La BD fait son Festival . . .

dimanche 10 février 2013

Durant le mois de février, le site Priceminister met la BD à l'honneur en nous proposant de faire la critique d’une oeuvre de la Sélection Officielle du Festival D’Angoulême.

Toutes les infos sont ICI.


la bd fait son festival

Attention, dépêchez-vous, vous avez jusqu'au 15 février 2013 pour y participer!

#1bog1BD

 

Pour en savoir plus sur le festival d'Angoulème qui s'est déroulé du 31 janvier jusqu’au 3 février 2013, rendez-vous sur le site officiel. Vous pouvez retrouver toutes les BD de la selection officielle en cliquant ICI.

Bonne lecture à tous!

Signature Scrat et Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:17 - - Permalien [#] - Bafouilles [4]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , , , , ,

La petite fêlée aux allumettes de Nadine MONFILS - Avis littéraire

mercredi 23 janvier 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que le papa nowel a déposé au pied de mon sapin. Il s'agit d'un genre de policier : La petite fêlée aux allumettes écrit par Nadine MONFILS.

petite felee aux allumettes chez scrat et gloewenEdition Piment de France Loisirs 2012
avec l'autorisation des éditions Belfond
215 pages

 

L'histoire démarre, Nake est une jeune fille élevée par sa grand-mère et qui n'a pas une vie toute rose. On la retrouve dès le début, ivre et shootée dans un lieu sordide et prète à suivre le premier homme qui lui porte un peu d'attention...

Je ne partagerai pas son quatrième de couverture!! (Non!) En effet, curieuse comme je le suis, j'ai commis la bêtise de regarder le résumé en recevant le livre. Pour être un résumé, c'est bel et bien un résumé! Le problème c'est qu'il raconte beaucoup de l'histoire et, du coup, en lisant, on s'attend à ce qui se passe!! Ici, ce qui est raconté au dos ne se passe qu'au milieu du bouquin! Grrrr!!  Où est donc la surprise? Le plaisir de découvrir le livre?

ça me rappelle un film américain sur la guerre que j'ai vu y'a longtemps déjà. En français, ils ont choisi pour titre "l'évasion" ou quelque chose du genre. Pendant tout le film, on s'attendait à ce qu'il y ait une évasion! Normal! Mais ça n'en parlait pas, ça parlait de la vie des prisonniers uniquement. Il se trouve que l'évasion est finalement arrivée... à la fin! Car c'était la chute, le final, le dénouement!! Tsss! Du coup, grosse déception pour le film. Avec un autre titre, la traduction du titre original par exemple, on aurait sûrement vu les choses différemment...

Donc j'imagine que le quatrième de couverture a influencé ma lecture...

J'ai trouvé l'histoire longue à se mettre en place et à démarrer (je m'attendais à certaines choses après le resumé) et l'écriture un peu difficile à suivre par moment: des phrases laborieuses, un manque de fluidité... J'ai été obligée de relire des paragraphes pour comprendre ce qu'ils voulaient dire.
Malgré cela, l'histoire est très sympa! Elle se passe à Pandora, une ville imaginaire un peu comme les nôtres mais avec des bases différentes. La petite fêlée aux allumettes est décalée, voir même complètement loufoque! Les personnages, peu ordinaires, y sont très attachants et m'ont fait rire quelques fois. J'ai beaucoup aimé en apprendre sur eux et les découvrir.

En fait, il ne me semble pas que les meurtres soit les plus importants dans l'histoire (pas comme dans un policier tel qu'on l'entend où la résolution de l'enquète est le noyau de l'histoire) Du coup, le terme de policier ne me paraît pas très approprié comme genre même s'il y a des morts. Mais bon, c'est le genre que j'ai trouvé sur la toile... En fait, je dirais que l'histoire est centrée sur Nake. Ce serait plutôt la vie de Nake sur fond d'enquète policière.

 

En bref, j'ai beaucoup aimé l'histoire et ses personnages atypiques, il y avait plein de bonnes idées mais la lecture m'a été trop difficile pour que j'ai pu réellement apprécier la lecture. Ce n'est pas vraiment un livre que je conseille mais je pense que j'essayerai de lire d'autres romans de Nadine MONFILS parce que j'aime beaucoup cet univers décalé.

 
Bonne lecture!
Signature Gloewen

 

Une chance de trop de Harlan COBEN - Avis littéraire

vendredi 5 octobre 2012

Envie de lire quelque chose...

*******Pioche au hasard dans la bibliothèque.

**************Un bouquin....

***********************Et quel bouquin!!!

 

Une Chance de Trop de Sir Harlan COBEN

une chance de trop harlan coben gloewen Le titre original est "No second chance",
il a été traduit de l'américain par Roxane AZIMI.

Ce livre est tout simplement génial. C'est une hisoire très captivante : une fois que le nez est mis dedans, on ne peut plus l'enlever avant d'avoir refermer la couverture! C'est un véritable plaisir de lire ce monsieur et, comme toujours, on aime à se laisser pièger par ses mots et à se laisser suprendre par les revers de l'histoire lorsqu'on croyait avoir compris ce qui se tramait.

J'ai lu sur divers avis que les gens étaient déçus par ce livre par rapport à d'autres qu'il a écrit. Etant profane dans tout ce qui est explication de texte, je donne mon avis de "spectateur", du plaisir que j'ai eu à lire et à me laisser transporter dans le monde qu'il a créé.

Et comme le disait un Grand Homme : "La magie n'opère que si l'on veut bien consentir à se laisser emporter par elle." (JRRT)

**************C'est ma philosophie! ;)

 

 

Bref, voici le résumé :
(Qu'en général, je n'aime pas lire jusqu'au bout car il nous rélève trop d'éléments de l'histoire!)

La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s'écroule dans sa cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu'il se réveille douze jours plus tard à l'hôpital, il apprend que sa femme a été tuée au cours de l'agression et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu.
Une demande de rançon lui parvient bientôt. Malgré ses réticences, Marc prévient la police et réunit les fonds. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s'emparent des deux millions de dollars et disparaissent dans la nature. Désespéré, il se lance alors dans une lutte acharnée pour retrouver sa fille...

Bonne lecture!!

Signature Gloewen

La fille de l'alchimiste de Kai MEYER - Avis littéraire

lundi 24 septembre 2012

L'autre jour, me promenant dans ma bouquinerie préférée, je suis tombée sur ce bouquin. Etant très attiré par les romans de Fantasy, je me suis dit "pourquoi pas?". Il me semble que c'est le dessin de la couverture qui m'a le plus séduit, merci donc à Marc SIMONETTI.

Fille Alchimiste Kai MEYEREditions Le Livre de Poche
642 pages

En un seul tome, La Fille de l’Alchimiste de Kai MEYER a été traduit de l’allemand par Françoise PERIGAUT. L'histoire est divisée en deux parties qui se déroulent à 7 ans d'intervalle.

L’histoire commence avec un jeune adolescent orphelin, Christopher, qui vient d'être adopté par les INSTITORIS. Il arrive dans un chateau isolé sur une île de la Baltique afin d'y rencontrer sa nouvelle famille quelque peu excentrique... (il vaut mieux que je n'en dise pas plus et que vous découvriez la suite de l'histoire par vous-même! Si je vous en raconte trop cela va gâcher la surprise de la découverte!)

Deux rivals, un assassinat, des sercrets... Intrigues et dangers pour partir sur les traces de l'Immortalité!

C'est un bon livre captivant et dense : on ne peut s'arrèter avant de l'avoir fini. J'ai été emportée dès le début du livre et j'ai beaucoup aimé la façon qu'à utilisé l'auteur pour nous présenter et introduire les différents personnages. Kai MEYER nous présente dans ce livre une famille très... particulière disons... On se prend très vite au jeu du mystère. Les personnages sont profonds, bien travaillés, très attachants et l'énigme est bien ficelée.

J'ai donc eu un grand plaisir à découvrir et lire ce livre. Le seul petit bemol que j'y verrais serait sa fin : pour certaines choses, le dénouement se fait un peu rapidement à mon goût après tout ce qu'ils ont enduré.

Par contre, s'il vous tente de le lire, je dois vous prévenir qu'il s'y passe des choses peu ragoûtantes et parfois même qui peuvent choquer la morale et l'éthique. (Qu'est-ce-qu'on ne ferait pas pour l'Immortalité!!!) Donc âme très sensible : méfiez-vous!

 

Avant de vous laisser, je vous montre quelques couvertures originales:

la fille de l'achimiste chez crat et gloewen 1

la fille de l'achimiste chez crat et gloewen 2

la fille de l'achimiste chez crat et gloewen 3Qu'en pensez-vous?

Personellement, je préfère
la couverture française de Livre de Poche!

 

Bonne lecture!

Signature Gloewen