La potion magique de Georges Bouillon de Roald DALH - Avis littéraire

jeudi 23 mai 2013

Pour changer un peu, je vous propose aujourd’hui un roman de littérature enfantine. (Mais comme, on n’aime pas les trop gros changements, il sera question ici de sorcière et de potions! Eh oui, on ne se refait pas!)

   Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (1)   Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (8)
Auteur : Roald DAHL
Traducteur : Marie-Raymond FARRE
Illustrateur : Quentin BLAKE

Si le nom de Roald DAHL ne vous dit rien, vous avez sûrement déjà entendu parler de Matilda ou de Charlie et la chocolaterie. Il faut que vous le sachiez, Roald DAHL est l’un des maîtres en matière de livres pour les enfants, il avait le don pour raconter aux plus jeunes et rendre les histoires distrayantes.

La potion magique de Georges Bouillon est une histoire simple et très abordable pour les enfants à partir de 7/8 ans.

Dès le début du livre, on est intéressé par l’histoire du petit Georges. C’est un petit garçon comme les autres si ce n’est que sa grand-mère est très différente de toutes les autres grand-mères du monde. Elle n’est pas gentille, elle râle et crie tout le temps sur Georges, elle est méchante et égoïste. On dirait… une sorcière ! Un jour le petit garçon en a marre et il décide de lui préparer une potion magique pour la rendre plus gentille...

C’est une histoire très drôle avec des mots rigolos. Le héros y réalise quelques uns des rêves les plus fous que l'on a lorsqu'on est enfant. Simple, elle est pleine de fraicheur et d’innocence. C'est un petit bonheur de lire l'aventure loufoque de Georges Bouillon!

* Bien sûr, il faut faire attention à ce que les enfants ne reproduisent pas cette potion qui serait mortelle dans la réalité! Eh oui, n’est pas sorcier qui veut! *

Les illustrations de Quentin BLAKE sont toujours aussi chouettes et correspondent parfaitement au style de l’auteur. (il a aussi illustré Daniel PENNAC, voir la chronique de Comme un roman avec l'affiche sur les droits imprescriptibles du lecteur)

Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (3)

Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (4)

Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (5)

Je possède le livre en version Folio junior et je dois dire que j’adore cette collection. Les livres ont une belle qualité et sont agréables à manipuler. Ils sont souples, s’ouvrent facilement et les pages sont plaisantes au touché.

En Bref, c'est un livre (et un auteur) que je conseille à tous les enfants et aux adultes qui ont conservé leur âme d'enfant!

Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (6)
Bonus : un fan art de Georges et sa grand-mère.
Trouvé ici.

Roal DAHL la potion magique de georges bouillon chez gloewen et scrat (7)
Une des couvertures anglaises de
Geroges Bouillon et sa potion magique.

Du même auteur :

  
Bonne lecture!
Signature Gloewen

 


Tara Duncan, Tome 1 : Les sortceliers de Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN - Avis littéraire

mercredi 22 mai 2013

Je viens vous présenter aujourd’hui le premier tome des aventures de Tara Duncan : Les sortceliers écrit par Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN et publié en 2003.

Encore une histoire de magie! Mais que voulez-vous? J’aime ça!

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)   Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (2)
Des couvertures françaises du premier volume de Tara Duncan

nb : Je possède le livre en version poche (aux éditions Pocket jeunesse) et je dois avouer être déçue par la qualité moindre de l’ouvrage. J’ai pu constater sur plusieurs bouquins des éditions Pocket (notamment fantasy) que les pages se décollent facilement de la tranche (même sans forcer dessus, on n’est pas des bœufs) ce qui arrive plus rarement sur d’autres éditions. C’est bien dommage.


L’histoire
(pas de spoiler)

L’histoire débute… Tara'tylanhnem Duncan, dite Tara, est orpheline et habite à Tagon avec sa grand-mère Isabella, son labrador Manitou et trois domestiques. Elle vit sa vie d’adolescente avec ses deux meilleurs amis, Fabrice et Betty, mais parfois de drôles de choses se produisent lorsqu’elle a peur ou qu’elle est en colère. Sa grand-mère reste fermée sur le sujet et refuse également de parler de ses parents décédés. Que signifie tout cela?

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)Tara Duncan, tome 1 : les sortceliers - Couverture française

Mon avis

Les personnages du livre sont intéressants mais j’aurais aimé que l’auteur aille un peu plus en profondeur dans leur description, leur caractère ou leur histoire. Toutefois, Tara Duncan et ses amis sont très attachants.

L’histoire est sympa et bien trouvée. On se prend au jeu et c’est un délice de suivre les aventures de la jeune fille dans le monde magique. Chacun dira qu’on y retrouve un petit côté Harry Potter, mais saviez-vous que ce roman a été écrit 17 ans auparavant? Le roman avait été refusé à l'époque pour être finalement édité après la grande vague HP.

(Et puis, en parlant de Harry Potter *que j’adore* il ne faut en aucun cas croire que JKR a tout inventé! Elle s’est énormément documentée sur des tas de mythologies et de légendes! Et puis, on peut également trouver d’étranges similitudes entre sa saga et le seigneur des anneaux par exemple… Après elle a mis tout ça en forme et, ça, c’est chouette puisque cela a abouti aux bouquins que l’on connait bien!!^^)

Je disais donc que l’histoire est très intéressante. Même si, par moment, je trouve que c’est un peu simple du genre : « Il se passe quelque chose, Bidule risque de mourir, il faudrait un miracle pour le sauver! Ouf sauvé c’est un prodige! » Il y en a un peu beaucoup dans la première partie du bouquin. Mais, du coup, cela a permis que l’on ne s’ennuie pas! Et puis, en même temps, il faut se rappeler que c’est un roman jeunesse qui est donc destiné aux enfants!

La plume de Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN est bourrée d’humour ce qui est très agréable. Elle a imaginé un monde très sympa avec de nombreux clins d’œil par rapport à celui dans lequel nous vivons. J’aurais aimé qu’elle le décrive un peu plus.

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (1)La couverture japonaise de Tara Duncan
(le premier tome est divisé en deux)

Trouvée ici.

En bref, c’est un livre que je conseille si l’on aime l’univers magique et qu’on est un ado ou qu’on aime la littérature jeunesse. Il permet de s’évader dans un chouette univers magique et l’écriture est très abordable pour les plus jeunes. De plus, ce premier tome donne envie de connaître la suite.

Tome 1 tara duncan couverture chez gloewen et scrat (3)
La couverture américaine du premier tome de Tara Duncan.
Trouvée ici.

 Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Autre-Monde, Tome 1 L'alliance des trois de Maxime CHATTAM - Avis littéraire

mardi 21 mai 2013

Une nouvelle chronique littéraire sur le premier volume de la série "Autre-Monde" de Maxime CHATTAM sorti en 2008.

maxime chattam tome 1 autre monde l'alliance des trois chez gloewen et scratEdition Le Livre de Poche - 457 pages

 

C’est un ami, que l’on va nommer Mister P (oui, ça fait penser à Mister T mais ça n’a rien à voir. Quoi que…), qui me l’a passé.

J’avais des à-priori sur l’auteur, Maxime CHATTAM, que je ne connaissais absolument pas mais dont les couvertures de livres ne me sont guère inspirantes. L’image que je m’en faisais était essentiellement due au fait qu'il est (ou était??) l’auteur fétiche de France Loisir. Alors, même si je sais que ce n’est pas (plus?) le cas, j’ai toujours cette image d’un public féminin d’un certain âge, Barbara Cartland, Nous-deux, Harlequin et compagnie. Encore une fois je connais très mal, ce ne sont que des idées reçues contre lesquelles il faut que je lutte! Surtout que c’est n’importe quoi!

Bref, je disais donc que je n’étais que très moyennement emballée par cet auteur. Lorsque Mister P m’a filé ce bouquin en me disant que c’était génialissime, je me suis dit : « mouaif, j’sais pas, faut voir ». La couverture ne m’enthousiasme vraiment vraiment pas! (A toi, éditeur Albin Michel, France Loisir, Le Livre de Poche, si tu passes par là : Mais qu'est-ce-que c’est que cette couverture toute moche? Es-tu sûr d’avoir lu le bouquin?!!) Mais...

 

L’histoire

Encore un quatrième de couverture tout pourri qui raconte toute l’histoire. Editeurs, si vous passez par là!! Petite rectification : chez Le Livre de Poche, ça va!
Comme je n’aime pas les spoilers, je vous fais un début d’histoire à ma sauce qui en dit un peu mais pas trop!

Manhattan, New-York. Trois amis vivent leur vie d’adolescents. Ils aiment les choses de leur âge, les jeux vidéo, les jeux de rôles, le Seigneur des Anneaux… L’histoire débute. Ils commencent à remarquer des petits trucs étranges qui se produisent parfois. Puis un jour, une tempête. Elle n’est pas comme les autres. Tout ce qu’ils connaissent va changer.

 

Mon avis

J’ai été capté par le livre dès les premiers mots! C’est génial! Même pour Harry Potter ou Assassin Royal il a fallu que j’attende le deuxième chapitre! Je ne sais pas comment il fait mais c’est un très bon point. Pas de présentation à rallonge, pas de plantation ennuyeuse du décor : On entre tout de suite dans le vif du sujet, les éléments viendront petit à petit.

C’est un roman Fantastique qui nous envoie dans un univers se rapprochant énormément de celui de la Fantasy.

Les personnages sont bien décrits, on s’attache très vite et facilement. Leur évolution, tout au long de l’histoire est intéressante, on les voit gagner en réflexion et en maturité. Les décors sont très faciles à s’imaginer. L’histoire est très rythmée, il n’y a pas vraiment de temps mort. D’ailleurs, il y en a tellement peu que j’ai englouti le bouquin en une seule fois! Miam! C’était super bon!

Ah oui, j’allais oublier un point (qui peut être bon ou mauvais, à vous de voir) : C’est une série!! Ah ah ah! Maxime CHATTAM prévoit apparemment sept tomes et je crois qu’il y en a 5 parus pour le moment. Vivement que je mange la suite de menu!

En bref, Ce bouquin est génial! Un coup de cœur! Je vous le conseille fortement (même si la couverture ne vous parle pas)! 

trilogie illustrée de autre monde de maxime chattam chez scrat et gloewenAh ah ah! Petits coquins chez Albin Michel!
Ils ont sorti la trilogie illustrée des premiers bouquins.
Pas vue donc je ne peux rien vous en dire.

 

Petit bonus : Si vous voulez lire le bouquin en musique voici la bande son crée par Sébastien PAN!

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle de Jonas JONASSON - Avis littéraire

mercredi 15 mai 2013

La grande vague des films, séries et livres suédois m’a touché! Tombée dessus par hasard en boutique, j’ai tout de suite eu envie de lire cette histoire absurde. Mais je ne l’ai pas acheté à ce moment là. C’est Belykhalil qui me l’a offert dans le cadre du swap dont vous êtes le héros.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 01Traduit du suèdois par Caroline BERG - 2011

 L'histoire :

Allan KARLSON a 100 ans. Le jour de son anniversaire, ce petit vieux va s’enfuir par la fenêtre de sa chambre en maison de retraite afin d’échapper au repas prévu en son honneur.
Lorsque son absence est découverte, on se questionne : S’est-il égaré? A-t-il fugué? A-t-il eu un accident? S’est-il fait enlever? La police part à sa recherche. Allan va se retrouver mêlé à une drôle d’aventure quelque peu farfelue.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 04   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 02   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 03

L’écriture est simple, le roman se lit facilement et Allan ainsi que les autres personnes qu’il va rencontrer tout au long de son périple sont aussi attachants que décalés.

Le livre comprend deux parties : l’aventure liée à la fuite d’Allan et l’histoire de sa vie. Ces deux parties sont alternées : un chapitre « présent », un chapitre « passé », etc… Même si, au début, on a l’impression que ce sont deux histoires totalement séparées, on se rend vite compte que connaître le passé d’Allan nous permet de mieux comprendre son présent, tant au niveau de son caractère que des anecdotes et les deux parties vont se rejoindre à la fin.

Il y a pas mal de clins d’œil historiques même si l’Histoire (avec le grand H) n’est pas forcément respectée dans ses moindres détails. Allan est un petit bonhomme à l’air naïf qui aime les choses élémentaires de la vie et qui ne se pose pas de questions existentielles. Il a un autre regard sur la vie qui nous fait nous poser des questions surtout lorsqu’il se retrouve dans des situations plus qu'improbables. Par moment, ce roman m’a d’ailleurs fait penser à Candide de Voltaire. J’ai beaucoup aimé ce côté.

J’ai également beaucoup aimé le fait que l’histoire soit bourrée d’humour et j’ai souvent ri en la lisant. On passe un bon moment! Ce que j’ai moins aimé sont les noms en suédois qui sont difficiles à lire et à retenir et des passages un peu longuets parfois.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 06   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 08   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 07

En bref, des personnages intéressants, décalés et attachants, une histoire loufoque et pleine de rebondissements et une bonne dose d’humour. C’est un livre que je vous conseille d'essayer! Ce n'est pas le meilleur du monde mais il pourrait vous plaire!

 

Et un petit bonus pour vous :  Au cours de mes recherches de couvertures je suis tombée sur les dessins suivants que j'ai beaucoup aimés. Les premiers viennent de l'association "Les cueille-mémoire" (allez voir leur concept très intéressant des livres voyageurs) et le dernier du blog "des passages".

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 10   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 09   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 11

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 05

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

On a testé pour vous… La marche nordique!

mardi 30 avril 2013

« La marche nordique?! Mais c’est un truc pour les p’tits vieux?!! »

Eh non, encore un cliché! C’est, en effet, un sport qui est accessible aux personnes plus âgées car selon la façon dont il est pratiqué il est plus ou moins intensif et, surtout, c'est une activité non traumatisante pour notre corps!

Pour la petite histoire, la marche nordique est originaire des pays du Nord et, en particulier, de la Finlande. Ce sport s’est développé afin de permettre aux skieurs de maintenir leur niveau de forme physique pendant l’été.

marche nordique chez gloewen et scrat (1)
C’est un sport très complet. Comparée à la marche simple (qui sollicite essentiellement les membres inférieurs), la marche nordique requiert toutes les chaînes musculaires du corps grâce à l’utilisation de bâtons. Les bras, les épaules, le cou, les pectoraux et les abdominaux sont autant utilisés que les cuisses ou le fessier.
Ce type de marche est plus intense, muscle tout le corps et permet de dépenser plus d’énergie.
marche nordique chez gloewen et scrat (5)Elle permet également de mieux respirer grâce à une meilleure position du corps qui va se redresser et s’ouvrir naturellement. Cela va permettre une amplitude pulmonaire plus importante et, de là, une plus grande oxygénation. Cette marche étant active, elle est considérée comme un jogging à allure modérée.

marche nordique chez gloewen et scrat (6)

marche nordique chez gloewen et scrat (2)
La marche nordique est aussi très bonne pour lutter contre le stress, pratiquée en extérieur et en petits groupes, c'est une activité très conviviale qui permet de s’évader.

marche nordique chez gloewen et scrat (3)
marche nordique chez gloewen et scrat (4)

  On aime la marche nordique car elle nous permet de nous aérer en pleine nature, elle nous permet de découvrir différents parcs et forêts et, mieux que la traditionnelle marche, elle nous fait travailler l’ensemble de notre corps. Pour la même durée de pratique, le travail est plus intensif avec la marche finlandaise! C’est tout bénef!!! Allez vite voir cette Petite Vidéo Sympa sur la marche nordique

D'ailleurs, très prochainement, on vous parlera des différents endroits que l'on a pu découvrir grâce à cette activité!


 

 

« Je veux essayer! Qu'est ce qu'il me faut? »

   ✔ De bonnes chaussures (c'est de la marche, hein!)

   De l'eau (on ne le répète jamais assez, il faut boooire!)

   Des bâtons (!!!)

   Une banane, une pomme, une barre de céréale... pour la fin de la séance!

 


« Comment je peux choisir mes bâtons? »

On les choisit en un seul bloc (pas de bâtons pliables/rétractables) lèger et solide (Avec du carbone! plus il y en a dans la composition mieux c'est! Mais aussi plus c'est cher alors il faut trouver le juste milieu en fonction de l'utilisation que l'on en a. L'autre point positif du Carbone c'est qu'il absorbe les vibrations contrairement à l'Aluminium).

Il faut faire attention au gantelet (Est-ce-qu'il y en a?) et aux embouts. Il y a des embouts en forme de pointes pour les sols meubles et des embouts en caoutchouc pour le bitume. En général les deux sont vendus ensemble et le bout en caoutchouc s’emboite sur la pointe. La partie pointe est la plus utilisée. Il faut qu’elle soit conçue dans un matériau très solide (du tungstène par exemple) pour éviter qu’elle ne s’use trop vite. En prévision du jour où elle sera trop usée, (dans quelques années) il faut vérifier que l’embout puisse être retiré et remplacer (attention, ce n’est pas le cas sur tous les bâtons) pour éviter d’avoir à acheter de nouveaux bâtons.

Les petits plus : Si vous hésitez entre deux bâtons, le gantelet détachable est vraiment super pratique car on ne s'embète pas à l'enlever dès qu'on veut prendre un truc dans sa poche ou dans son sac. Et les gantelets en gomme ou en liège sont mieux que ceux en plastique.

Minis infos sur les marques : Les bâtons de marche nordique de Décathlon ont de très mauvais avis, alors à voir s’ils font évoluer leur matériel... La marque Leki est une très bonne marque.


Batons marche nordique - gantelet - gloewen et scratPhoto : Le gantelet
En cherchant des photos pour illustrer mes propos,
je suis tombée sur le site de marche nordique de Toulon : très intéressant!

 

« Quelle taille je prends? »

Pour connaitre la taille de bâton qu’il vous faut, nous vous conseillons de faire quelques séances et initiations avec des bâtons prêtés ou loués avant d’acheter les vôtres ou de demander conseil à un formateur. Il existe un calcul à faire selon votre taille mais suivant la morphologie de chacun les résultats peuvent varier. Pour Gloewen, par exemple, le résultat du calcul donnait un bâton trop petit.

 

Et, pour finir, un article bien sympa sur une première expérience de marche nordique!

Bonnes promenades!Signature Scrat et Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 13:46 - - Permalien [#] - Bafouilles [0]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Emma de Jane AUSTEN - Avis littéraire

lundi 29 avril 2013

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre que j’ai lu récemment.

Après avoir entendu parler pendant des mois d’AUSTEN, ma curiosité a été touchée! J’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’une mode, d’une marque, d’un dessinateur ou d’images et produits dérivés dans le style de Diddl... Que nenni!

Il s’agit de Jane AUSTEN, une romancière anglaise de la fin du XVIIIème début du XIXème siècle. C’est l’auteur des romans qui ont donné les films Orgueil et Préjugés et Raison et sentiments. Elle est connue pour savoir décrire le mode de vie de ses contemporains au travers d’histoires d’amour.

Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (2)

J’aime beaucoup les histoires d’amour et j’aime beaucoup cette période alors j’ai voulu essayer! De plus, dans le même temps, j’ai découvert son Roman EMMA dans une bouquinerie! C’était un signe!

Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (1)

Avec engouement, je me suis lancée dans la lecture de ce livre mais j’ai vite déchanté.

Dans la maison de Hartefield, Emma Woodhouse a 21 ans et vit avec son père veuf. Sa sœur s’est mariée et a quitté la maison, sa gouvernante et meilleure amie également. Emma se retrouve seule avec son père et s’ennuie…

Tout d’abord, je n’aime pas Emma, l’héroïne de ce roman. Je la trouve insupportable, pourrie gâtée et avec une très grande idée d’elle-même. Du coup, je n’arrive pas à accrocher à son histoire. Elle est agaçante, surtout lorsqu’elle se sert des gens autour d’elle!!

Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (3)   Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (6)

L’écriture est simple et facile à comprendre. Selon moi, c’est un roman pour les 13/15 ans (ce qui n’est pas une mauvaise chose car j’adore lire les livres jeunesse). Mais l’écriture est très lente. Il ne se passe pas grand chose au final.
Je n’ai pas réussi à y trouver une réelle intrigue. Il s’agit d’un morceau de vie, d’une grande description, tout cela reste assez plat. On s’y ennuie vite. Le seul personnage qui ressort un peu et vient casser la monotonie est Mr Knighley.

Emma est une histoire à l’eau de rose, je le savais dès le début et ce n’était pas pour me déplaire, mais c’est d’un gnangnan!! Il se passe beaucoup plus de choses dans un film Disney et c’est plus riche en émotion! Même les films de l’après-midi sur la sixième chaîne ont l’air palpitant, voir trash, à côté!

En bref, c’est un livre que je vous déconseille!

Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (4)   Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (5)   Emma de Jane Austen chez scrat et gloewen (7)

Après en avoir parlé avec plusieurs lectrices, il semblerait que Orgueil et préjugés soit beaucoup plus prenant et mieux construit que celui-là tant au niveau de l’histoire et des personnages qu’au niveau de l’écriture. Peut-être que je tenterai un jour… si je tombe sur une occas’ vraiment pas chère ou qu’on me le prête !! ;)

Et, quitte à lire une histoire d’amour avec une Emma, je vous conseille plutôt Emma Harte !!!

 

Bonne Lecture !Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:00 - - Permalien [#] - Bafouilles [6]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , ,

Les Pintades à New York de Laure WATRIN et Layla DEMAY - Avis littéraire

jeudi 11 avril 2013

Aujourd’hui, je vais vous présenter un autre livre sur New-York. Celui-ci s’appelle « Les pintades à New York » de Laure WATRIN et Layla DEMAY. Il se présente comme les «Chroniques des New-Yorkaises, leurs adresses, leur bons plans.»

Vous avez sûrement déjà entendu ce nom, mais l’avez-vous lu ?

Vous pouvez lire ce livre si :

  • vous allez à New York
  • vous revenez de New York (c’était mon cas)
  • vous avez envie d’apprendre des choses sur New York

Les pintades a new york recto chez scrat et gloewen   Les pintades a new york verso chez scrat et gloewen
Les illustrations sont de Sophie BOUXOM.

Ce livre de 214 pages aux Editions Jacob-Duvernet et de 317 pages aux Editions Le Livre de Poche est divisé en 10 chapitres :
Les pintades a new york la new yorkaise chez scrat et gloewen

Dans ce livre il y a un chapitre sur La beauté

Dans ce livre il y a un chapitre sur La forme

Dans ce livre il y a un chapitre sur Les relations amoureuses

Dans ce livre il y a un chapitre sur Le sexe

Dans ce livre il y a un chapitre sur Les enfants

Dans ce livre il y a un chapitre sur Les animaux

Dans ce livre il y a un chapitre sur La vie sociale

Dans ce livre il y a un chapitre sur La vie à New York

Dans ce livre il y a un chapitre sur Le shopping

Dans ce livre il y a un chapitre sur Les types de Pintades

 

A la fin de chaque chapitre, il y a une sélection de bonnes adresses s’y rapportant.

De mon point de vue, ces adresses ne sont pas la chose la plus importante du livre car en vacances elles ne nous sont pas toutes utiles! A mon sens, elles sont là plutôt comme exemple parce que, dans la réalité, l’adresse d’un diamantaire, d’un chirurgien esthétique ou d’une boutique de grande marque n’intéresse pas nécessairement le commun des mortels (nous n’avons pas tous les moyens pour de toutes façons!^^)
Heureusement, ces adresses ne prennent que peu de place dans le livre! (Il y a un peu trop de pub sur la couverture et on a l'impression que le livre est rempli principalement de bonnes adresses alors que ce n'est pas le cas.)

Du coup, sur la couverture, j’aurais plutôt écrit : «Chroniques des New-Yorkaises, leurs vies, leurs envies!»

Les pintades a new york le hot dog chez scrat et gloewenLes Plus :

+ J’ai trouvé ce livre agréable et facile à lire.

+ J’ai aimé le ton humoristique employé et les petites blagues.

+ J’ai appris (ou retrouvé) des choses concernant les mœurs des New-Yorkais : leurs habitudes, leur façon d’être, de parler...

+ J’ai beaucoup aimé le découpage des chapitres par thème. On peut d’ailleurs les lire indépendamment et dans le sens que l’on veut.

+ C’est un livre destiné aux filles : les pintades (mais ça peut aussi intéresser les hommes!) :D

 

 Les Moins :

- Ce livre comprend des expressions et phrases utilisées à New York et donc en anglais. C’est agréable lorsqu’on possède les bases de cette langue mais, lorsqu’on ne les a pas, je trouve que ça manque de traductions.

- J’aurais du le lire avant de partir ! (ah ah! d’accord, ce n’est pas un vrai moins mais je ne voyais pas quoi mettre! En tout cas, si vous pouvez le lire avant, c'est mieux!)


Les pintades a new york les cupcakes chez scrat et gloewen

 

Et, avant de finir, une pintade, c’est quoi ?

Rien de péjoratif dans ce sobriquet de pintade, bien au contraire ! Plutôt un pied de nez aux doux noms d’oiseaux dont les femmes sont parfois affublées. Etre une pintade, c’est être une femme d’aujourd’hui, légère et sérieuse, féminine et féministe. (définition tirée du livre)

Liste des livres des pintades ici!

Bonne lecture!Signature Gloewen

New-York insolite et secrète des Editions JonGlez - Avis littéraire

lundi 8 avril 2013

Aujourd’hui, dans cette nouvelle chronique littéraire, nous allons vous parler d’un livre un peu spécial puisqu’il s’agit d’un guide touristique. Mais pas de n’importe quel guide, s’il vous plait! Nous allons vous parler de « New-York insolite et secrète » des éditions JonGlez.

new york insolite et secrete jonglez chez srat et gloewen

Vous vous dites sûrement «un guide, oui, on sait ce que c’est». Seulement, celui-là, il n’est pas comme les autres!! Si vous voulez avoir une bonne adresse pour manger : passez votre chemin! Si vous voulez des infos pour visiter la Statue de la Liberté : passez votre chemin! Si vous voulez un bon endroit pour dormir : passez votre chemin!

«Passez votre chemin», c’est bien gentil mais alors quoi ?!

Eh bien… Tout le reste! Toutes ces petites choses super intéressantes dont les guides ne vous parlent habituellement pas et que peu de gens connaissent! Peut-être même pas les habitants de la ville eux-mêmes! Hahaha! Le point positif est que lorsque l’on se rend aux différents endroits proposés ce n’est pas la foule (dans la plupart des cas)! C’est vraiment super agréable! De plus, on a vraiment la sensation de découvrir «autre chose».

Comme le promeut le livre sur sa couverture, c’est un guide «écrit par les habitants». C'est y pas formidable?!!

new york insolite et secrete jonglez chez srat et gloewen arriere
Le livre de 426 pages couleurs est au format classique des guides touristiques.

A l'intérieur, les éléments à découvrir sont regroupés par secteur de la ville avec, au début de chaque chapitre, un plan où ils sont positionnés (super pratique pour se repérer et pour les repérer facilement!).
Il y a une chose à découvrir par double page. Sur la page de gauche, une grande photo en couleur et sur la page de droite des informations concernant la chose en question : l’adresse (biensûr), l’histoire du lieu, une anecdote, ce qu’il y a à voir à côté…

En plus, il est vraiment super agréable à manipuler!

 

En bref... C’est un livre que nous vous conseillons très fortement! Que l’on parte en voyage à NYC, que l’on en revienne ou que l’on soit juste curieux, c’est une vraie mine d’informations!

Nous sommes tombés par hasard sur celui-là alors que nous avions déjà acheté un guide "standard" mais... aucun regret! Des deux livres guides, c'est celui-là qui nous a été le plus utile!

 

Saviez-vous que c’est grâce à ce guide que nous avons eu connaissance de l’horloge, incrustée dans le trottoir, dont nous vous parlions dans notre article "Insolite à New York"?

extrait du livre new york insolite et secrete chez scrat et gloewen 01

extrait du livre new york insolite et secrete chez scrat et gloewen 02

extrait du livre new york insolite et secrete chez scrat et gloewen 03
Comme notre livre est parti chez le frère de Gloewen,

nous n'avons pas pu vous faire de jolies photos pour vous donner envie!
Nous avons donc emprunté des photos ici,
vous y trouverez également une autre critique.

Et pour votre information, ce guide existe pour pas mal de villes : Paris, Londres, Milan, Rome, Venise, Aix, Barcelone, Pays Basque, Bretagne Nord… Vous trouverez ici le site des Editions Jonglez.

Alors, si vous ne connaissez pas encore les guides JonGlez : Foncez!!!
  

Bonne lecture!Signature Scrat et Gloewen

[Bande Dessinée] Le singe d'Hartlepool de Wilfrid LUPANO et Jérémie MOREAU - Avis littéraire

mercredi 20 mars 2013

Comme nous vous l’avions dit dans un précédent article, nous avons participé à l’évènement « La BD fait son festival » organisé par le site Priceminister. Destiné aux blogueurs, cet événement  va permettre de faire un classement des BD présentées cette année au Festival d’Angoulème selon les préférences des bloggueurs.

Pour cela, il nous fallait choisir un ouvrage parmi la sélection officielle du festival. Notre choix s’est porté sur « Le singe de Hartlepool » paru aux éditions Mirages de Delcourt.

 

Le singe d'hartlepool édition delcourt - chez scrat et gloewenSénariste : Wilfrid LUPANO
Dessinateur : Jérémie MOREAU

 

Cette BD nous présente une légende anglaise qui a eu lieu dans la Ville de Hartlepool, ici:

la ville d'hartlepool chez scrat et gloewen


L’histoire se déroule en 1814, durant les guerres napoléoniennes, et commence par le naufrage d’un navire français sur les côtes de la ville.

Attention, spoiler! La suite dévoile des éléments de l'histoire!

[spoiler]     Le seul survivant fut un singe portant un uniforme français (qui devait avoir pour rôle de distraire l’équipage durant les longues traversées). Les habitants du village, convaincu d’avoir à faire à un français, le traînèrent en justice et décidèrent finalement de le pendre.

Cette légende est encore bien présente aujourd’hui en Angleterre puisque les habitants de Hartlepool sont surnommés Monkey Hanger (pendeur de singe) ou Chimp Choker (étrangleur de chimpanzé).     [/spoiler]

En savoir plus.


Premier contact.

La BD est légèrement différente de celles que nous avons l’habitude de lire. Plus petite (26 sur 20cm), elle présente une couverture et des pages plus épaisses et mates ce qui la rend très douce et très agréable au touché. Elle comporte 96 pages.
C'est un très beau livre de la collection Mirages (éditions Delcourt)

 

Les dessins.

Ils sont complètement différents de ceux qui nous attirent généralement : il n’y pas de couleurs vivent, « pétantes », les tons sont bleus, gris, ocres, délavés et les dessins ne sont pas « assurés », ils sont construits de petites touches, de petits traits…
Pour autant, ce n’est pas un point négatif ! Ces illustrations collent parfaitement à l’histoire. Elles lui donnent un côté ancien, comme des souvenirs, et lui amènent beaucoup de sensibilité. Cette manière de dessiner et cette sélection de couleurs contribuent énormément à l’atmosphère de l’histoire et sont très bien choisies. Nous avons été étonnés d’apprendre que c’est la première publication de ce jeune dessinateur. Jérémie MOREAU a été lauréat du Prix Jeunes Talents au Festival d'Angoulême en 2012! Bravo!

Extrait de la BD le singe d Hartlepool chez scrat et gloewen

L’Histoire.

Basée sur une légende anglaise, l’histoire est présentée comme une sorte de conte philosophique. Les personnages y apparaissent assez caricaturés, aux tons parfois cinglants comparés à la situation. cela donne une allure comique à cet événement tout en accentuant son aspect tragique ou dramatique. Sous couvert du récit avec un ton plus ou moins lèger, elle met en évidence la bêtise humaine. Elle dénonce la haine due à l’ignorance, la peur de l’autre, l’effet de groupe et le nationalisme primaire. Wilfrid LUPANO, qui a choisi de rire de cette stupidité, nous propose une histoire simple et très convaincante.

 

Conclusion.

Une très belle découverte et un gros coup de cœur! Merci au site Priceminister pour avoir organisé cet évènement sans lequel nous ne serions sans doute pas allés vers cet ouvrage et merci aux éditions Delcourt pour nous avoir permis de découvrir ce petit bijou!

Puisque les organisateurs nous demandent de noter la BD (ce qui va aider à classer les titres selon les préférences de blogueurs) nous avons choisi de lui donner la note de 19/20 car ce livre est un véritable coup de cœur que nous vous conseillons très fortement de lire!

le singe d hartlepool chez scrat et gloewenSignature Scrat et Gloewen

La flûte ensorceleuse de Nancy KRESS - Avis littéraire

jeudi 21 février 2013

Pour vous, aujourd'hui : une nouvelle critique de livre! Mais, n'ayez crainte! Comme d'habitude, je ne rentre pas trop dans l'histoire afin de ne pas vous gâcher le plaisir. Vous pouvez donc, en toute confiance, lire la suite!

Il s'agit d'un roman de Fantasy : "La flûte ensorceleuse" qui a été écrit par Nancy KRESS en 1985.

 

la flute ensorceleuse de nancy kresse sur le coffre gloewen et scratEditions SF Fantasy de J'ai lu 1993
320 pages



L'histoire se déroule à une époque médiévale et le personnage principal, Fia, est "montreur d'histoires". Son Art, elle ne le maitrise pas totalement mais, aussi petit soit-il, il lui permet de gagner sa vie et celle de son fils Jorry. Ainsi, tous deux parcourent les différentes villes et royaumes, divertissant les gens avec les histoires que Fia fait naître d'une brume entre ses deux mains.

Le narrateur est le montreur d'histoire et le roman est raconté à la première personne. Cela peut déstabiliser au début lorsque l'on n'a pas l'habitude mais on s'y habitue très vite. L'écriture est très agréable à lire et très fluide.
La mise en place de l'intrigue et des personnages n'est pas, comme on peut le voir certaines fois, longue et ennuyeuse. Ici, au contraire, on est plongé directement dans l'action. Lorsque le roman débute, la mère et l'enfant viennent d'arriver dans un nouveau royaume, celui de Véliano, et Fia s’apprête à montrer sa première histoire face à ce nouveau public.
Ce qui est intéressant ici, c'est que nous découvrons l'environnement et les diverses personnes du royaume en même tant que le personnage principal ce qui permet d’alléger de beaucoup la présentation de l'histoire. L'intrigue se met en place au fur et à mesure des actions de Fia et de ses interactions avec les différents personnages.


J'ai trouvé l'intrigue bien construite et ficelée. Cela m'a fait pensé aux romans policiers où ce n'est qu'à la fin que tous les éléments se mettent en place. Sur ce point, ce roman est intéressant car il diffère des traditionnels romans de Fantasy où l'on sait très vite, à peu de choses près, qui est dans quel camp et qui sont les "méchants" et les "gentils". Ici, ce n'est pas pareil car on n'est pas dans un environnement prédéfini. On se retrouve, comme Fia, à l'aveuglette. Nancy KRESS sait nous donner envie de comprendre le pourquoi du comment et d'aller lire la suite.
Dans ce roman, les personnages sont aussi très forts et bien caractérisés. Ils sont attachants... ou pas, on a pitié d'eux, on se méfie aussi... Pour moi, c'est une chose importante dans un roman. Une belle histoire est vite gâchée par ses personnages sans saveur. De plus, j'ai trouvé qu'on se plaçait facilement dans la peau du montreur d'histoire et qu'on arrivait vite à ressentir son désarroi face à l'inconnu.


J'ai lu ce livre en deux jours.

Le mien est une édition poche datant de 1993 de la collection SF Fantasy de J'ai lu (je ne sais pas s'il existe d'autres éditions en français).
Le dessin de la couverture est de Tim WHITE (à ne pas confondre avec Timothy WHITE qui est un archéologue paleontologue) mais je ne le trouve pas du tout attirant! Je pense qu'il illustre mal le contenu de l'histoire. Il manque quelque chose. D'autres couleurs peut-être? D'ailleurs, je ne sais pas comment ce livre a atterri entre mes mains... Sans doute le titre!

En version originale, ce roman s'appelle "The White Pipes" (je ne sais pas s'il m'aurait attiré! Faut voir la couverture! Hihihi!) Il a été traduit de l'américain par Pierre K REY donc merci à lui!

 

Edit : Comme je suis trop chouette et très curieuse mais chut, faut pas l'dire voici les couvertures américaines que j'ai trouvé! 
the white pipes chez gloewen et scrat 1

the white pipes chez gloewen et scrat 2Jolies, non?
(je confirme: j'aurais lu le bouquin!!)


Bref, j'ai trouvé ce roman très agréable à lire. Je n'arrive pas à lui trouver de défaut mais je ne dirais pas non plus que c'est LE roman. En effet, je me suis rendue compte en le lisant que ce n'était pas la première fois que je le lisais! Mais je ne me souvenais absolument pas de l'histoire, juste de quelques détails... Toutefois, j'ai quand même passé un bon moment de lecture et c'est un livre que je vous conseille.

 

 

Bonne lecture!

 

Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:00 - - Permalien [#] - Bafouilles [2]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , ,