si la trame reste la même, il y a de nombreux éléments de l'histoire qui changent que ce soit au niveau physique (Spencer est blonde !!), au niveau familial (Emily a des frères et sœurs) ou encore au niveau du déroulement des évènements. J'ai l'impression que, dans la série, ils ont accentué tout ce qui était sentiments/émotions : les filles sont plus proches et complices, elles vivent les choses plus fort et plus passionnément...

Les personnages sont plutôt sympas et attachants (je suis certainement influencée par la série) mais j'aurais aimé qu'ils soient un peu plus creusés. Je trouve aussi les parents un peu durs, tranchés et, il faut le dire, assez stéréotypés.

Au niveau des défauts, je dirais peut-être le déroulement un peu simple parfois (mais un scénario complexe) et certaines situations qui ne sont pas assez développées à mon goût. L'histoire est destinée à un public "jeunesse" / "young adult" alors ça peut s'expliquer. Il y a aussi quelques clichés par ci, par là, néanmoins, ça ne m'a pas empêché d'apprécier l'histoire et j'ai vraiment hâte d'en connaître le dernier mot.

 

Même en ayant vu la série télévisée en intégralité, j'ai découvert des choses car tout ne se passe pas exactement pareil : des personnages qui restent en vie alors que d'autres meurent un peu plus tôt, certains ont carrément été ajoutés ou supprimés, il en va de mêmes pour les évènements. J'espère que je serai moins déçue par la fin que par celle de la série que je trouve un peu tordue.
  

Pour information, le premier tome de la saga correspond au premier épisode de la série. (Pretty Little liars)

  

En bref :

J'ai apprécié ma lecture !

Ce n'est pas de la grande littérature, c'est certain, mais, pour moi, ça passe bien. C'est agréable et assez addictif. En plus, je n'ai pas encore lu tous les tomes et il me tarde de lire la suite !

   

  

  

En bonus :

Voici une photo de la série TV Pretty Little Liars pour que vous sachiez à quoi elles ressemblent dans la série !

Les héroïnes de la série TV Pretty Little Liars
Aria - Hanna - Spencer - Emily

     

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

 

A bientôt pour d'autres lectures !Signature Gloewen

La fille du loup de Barbara WOOD - Avis littéraire

vendredi 3 février 2017

Aujourd'hui, je vais vous parler du roman "La fille du loup" de Barbara WOOD, sorti sous le titre "The divining" en 2012. Eh oui, j'ai enfin pris le temps de mettre en forme mes petites notes de lecture.

La fille du loup barbara wood
Traduit de l'Américain par Florence BERTRAND

L'histoire commence à Rome, en 54 après JC, sous le règne de Néron. Ulrika, 19 ans, vit avec sa mère, son père étant mort lorsqu'elle était petite. Un jour, elle fait un rêve étrange avec un loup. Elle y voit un signe car son père portait le nom de "Wulf". Peu après, sa mère va lui avouer qu'il n'est pas mort mais qu'il a fondé une famille en Germanie et qu'il ignore qu'elle est sa fille. Ulrika décide alors de partir retrouver son père…

Le livre traînant chez ma mère, je me suis mise à le lire sans avoir pris connaissance du résumé (ou alors vaguement et il y a longtemps). Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire mais "La fille du loup" est une lecture sympa. Le déroulement est original et je n'aurais pas imaginé que ça prendrait cette direction. Il est, certes, parfois difficile à suivre mais ça reste une agréable surprise.

Globalement, l'histoire est prenante et les personnages sont attachants même si je ne me suis identifiée à personne. Toutefois, certaines situations sont trop prévisibles et se règlent un peu facilement à mon goût. C'est un peu (beaucoup) cliché mais on va dire que c'est contre-balancé par l'originalité du déroulement. Par certains côtés, les personnages sont aussi trop parfaits (ou trop imparfaits, c'est selon). Ils sont caricaturés et perdent de leur crédibilité.

J'ai bien aimé l'ouverture (d'esprit) du livre, le fait que l'on puisse apprendre de chacun même (et surtout) s'il est différent et la tolérance qui en ressort face à diverses croyances que l'on y rencontre.

Par contre, je n'ai pas vraiment apprécié la place faite aux femmes. Par exemple, [spoiler]Il peut coucher sans problème avec une autre même s'il est "follement amoureux" d'Ulrika. L'une serait pour le plaisir alors que l'autre c'est toute son âme... Euh... Et dans l'autre sens? Ben non, Ulrika attend son aimé sagement. Bref, pour moi, c'est gênant. On pourrait me dire "oui mais c'est l'époque qui veut ça"... Ok mais, paradoxalement, Ulrika se rebelle contre la place de femmes comme un reflet de la femme "moderne". Elle aurait pu être plus libérée. De plus, je trouve ça en contradiction avec les sentiments et leur relation spéciale décrite dans tout le livre. C'est assez déplacé.[/spoiler]

En bref, pour moi, ce n'est pas l'histoire du siècle. Il y a de bonnes idées mais elle aurait méritée d'être plus approfondie. Je ne sais pas si j'en garderai un souvenir impérissable, néanmoins, j'ai passé un agréable moment en lisant ce livre.

   

Bonne lecture!Signature Gloewen

Les Aventures de Tow Sawyer de Mark TWAIN - Avis littéraire

mercredi 30 novembre 2016

Aujourd'hui, on parle lecture avec un grand classique : LES AVENTURES DE TOM SAWYER écrites par Mark TWAIN.

Voici un livre, pourtant incontournable, que je n'avais jamais lu! Je connaissais bien sûr le personnage pour l'avoir rencontré dans les adaptations en album jeunesse et par le dessin animé. J'ai d'ailleurs eu le générique en tête pendant toute la durée du livre....

Tom Sawyer, c'est l'Amérique, le symbole de la liberté. Il est né sur les bords du fleuve Mississippi,Tom Sawyer c'est pour nous tous un ami............. (de rien, hihihi ^^)

Ayant dû arrêter la lecture durant ma grossesse, j'ai profité de mon face à face solitaire avec le tire-lait pour renouer (cumulé sur une journée, ça fait pas mal d'heures alors faut rentabiliser). Que ça m'avait manqué!!

Bref, c'est parti pour la chronique!

les-aventures-de-tom-sawyer-mark-twain

Pour Tom Sawyer, il y a des choses plus importantes que l'école : Aller à la pêche, se battre avec les nouveaux venus au village et, surtout, retrouver son ami Huckleberry, qui mène une vie de vagabond... Sa tante Polly ne voit pas cela d'un très bon oeil !

Pour commencer, je peux vous dire que l'histoire de Mark TWAIN est très sympa. Simple et abordable, elle nous fait voyager dans un autre temps et un autre lieu à travers les péripéties très prenantes du petit Tom. C'est un peu les aventures dont on rêve étant petit.

Dans ce livre, on prend le point de vue de différents personnages dont de nombreux enfants. C'est intéressant de pouvoir comparer les ressentis de chacun. Je ne peux pas parler de l'effet que procure cet ouvrage aux enfants car j'ai passé ce stade (enfin je crois, ah ah) mais je pense que j'aurais aimé à l'époque! En tant qu'adulte, ça me rappelle beaucoup de souvenirs, surtout dans la façon dont on voyait et interprétait les choses (par exemple, les moments où l'on se croyait victime d'une immense injustice ou bien dans notre bon droit).

Il y a pas mal de dialogues et comme beaucoup impliquent des enfants, on retrouve du langage familier et enfantin (de l'à peu près dans les tournures de phrases, des mots inventés ou utilisés dans un autre sens...). Cela participe largement à l'atmosphère du roman et au voyage dans le passé.

Je me demande à partir de quel âge les enfants peuvent le lire. Le niveau de lecture n'est pas très élevé mis à part quelques mots qui ne sont plus beaucoup employés mais il y a quelques scènes qui peuvent peut-être choquer ou, du moins, interloquer les jeunes de notre époque (les situations étaient peut-être plus courantes alors? Pour info, l'ouvrage date de 1876).

  

En bref, c'est une lecture que j'ai appréciée, une bonne surprise! Il était temps que je m'y mette. J'aurais d'ailleurs aimé qu'il y en ai un peu plus! Selon moi, il faut lire ce bouquin au moins pour la culture et en plus il est rapide.

  

Pour le plaisir, voici la vidéo du générique de Tom Sawyer :

 

PS : Pour aller plus loin, voici un article très intéressant sur les traductions et adaptations des Aventures de Tom Sawyer.

Bonne lecture!
Signature Gloewen

L’amour et tout ce qui va avec de Kristan HIGGINS - Avis littéraire

jeudi 5 novembre 2015

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre L’amour et tout ce qui va avec de Kristan HIGGINS que j’ai lu récemment.

C'est parti pour la chronique sans spoiler!

l'amour et tout ce qui va avec Kristan HIGGINS
Editions Masaïc - 464 pages
Traduit de l’américain par Jeanne DESCHAMP

   J’avais envie d’une lecture qui change et sans prise de tête alors je me suis dit qu’une romance irait très bien. Mon regard est vite tombé sur ce livre coloré et recouvert de Smarties. Je dois dire que je n’ai pas été déçue.

   Callie Grey, l’héroïne de ce roman, est toujours éperdument amoureuse de son patron avec qui elle a eu une brève histoire mais, contrairement à ce qu’elle veut croire, il semble être passé à autre chose. D’ailleurs, le jour même de ses trente ans, il lui annonce non pas qu’il veut l’épouser mais qu’il sort avec une autre, que c’est assez sérieux et qu’elle va venir travailler à l’agence.

   C’est le coup de massue pour Callie mais elle va devoir faire bonne figure surtout que, ce soir, sa mère lui organise une charmante petite fête d’anniversaire… dans le funérarium familial! A partir de maintenant, c’est décidé, elle va devoir passer à autre chose et essayer de rencontrer quelqu’un…

   Ce livre est une romance comme je les aime. La lecture est simple (mais pas trop non plus, hein) et fluide. Elle nous donne quelques fourmillements dans le cœur et, du rire aux larmes, nous fait passer par toute une palette d’émotions. C’est un roman qui a su trouver écho en moi. J’ai adoré le contexte, cette ambiance de petit village rend les choses plus proches et plus intimes. De plus, l’histoire est bien amenée, pas trop rapidement mais juste assez pour la rendre crédible.

   Le déroulement en lui-même est assez classique et prévisible mais, ce qui fait la différence, ce sont les personnages de Kristan HIGGINS qui sont bien construits et très attachants. Personnellement, je me suis parfaitement imaginée à la place de Callie, cette héroïne un peu givrée, un peu boulet mais très touchante. J’aurais tout à fait pu avoir bon nombre de ses réactions !

 

En bref, l’auteur a une plume très agréable. C’est un livre que je ne manque pas de vous conseiller pour passer un bon moment au coin du feu ou sous une couette moelleuse.

 

 

Bonne lecture!Signature Gloewen


Zéro déchet de Béa JONHSON - avis littéraire

mercredi 3 juin 2015

Aujourd'hui, je vais vous parler du livre Zéro déchet de Béa JOHNSON. ça faisait un moment que j'en entendais parler et j'avais très envie de le lire. Je remercie donc Caroline de m'avoir prêté son exemplaire!

Ze_ro_de_chet_de_Be_a_JONHSON
Traduit de l'américain par Laure MOTET

Ce livre est le témoignage d'une française vivant aux USA. Il nous montre de quelle manière elle a réussi à simplifier sa vie, se recentrer sur l'essentiel et à faire de belles économies en réduisant ses déchets.

Diminuer ses déchets et vivre de façon plus simple, tout le monde va finir par y venir. Cela me semble nécessaire si l'on veut continuer à vivre sur notre belle planète et que nos enfants puissent également y vivre. Et, quand ça fait du bien à notre porte-monnaie et que ça améliore notre qualité de vie, pourquoi se priver?

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce livre c'est que l'auteur ne se contente pas de lister ses bonnes idées, elle nous explique ce qui l'a amené à changer sa façon de vivre. Cela ne s'est pas fait en un jour, il y a eu des erreurs, des tâtonnements, des retours en arrière... Elle nous parle de sa vie "d'avant", des différences avec sa façon de vivre actuelle et ce que ça lui a apporté. Elle nous parle également de la manière dont son mari et ses enfants ont vécu et vivent cette évolution.

Par moment, il y a des choses qui peuvent paraître assez radicales et je ne pense pas appliquer tous ces conseils à la lettre, du moins, pas dans un premier temps. Cependant, on y trouve de nombreux moyens, très simples à mettre en place, qui vont permettre de vivre de façon plus responsable. Ce sont des astuces que chacun peut appliquer à son niveau.
Elle nous présente son principe de base :
Refuser > Réduire > Réutiliser > Recycler > Composter

Du coup, pour commencer, je pense faire un grand tri à la maison parce qu'il y a de nombreuses affaires qui s'entassent et qui ne sont pas vraiment toutes utiles. Difficile de se débarrasser de ce "Pas question! Et si j'en ai besoin plus tard?", surtout au niveau des vêtements!! ;)
  

En bref, "Zéro déchet" est un livre que je conseille vivement!

  

Bonne lecture!Signature Gloewen

Divergente, tome 2 : Insurgés de Veronica ROTH - Avis littéraire

jeudi 28 mai 2015

Aujourd'hui, je vais vous parler de la saga Divergente de Veronica ROTH avec le deuxième volet "Insurgés" que j'ai lu récemment. Je remercie La tête dans les livres de m'avoir fait découvrir cette belle histoire!

Attention, cette chronique peut contenir des spoilers sur le premier tome de la série.
Vous pouvez retrouver ma chronique sur le volume précédant en cliquant sur ce lien : Divergente, Tome 1.

Divergente___Tome_2_Insurge_s_de_Veronica_ROTH
Traduit de l'Américain par Anne DELCOURT

   Le monde dans lequel vivaient les protagonistes du premier volet a bien changé. La guerre est déclarée et il est impossible de fonctionner comme avant. Que va-t-il se passer? Que vont devenir les différentes factions? Ce second volume nous amène en quète de la vérité.

 C'est un véritable plaisir de retrouver les différents personnages, en particulier, Béatrice et Tobias. Par contre, il y a un grand manque au niveau du rappel de ce qui s'est passé avant. Lorsque, comme moi, on a lu le premier bouquin il y a un moment, il est un peu difficile de se remémorer sans indication tous les détails et personnages de l'histoire. Je pense que le déroulement de l'histoire aurait mérité d'être recadré et les personnages précisés.

 Je suis impressionnée par cet univers et cette histoire créés par Veronica ROTH. Je les trouve bien construits et le déroulement finement mené. Il y a beaucoup d'action et on est tenu en haleine, comme un peu pressés par les évènements. Impossible de rester immobile sans prendre de risques, on s'attend au drame à chaque instant.

 On se pose également de nombreuses questions et, chaque fois que l'on a des réponses, on se retrouve avec encore plus de questions! Ce deuxième volet est riche en révélations autant sur les personnages (que je trouve toujours aussi attachants) que sur les factions et leurs fonctionnements. C'est très intéressant. Le point que j'aurais à reprocher là-dessus est que ce tome tourne essentiellement autour de Tris. C'est son histoire qui est développée et c'est elle qui est décrite. Même si on apprend à découvrir d'autres personnages, j'aurais aimé aller un peu plus en profondeur, surtout vis-à-vis de leurs sentiments. J'espère que ce sera le cas dans le prochain tome.

   

 En bref, même si le coup de foudre du premier tome est un peu retombé (la folie de la découverte, toussa, toussa... ^^), j'ai vraiment apprécié cette lecture (que j'ai d'ailleurs avalée d'une traite comme le tome précédent) et c'est avec impatience que j'attends de me plonger dans le troisième tome. C'est une saga que je vous conseille si vous ne la connaissez pas encore.

 

Ps: Retrouvez notre chronique de Divergente, Tome 1 de Veronica ROTH en cliquant sur le lien.

Bonne lecture à tous!Signature Gloewen

Coraline de Neil GAIMAN - Avis littéraire

mercredi 20 mai 2015

Nouvelle chronique littéraire sur le roman jeunesse Coraline écrit par Neil GAIMAN. Ça fait un moment que je me disais qu'il falait que je le lise et que j'allais adorer, surtout après avoir lu L’étrange vie de Nobody Owens du même auteur…

Coraline de Neil GAIMAN
Traduit de l'Américain par Hélène COLLON

 A la base, c’est un bouquin qu’il n’était pas prévu que je lise, ou plutôt si, mais plus tard parce que j’ai 30 000 livres en attente...
 Et puis on est allés faire les boutiques.
 C’est que tout a dérapé. Vous savez ce que c’est, on se balade innocemment, « juste pour voir » et… hop ! Y’en a un, voir même plusieurs, qui nous saute dans les bras ! Oups…

C'est parti pour la chronique sans spoiler!
  

L'histoire :

D'abord, c'est Coraline et pas Caroline. Cette petite fille vient d’emménager dans l’un des appartements d’une grande et vieille maison avec ses parents. Ce qu’elle aime, c’est jouer à l’exploratrice et elle a de quoi faire avec l’immense jardin. Et puis il y a aussi cette porte qui donne sur rien depuis qu’elle a été murée pour diviser l’étage en deux appartements…

  

Mon avis :

Encore une fois, c’est un livre que j’ai adoré. Il est simple et se lit très rapidement (pour information, ma version poche de J’ai Lu compte 155 pages).

Les personnages sont chouettes (enfin, certains beaucoup moins...) et c’est très sympa de suivre Coraline dans son exploration.  L’intrigue est originale et cet univers fantastique fascinant ! Neil GAIMAN nous a créé un conte qui mélange savamment  l'univers de Tim BURTON et celui de Lewis CARROLL. Comment résister ?

C’est une merveille et j’ai adoré me laisser embarquer par tant de poésie et de magie. Tout de suite, on se prend à l’histoire. L’auteur a tellement d’imagination et d’idées saugrenues que l’on veut tout découvrir et comprendre le pourquoi du comment. Mais les infos nous sont données au compte-goutte et tous ces mystères nous tiennent en haleine. En plus, ce qui ne gâche rien, Neil GAIMAN a une plume ma-gni-fique !

Si j'avais quelque chose à reprocher à cette histoire, c'est son déroulement parfois rapide (j'aurais aimé passer plus de temps explorer, moi aussi, cet univers) mais il ne faut pas oublier non plus qu'il s'agit d'un conte jeunesse.

  

En bref, c'est un livre et un auteur que je vous conseille de bon cœur!! Si vous ne connaissez pas encore, prenez le temps de la découverte !
   

ps: Et, si vous avez d’autres idées de lecture dans le même genre, je suis super preneuse !!!

  

  

Du même auteur : L’étrange vie de Nobody Owens

Bonne lecture!Signature Gloewen

'Les quatre filles du Docteur March' et Louisa MAY ALCOTT - Avis littéraire

mardi 17 février 2015

Une chronique rapide sur le roman les quatre filles du docteur March de Louisa MAY ALCOTT découvert dans le cadre  du challenge "Il était deux fois Noël". Je ne pense pas que j’aurais lu ce livre autrement alors merci aux organisatrices.

Les quatres filles du Docteur March de Louisa MAY ALCOTT
Traduit de l'Américain par Pierre-Jules HETZEL

C’est un roman qui fait maintenant partie des classiques en littérature jeunesse. Sorti en 1868, ‘Les quatres filles du docteur March’ est le premier volet d’une saga en 4 volumes.

Il raconte l’histoire de 4 sœurs aux Etats-Unis qui vivent avec leur mère et doivent faire face à quelques difficultés surtout depuis que leur père est parti à la guerre de Sécession.

Le vocabulaire employé, bien qu’assez ancien, est simple à comprendre.

Le roman est une succession d’anecdotes où l’on voit les jeunes filles évoluer au fil du temps. Les « aventures » que vivent les jeunes demoiselles ne sont pas très violentes et le roman reste assez bisounours. On sent le style un peu désuet et il y a un côté moralisateur très présent (ça me fait penser à "la petite maison dans la prairie"). Les quatre filles sont des enfants modèles mais, malgré cela, on se prend facilement d'affection pour la petite famille et on a envie de découvrir leur histoire.

  

En bref, j’ai apprécié découvrir ce roman, ce fût bien agréable, mais je dois me rendre à l’évidence :  je suis devenue un peu grande pour ce genre de lecture. Néanmoins, je suis curieuse de connaître les suites et fin de cette histoire.

  

ps1 : Si vous voulez découvrir ce roman et les livres audios par la même occasion, je vous conseille ce lien. Gratuits, ce sont des bénévoles qui lisent les livres. C'est parfois hésitant mais cela ne gène pas trop l'écoute, au moins pour ce roman. Cela peut-être une bonne expérience pour découvrir ce type de livre.

ps2 : Si vous voulez savoir pourquoi les audio books?, cliquez sur le lien!

Bonne lecture!Signature Gloewen

L'enfant de tous les silences de Kim EDWARDS - Avis littéraire

mercredi 28 janvier 2015

Aujourd’hui, je vais vous parler du roman ‘L’enfant de tous les silences’ de Kim EDWARDS.

L'enfant de tous les silences de Kim EDWARDS
Traduit de l’américain par Evelyne JOUVE

C’est une lecture qui faisait partie des trois livres choisis par Lauraline dans le cadre du challenge Livr’à deux pour Pal’addict et je dois avouer tout de suite qu’elle est parfaitement tombée.

1964. C’est l’histoire d’un couple, David et Norah, marié depuis peu et vivant à Lexington dans le Kentchuky (USA). Lui est docteur et elle femme au foyer.
 
Tout commence par une nuit de mars en pleine tempête de neige. David, aidé de Caroline, l’infirmière qui travaille avec lui, est obligé d’accoucher sa femme. Il y a d’abord un petit garçon en pleine santé puis, de façon inattendue, un deuxième enfant. C’est une fille et elle est trisomique.
 
David va alors prendre la décision qui lui parait la meilleure pour tous : il demande à Caroline d’amener la petite fille dans une institution spécialisée et annonce à sa femme qu’elle est morte-née.

En commençant ce livre, je me suis dit qu’il était pas mal car l’histoire est sympa et l’écriture agréable. Puis, petit à petit, les mots m‘ont accrochée et j’ai été complètement prise par l’histoire. Au début de l’histoire, on a l’impression que ce livre a été écrit dans les années 60, à l'époque du récit, et j’ai été étonnée de voir qu’il est paru en 2005.
  

Les personnalités des personnages sont parfaitement décrites, elles sont précises et on voit nettement leur évolution tout au long du livre. Les personnages eux-mêmes sont attachants et touchants on a envie de savoir ce qu’ils deviennent au fil du roman.

Très souvent, l’auteur nous présente ce que chacun d’eux pense ou ressent face à une même situation. C’est fait sans lourdeur, sans répétition et c’est vraiment intéressant de se confronter aux différents points de vue et de pouvoir interpréter toutes les incompréhensions qu'il y a entre les personnages. On se sent impliqué émotionnellement et on voudrait pouvoir faire quelque chose pour eux.
  

Intéressant mais, quelque part, c’est également effrayant car Kim EDWARDS met en évidence le poids des non-dits et les conséquences d’un secret ‘pour le bien de tous’. On se demande sans cesse comment les choses se seraient passées si David avait pris une autre décision ce jour là.
  

L’histoire est extrêmement bien construite. Dans son roman, l’auteur  nous présente des tranches de vie. On observe les personnages évoluer à des années différentes et on voit leurs changements et, quelques fois, leur métamorphose. J’ai aimé la façon l’histoire est bâtie et la façon dont l’auteur nous rapporte les événements qui se sont déroulés entre chaque ‘tranche de vie’. C’est fluide, sans cassure et sans longueur.

  

En bref, après un début ‘pas mal’, j’ai découvert un roman très prenant et très touchant. Je ne regrette absolument pas cette lecture car c'est une belle découverte et je vous la conseille vraiment.
  

Bonne lecture!Signature Gloewen