Et soudain tout change de Gilles LEGARDINIER - Avis littéraire

jeudi 13 février 2014

Encore un livre! Eh oui, je continue mes chroniques littéraires (c'est que j'ai des bonnes résolutions à tenir moi)!!

Ici encore, merci à Papa Noël! Aurait-il lu cette chronique et vu à quel point le roman « Demain j'arrête » a été un coup de cœur pour moi? En tout cas, il a fait une bonne pioche car j’ai été vraiment ravie de le découvrir au pied du sapin!!

Et encore plus ravie de le lire…

 

Bon, allez! Je me lance! Il s’agit de   Et soudain tout change   de Gilles LEGARDINIER (retenez bien ce nom c’est moi qui vous le dit).

Et soudain tout change de Gilles LEGARDINIER dans le coffre de Gloewen et Scrat

 

Extrait 1 :

Pourtant, ce n’est pas son nom le pire, c’est sa tête. Ce n’est pas qu’elle soit moche, mais je parie qu’elle se prépare sans même se regarder dans une glace. C’est peut-être un vampire. Cela expliquerait qu’elle soit incapable de se voir dans un miroir. C’est sans doute pour cela que, régulièrement, ses boutons de gilet son décalés. Ce matin, je pense qu’elle s’est en plus maquillée dans un train qui déraillait. Pour venir, elle est passée par la Cordillère des Andes, et la voie s’est effondrée parce que Léo et Axel ont fait sauter un pont. Seule rescapée : Mme Gerfion et sa tête d’épouvantail.

(Gilles LEGARDINIER – Et soudain tout change)

 

  • Si vous voulez quelque chose de frais : allez-y!
  • Si vous voulez rigoler : allez-y!
  • Si vous voulez de l’émotion : allez-y!
     

  L’héroïne de ce roman est une jeune fille comme les autres, peu sûre d’elle et qui se pose 35 000 questions. Elle se prénomme Camille et est au lycée en classe de terminale. Elle a une bande de copains très complices et soudés qui se connaissent depuis toujours. A quelques mois du bac, ils vont vivre des choses vraiment fortes qui vont les changer et les grandir.

La vie n’est pas toujours rose mais qu’est-ce qu’elle est belle! (Oui, je suis ressortie de cette lecture en gros Bisounours !^^)

Je n’avais pas pris connaissance du 4ème de couverture et lorsque j’ai lu qu’il s’agissait de lycéens,  j’ai eu peur d’avoir du mal à m’identifier. Que nenni! Ce roman vous transporte. Gilles Legardinier est un magicien des mots et il sait toucher juste.

Chacune de ses pages est remplie d’émotions, l’écriture est fluide et ses personnages ont l’air tellement vrai que j’ai l’impression de les avoir tous déjà rencontré! Un vrai délice!

Par contre je n’aurais pas dû commencer à le lire avant d’aller me coucher car il m’a été impossible de le lâcher! Ah ah!

 

J'aime sa façon de traiter les choses et de se fondre dans les personnages, on a l'impression qu'il a vraiment vécu toutes ses choses, qu'il est à la fois adolescente, prof, maman ou encore papi. J’aime sa philosophie et sa manière de nous faire réfléchir aux choses simples de la vie.

 

En bref, je conseille à tous ce bouquin ! Une histoire actuelle, touchante et avec beaucoup d’humour!
 

Extrait 2 :

C’est vrai, répond M. Rossi. Vous n’avez pas non plus demandé à naître, ni à être un garçon ou une fille, ou à grandir dans ce pays plutôt qu’un autre. Forts de ce constat, vous en arrivez à votre premier choix de la vie : soit vous vous considérez comme des victimes de ce qui vous est imposé, soit vous vous demandez ce que vous allez en faire. Quelle place voulez-vous tenir ? Que demandez-vous à ce monde ? Quelle sera votre contribution ? Et ces questions, vous devez vous les poser maintenant. C’est à votre âge que tout se joue. Si vous êtes capables de voir ce qui ne va pas, vous êtes probablement capables de l’améliorer.

(Gilles LEGARDINIER – Et soudain tout change)

J'espère que ça vous a donné envie! :-) Maintenant, j'ai hâte de me mettre à lire « Complètement cramé » que le Papa Noël m’a aussi apporté (et apparemment plusieurs de ses lutins avaient eu la même idée! merci!)
 


Bonus/clin d'oeil : You're Nobody til Somebody Loves You
Il y a de nombreux interprètes différents (voir ici)
J'ai choisi celle-ci car en plus elle est drôle!

  

Si vous avez aimé ce livre, retrouvez nos chroniques du même auteur :

   

Bonne lecture!Signature Gloewen

 


Kaleb, saison III : Tout est bien qui finit mal de Myra ELJUNDIR - Avis littéraire

mercredi 12 février 2014

Après la chronique du tome 1 : C'est si bon d'être mauvais, après la chronique du tome 2 : le mâle dans la peau, voici venir… la chronique du tome 3! Quelle originalité! Ben oui, je l’ai lu dans la foulée.

Je veux bien sûr parler de la trilogie Kaleb écrite par Myra ELJUNDIR.

 

Publié aux éditions Robert Laffont, ce troisième et dernier volet compte 440 pages et s’intitule :

Tout est bien qui finit mal.

Kaleb saison 3 de Myra Eljundir dans le coffre de Gloewen et Scrat

 

 

Attention spoilers! =>  Cette chronique devoile des informations des tomes 1 et 2.
Si vous n'avez pas lu le tome 1, rendez-vous: Chronique : Kaleb - saison I de Myra ELJUNDIR.
Si vous n'avez pas lu le tome 2, rendez-vous :Chronique : Kaleb, saison II : Le mâle dans la peau de Myra ELJUNDIR.

 

 

   Six mois ont passé depuis que Kaleb a appris que son Amour Abigail porte son enfant. Nous avons laissé le jeune homme en compagnie des autres EDV tandis que la rousse flamboyante partait avec le colonel Bergson.

C’est donc avec une énorme envie de connaître la suite que je me suis jetée sur ce dernier volume.
 

Celui-là est un peu différent des autres puisqu’il va nous permettre de lire le fameux Livre du Volcan en alternance avec l’histoire de Kaleb.  C’est d’ailleurs principalement l’Histoire de ce livre qu’il va relater.  En même temps que le jeune garçon, on va tout apprendre et tout comprendre. De son passé à l’origine des EDV et des sentinelles, les pièces du puzzle vont se mettre en place petit à petit jusqu’à l’affrontement final.

J’ai adoré le récit de ce livre tellement fondamental pour cette trilogie. Il est présenté comme une légende. On est simple spectateur et pas du tout dans le feu de l’action comme lorsque l’auteur nous parle de Kaleb ou du présent. On n’a pas vraiment l’impression de les vivre ou, du moins, pas de la même manière. Cela m’a donné l’impression de regarder les faits passés à travers une boule de cristal.

Je préfère lorsque de Myra Eljundir utilise ce style d’écriture. Il me parait moins simplet et dérangeant.

 

Dans la lignée des deux premiers tomes, nous allons de surprises en révélations pour des choses que nous n’aurions pas imaginées. On aime ou on déteste les personnages mais ils ne laissent pas indifférents.  Je l’ai trouvé beaucoup plus simple à suivre avec moins de secrets « semi-divulgués ».

L’auteur continue cependant de nous manipuler à sa guise. La méthode est un peu différente car elle va, en quelque sorte, nous offrir deux lectures d’un évènement. Les personnages ont pas mal de choses à cacher et jouent des doubles-jeux. Elle nous relate l’évènement une première fois, plein de suggestions, nous laissant l’interpréter à notre manière et lorsqu’on croit avoir tout cerné, elle nous l’expose différemment par les yeux d’un autre personnage et, là, tout change.

 

En lisant les premiers tomes, je me suis demandée pourquoi avoir choisi de diviser l’histoire en trois livres. La trilogie finie, ayant plus de recul, je me suis rendue compte que chacun des trois volets avait son style bien particulier et sa propre histoire bien que l’ensemble soit dans la même continuité. Parmi les trois, c’est sans conteste ce dernier volume que je préfère.

 

Bref, un dernier volet à la hauteur de mes attentes avec des surprises et des clins d’œil que je vous laisse découvrir par vous-même. N’attendez plus pour le lire!

Comme les deux premiers volumes, ce troisième tome est déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans. Voir mon avis: Chronique : Kaleb - saison I de Myra ELJUNDIR.

 

Bonne lecture à tous!Signature Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 18:06 - - Permalien [#] - Bafouilles [4]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , ,

Kaleb, saison II : Le mâle dans la peau de Myra ELJUNDIR - Avis littéraire

mardi 11 février 2014

Souvenez-vous, il y a peu je vous parlais d’un des livres que Papa Noël m’a apporté au pied du sapin. Il s’agissait du premier tome de Kaleb : C’est si bon d’être mauvais écrit par Myra Eljundir.

Eh bien, il a de nouveau craqué puisqu’il m’a offert des deux tomes suivants de cette trilogie. Mais c'est fini Noël, non?
  

Aujourd’hui, je vais donc vous parler du deuxième volet :
 

Kaleb, tome 2 : Le mâle dans la peau

Paru aux éditions Robert Laffont en 2013, ce deuxième volume compte 320 pages
soit 120 pages de moins que le premier.

Kaleb saison II Le mâle dans la peau de Myra ELJUNDIR

 

 

 

Attention spoilers! =>  Cette chronique devoile des informations du premier tome.
Si vous ne l'avez pas lu, rendez-vous ICI.

 

 

 

   L’histoire commence. Kaleb est dans un avion, il survole l’Islande, le pays d’origine de sa mère. Il découvre ce pays vu du ciel et va bientôt atterrir.

Avant d’en savoir plus, l’auteur nous offre un flash back. Que s’est-il passé depuis que nous avons laissé le jeune homme?

   Souvenez-vous, à la fin du premier tome, nous quittions un Kaleb que plus rien de retenait en France et bien décidé à retrouver sa mère et ses origines. Il se dirigeait vers l’Irlande sur les conseils d’Abigail dans le but de rejoindre un groupe d’EDV planqués et, surtout, la jolie rousse qui a hanté ses rêves.

Ici,  on se replonge tout de suite dans l’action, retrouvant avec bonheur les aventures du garçon. Myra Eljundir nous fait pas mal de rappels concernant les événements du premier volet. Ils sont très appréciables, surtout si ça fait longtemps que l’on a lu le bouquin, et passent tous seuls.

On va apprendre à connaître plus intimement les personnages déjà rencontrés dans la partie précédente : Kaleb bien sûr, Abigail, le colonel Bergson et d’autres dont on n’aurait pas pensé qu’ils auraient une telle importance. On va pouvoir mieux les cerner, comprendre leurs choix et les apprécier…  ou non! Puis, on va également découvrir de nouveaux personnages mais, là, je vous laisse la surprise.

Personnellement, j’aime beaucoup Kaleb mais, bon ou mauvais, qui est-il vraiment? Comment va-t-il tourner?
 

Tout au long de l’histoire, nous apprenons énormément de « secrets » plus ou moins importants, des intentions ou des actes cachés des divers personnages. Pour nous les présenter et créer un suspense (et l’envie de savoir plus), l’auteur nous les présente morceau par morceau et, pour utiliser l’expression consacrée, elle en dit trop ou pas assez! C’est d’ailleurs un des petits bémols que j’y verrai : Il y en a vraiment beaucoup!!! C’est embêtant dans le sens où on peut être obligé de relire les passages pour être certain d’avoir tout compris et savoir qui est quoi. Ça peut vite devenir agaçant...

Comme dans le premier tome (c'est si bon d'être mauvais), j’ai grandement apprécié le jeu sur le bien et le mal. La frontière est mince et on ne sait pas trop où elle se situe. On ne sait pas dans quels camps sont les gens. Est-ce qu’ils jouent un double (ou un triple?) jeu? On ne sait pas trop qui croire, on est un peu perdu comme les personnages qui naviguent dans le brouillard. On pense avoir compris certaines choses et, dans le chapitre suivant, tout bascule pour une version à laquelle nous n’aurions pas pensé. En gros, on se fait manipuler comme des bleus et ça nous plait!

Le style est toujours aussi simple avec un côté "jeunesse" assez déstabilisant par rapport aux propos mais on l'oublie très vite car l'histoire nous emmène complètement.

 

En bref, un deuxième tome dans la lignée du premier et que j’ai dévoré en une seule fois. Je vous le conseille. J’accroche beaucoup à cette histoire, elle est bien trouvée! Maintenant, je n’ai qu’une hâte : connaître la suite car la fin nous laisse… sur notre faim!

Comme le premier volume, ce deuxième tome est déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans. Voir mon avis ICI.

Retrouvez également le troisème tome : Kaleb, saison 3 : Tout est bien qui finit mal - Myra ELJUNDIR

Bonne lecture !Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 21:09 - - Permalien [#] - Bafouilles [2]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , ,

Kaleb - saison I de Myra ELJUNDIR - Avis littéraire

mardi 7 janvier 2014

Je vais vous parler, aujourd’hui, d’un livre que le Papa Noël m’a apporté au pied du sapin. Il s’agit de Kaleb de Myra ELJUNDIR et il est inscrit "saison I" ce qui présage d’autres livres à suivre.

Ce que j’aime bien avec les livres que l’on reçoit en cadeau, c’est que ce ne sont pas souvent des livres vers lesquels on aurait été attirés soit-même et j’avoue qu’ici la couverture ne me fait aucun effet positif…

Bref, paru aux éditions Robert Laffont en 2012, ce roman de 440 pages est suivi de deux autres saisons qui, après recherches, se sont révélées déjà éditées puisqu’elles étaient en vente pour les fêtes.

Kaleb saison 1 de Myra Eljundir dans le coffre de Gloewen et Scrat

 

Je classerais ce livre comme un thriller fantastique. Il est déconseillé aux âmes sensibles et aux moins de 15 ans, ce qui peut se comprendre car il y a quelques scènes un peu violentes et quelques scènes de sexe. En lisant la mise en garde sur le livre, mon enthousiasme a été légèrement refroidi car je m’imaginais quelque chose de vraiment trash ce qui n’est pas tout à fait le cas. Cependant, ce livre ne s’adresse pas aux plus jeunes.

   Kaleb est un adolescent qui vit avec son père car sa mère est morte lorsqu’il était bébé. Durant toute sa vie, ils n’ont cessé de déménager, ne restant jamais plus de deux ans au même endroit. Ils ont vécu principalement aux Etats-Unis mais, depuis peu, sont de retour au pays d’origine du père : la France.
  A 19 ans et comme beaucoup de jeunes, Kaleb subit de nombreux changements aussi bien dans son corps que dans son caractère. Petit à petit, il va également se découvrir un don d’empathie, c’est-à-dire la capacité de ressentir ce que les gens ressentent. Plus ce don devient fort et plus l’empathe peut influencer les autres. C’est le gros dilemme pour Kaleb : va-t-il s’en servir pour faire le bien ou pour faire le mal? Peut-il lutter contre sa nature?

En commençant la lecture de ce roman, je me suis trouvée déstabilisée par le style d’écriture assez simple de l’auteur. C’est un style qui fait très « jeunesse » pour des propos qui ne le sont pas vraiment.
J’ai également trouvé la police d’écriture un peu trop grosse, du coup, les 440 pages sont un peu exagérées, mais ça c’est plutôt un problème d’édition!

Très vite, je suis passée au dessus de ça car l’histoire est très prenante. Je trouve le personnage principal très attachant avec toutes les questions qu’il se pose et ce qui lui arrive. Nos sentiments envers lui font le yoyo sitôt que l’on pense qu’il penche du bon ou du mauvais côté. Un peu comme Docteur House, s’il est mauvais, on lui voit tout de même un bon fond à l’intérieur. De manière générale, on s’attache facilement aux personnages même si ceux-ci ne sont qu’éphémères par rapport à l’histoire.

! Si vous ne voulez vraiment aucun spoiler, ne lisez pas le rectangle ci-dessous et courrez acheter le livre. Sinon, ce que je vous y raconte vous l'apprenez au début du roman donc ce n'est pas un vrai spoiler!

   Vous l’avez compris, les empathes sont potentiellement dangereux comme tous ceux qui ont un don. Depuis des siècles, une organisation s’est créée pour les surveiller. Dans le livre, cette organisation est la force opposée. On ne sait pas dans quel « camp » est Kaleb et on ne sait pas vraiment non plus dans quel camp elle est. Où est le bien? Où est le mal?

J’ai  beaucoup apprécié le suspense créé par toutes ces inconnues et cette histoire qui n'est pas toute tracée. Kaleb est-il bon ou mauvais? Dans quel « camp » sont les personnages qui apparaissent au fur et à mesure de l’histoire?

L’auteur n’a pas choisi de raconter uniquement le point de vue de Kaleb. Selon le chapitre ou le paragraphe, on apprend l’histoire, les pensées ou les sentiments des divers personnages. Petit à petit, on pourra faire des « liens » entre eux et leur imaginer un « camp ». De plus, le lecteur sait des choses que les personnages ignorent, ça permet de faire monter un peu la tension.

Jusqu’à la fin du livre on va de révélation en révélation. Il m’a plutôt fait l’effet d’une introduction, comme si l’histoire allait commencer maintenant, dans les prochains livres.

En bref, une histoire prenante et originale, différente de ce que j’avais imaginé. Le livre se lit très vite et facilement et donne envie de savoir la suite.
  

Retrouvez nos chroniques sur les deux autres tomes de la trilogie :

 

 

Malheureusement pour moi, je suis retournée en Angleterre la suite va donc attendre un peu!

Bonne lecture!!Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 14:29 - - Permalien [#] - Bafouilles [8]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , ,

Une part de ciel de Claudie GALLAY - Avis littéraire

vendredi 29 novembre 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre que j'ai lu dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2013 de Priceminister. Le principe est est simple, on reçoit un livre de la rentrée littéraire que l'on a choisi et on en fait une critique sur notre blog.

les matchs de la rentrée littéraire 2013

Je remercie donc le site Priceminister et les éditions Actes Sud pour m'avoir fait parvenir le roman "Une part de ciel" de Claudie GALLAY.

Une part de Ciel de Claudie GALLAY
Editions Actes Sud Grand Format - 448 pages.

Pour commencer, je dois dire que j'ai été agréablement surprise quant à la qualité de l'ouvrage. Le livre est recouvert d'une couverture toute douce, très agréable au toucher.


Je n'avais jamais entendu parler d'aucun des livres proposés par Priceminister. Je me suis donc laissée séduire par la magnifique couverture et le titre qui laisse rêveur pour un roman de saison puisqu'on approche des fêtes de fins d'années. Voici donc ce que j'en ai pensé, ma chronique sans spoiler :

 

L'histoire :

On est au début du mois de décembre, une femme, Carole rejoint la vallée de son enfance. Elle y retrouve son frère et sa sœur qui y vivent car tout trois ont reçu une boule à neige. Ce fameux objet annonce le retour prochain de Curtil, leur père. Très vite, on apprend que, depuis leur enfance, c'est une habitude chez Curtil : souvent absent pour des périodes plus ou moins longues, il part on ne sait où sans prévenir et notifie son retour par une boule à neige envoyer par la poste. Cela faisait longtemps qu'ils n'avaient plus eu de ses nouvelles, ils vont donc l'attendre, ensemble...

Ce roman raconte un fragment de vie. Il est écrit à la première personne et les phrases sont courtes et simples. L'auteur décrit tout ce que le personnage voit, tous les petits détails, tout ce qui l’entoure. On pourrait même parler d’énumérations. Chaque chapitre de cette histoire est un jour différent.

 

L'extrait :

Il s’agit des trois premiers paragraphes du roman :

Lundi 3 décembre

On était trois semaines avant Noël. J’étais arrivée au Val par le seul train possible, celui de onze heures. Tous les autres arrêts avaient été supprimés. Pour gagner quelques minutes au bout m’avait-on dit.
C’était où, le bout ? C’était quoi ?
Le train a passé le pont, a ralenti dans la courbe. Il a longé le chenil. Je me suis plaqué le front à la vitre, j’ai aperçu les grillages, les niches, les chiens. Plus loin, la scierie sombre et la route droite. Le bungalow de Gaby, la boutique à Sam, les boîtes aux lettres sur des piquets, le garage avec les deux pompes et le bar à Francky.

(Claudie GALLAY – Une part de ciel)

Mon avis :

Pour moi, ces énumérations créent un sentiment de malaise, une impression de grisaille, d’humidité et d’ennui. J’ai mis du temps à m’y habituer car je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire puis, je me suis rendue compte que ça correspondait parfaitement à l’ambiance de l’histoire.

 

Ce qui m’a perturbé, surtout dans la première moitié, c’est que je ne voyais pas d’intrigue à l’histoire. Je ne me posais aucune question sur les personnages ou sur ce qu’il allait se passer. J’ai passé beaucoup de temps à attendre que l’histoire démarre puis, j’ai réalisé que Carole aussi attendait. Pas la même chose, bien sûr, elle attendait son père. Il doit venir, il va arriver, mais quand ?

Au fur et à mesure, on s’aperçoit que le personnage principal se pose des questions sur sa vie, son rapport avec les autres. C’est un personnage torturé et, dans un sens, le livre lui correspond bien. Toutes ces énumérations et tous ces détails, c’est ainsi qu’elle est.

 

J'avoue ne pas avoir vraiment accroché à ce roman car je l'ai trouvé très lent. Pas seulement des longueurs par moment mais la même vitesse de croisière tout le long. C’est vraiment ce qui m’a embêté. De plus, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages à part au petit Marius (ou alors un peu aux 150 dernières pages mais sur 448 pages ça ne fait pas beaucoup). Cela m’a posé des problèmes pour la lecture car rien ne me poussait réellement à lire la suite.

 

Je n’ai pas apprécié la lecture de ce roman car je l’ai trouvé laborieux à lire (comme je viens de vous l’expliquer juste au dessus) mais il me semble qu'il doit être ainsi parce que, dans un sens, Carole rame et que pour elle aussi c’est laborieux.

C’est étrange mais, selon moi, ce style colle tout à fait à l'histoire et aux personnages, je trouve que c'est super bien trouvé. Même la façon dont se termine l’histoire, elle ne me plait pas non plus mais reste cohérente avec tout le reste.

 

En bref :

Vous l’avez compris, ce livre ne m’a pas vraiment plu mais je crois que ça tient plus du style de l’histoire qui ne me correspond pas. Il vaut mieux savoir à quoi s’attendre avant de le lire et être prévenu de la lenteur.

Et, puisqu’il faut donner une note pour le classement de Priceminister, je lui mettrais un 11/20.

 

Bonne lecture!Signature Gloewen

 


Demain j'arrête de Gilles LEGARDINIER - Avis littéraire

mercredi 18 septembre 2013

Je vais vous parler aujourd’hui du dernier livre que j’ai lu, un véritable coup de cœur! Il s’agit du roman «Demain j’arrête» de Gilles LEGARDINIER.

Je ne savais pas qu'il avait ecrit
autant de livres et de senarios
(voir wiki ici)

Comme je vous l’ai déjà dit, pour choisir un livre à lire, je me fie souvent à la couverture. Oui, je sais, c’est parfaitement subjectif. Mais, que voulez-vous? Le nombre de livres à notre disposition est tel qu’il faut bien trouver un moyen de les sélectionner! Pour moi, c’est principalement la couverture et/ou le titre.

Demain j'arrete de Gilles Legardinier dans le coffre de gloewen et scrat

Dans ce cas précis, les deux ont joué!! Un chat avec un bonnet péruvien, ça intrigue quand même! Et ce titre, «Demain j’arrête», il est très parlant, non? Qui n’a jamais utilisé cette expression? Et dans quel contexte? Un titre comme celui-là annonce la couleur et on n’est pas déçu !!

L’héroïne de ce roman, car c’est une fille, s’appelle Julie Tournelle. Elle est une sorte de mélange entre Bridget Jones et Amélie Poulain. Ecrit à la première personne, il nous permet « d’entendre » très régulièrement ce que la demoiselle pense. C’est un véritable plus pour l’histoire car cela apporte énormément d’humour. Julie a des répliques très sarcastiques mais en jeune fille raisonnable (ou pas) se contente de les penser.

L'Histoire : Julie, 28 ans, nous raconte le truc le plus stupide qu’elle a fait de toute sa vie et elle en a fait un paquet de trucs stupide! 

 

Est-ce-que c’est parce que cet humour est vraiment tordant ou parce que j’ai le même que j’ai ri aux éclats durant la lecture ? Je ne sais pas, sûrement un peu des deux ! Les situations sont très cocasses, on dirait presque un sketch !!! J’imagine parfaitement des humoristiques décrire ces diverses scènes dans leur one-man-show. Un peu à la Florence Foresty !

De plus, ce roman est bien ancré dans son époque, il y a de nombreuses références (livres, musiques, films, personnages célèbre, etc…). Cela permet de le rendre proche de nous. Il regorge de minis anecdotes et de situations désopilantes que l’on côtoie régulièrement. Les personnages sont attachants et nous paraissent familiers, on s’y reconnait facilement.

Demain j'arrete de Gilles Legardinier - edition de noel - dans le coffre de gloewen et scratEdition de Noël

J’ai beaucoup aimé le fait que les mots ou expression employés soient extrêmement bien choisis. On ne peut pas les remplacer par d’autres, elles collent précisément avec le contexte. Cette justesse dans les termes et les tournures m’a parfois rappelé les textes de Renaud ou de Yves Jamait.

J’ai également beaucoup apprécier les réflexions sur la vie et le monde qui nous entoure.

 

En bref, un livre touchant et drôle à la fois, j’ai versé ma petite larme et beaucoup ri. La dernière page est tournée et je ne suis plus tout à fait la même. L’histoire n’est pas extraordinaire. Elle est simple, elle est fraiche, elle est juste comme il faut. C’est un livre que je vous conseille très fortement et que je vais aller porter à ma maman dès que possible!

ps: Merci à Belykhalil qui m'a
offert ce livre dans le cadre du
swap dont vous êtes le héros!

Si cette chronique ou ce livre vous a plu, rendez-vous sur "Et soudain tout change" ou "Complètement cramé" du même auteur. Vous pourriez également apprécier "Et puis, Paulette..." ou "A Mélie sans mélo" de Barbara CONSTANTINE.
 

Bonne lecture !Signature Gloewen

 

Mickey Mouse Best Comic - Bande Dessinée/BD - Avis littéraire

mercredi 4 septembre 2013

Me voici de retour avec une nouveau livre : les aventures de Mickey Mouse en bd. Hé, hé! Qui ne connait pas la fameuse souris créée par Walt Disney?Bd Mickey Mouse de Floyd Gottfredson chez Gloewen et Scrat

Pour la petite histoire, nous avons ramené le livre de New-York acheté d'occasion chez Strandbooks. Je voulais une bande dessinée en anglais et dont l'histoire me plaise.

J'ai tenté les revues dans les sortes de "presse" mais je ne m'attendais pas à ce que les BD que je trouve soient des feuillets d'une dizaine de pages. Décidément, ça diffère de la france! Et les tarifs ne sont pas donnés non-plus!

Du coup, voulant des histoires et des formats plus conséquents et n'étant pas certaine d'aimer, j'ai préfèré l'occasion. J'ai voulu trouver une valeur sûre en recherchant Oncle Picsou (pour information, en anglais, Oncle Piscou c'est Uncle Scrooge) mais sans succès. Je me suis donc rabattue sur Mickey Mouse dont je suis beaucoup moins fan des aventures car elles me font moins rire.

Bd Mickey Mouse best comics chez Gloewen et Scrat

Description du livre :

  • Année de première parution : 1978
  • Année d'édition : 1986
  • Editeur : Abbeville Press, Inc.
  • Collection : Walt Disney best comics
  • Auteur : Floyd Gottfredson (au moins pour la préface car, pour les dessins, ce n'est pas précisé)
  • Format : 34 cm sur 25 cm
  • Nombre de pages : 204 pages en couleur
  • Langue : Anglais / English

C'est un format peu courant. Il est très grand (!) et il y a 6 rangées de vignettes par feuilles. Un peu étrange au début mais l'on s'y habitue très vite et, au final, c'est super plaisant!! J'ai beaucoup aimé ce confort de lecture.
Le nombre de couleur est limité, ce sont les couleurs de bases et je ne sais pas si elles sont d'origine ou non. Cela ne dérange pas la lecture, bien au contraire.

 

Extrait de la Bd Mickey Mouse best comics dans le Coffre de Gloewen et Scrat

Contenu du livre :

Le livre est divisé en deux parties :

La première partie compte 17 pages. Elle raconte l'histoire de Mickey Mouse, sa création et son évolution, puis les différents personnages que l'on voit apparaître au cours des années et leur évolution. On y trouve également des dessins et des photos.

Préface de Floyd Gottfredson pour la Bd Mickey Mouse best comics - le coffre de gloewen et Scrat

La deuxième partie est composée du reste du livre. Il s'agit de 11 histoires de Mickey écrites de 1930 à 1937.

  1. Mickey Mouse in the Death Valley (1930)
  2. Mickey Mouse and His Horse Tanglefoot (1933)
  3. Mickey Mouse the Detective (1933-1934)
  4. Mickey Mouse and the Sacred Jewel (1934)
  5. Mickey Mouse and Pluto the Racer (1934-1935)
  6. Mickey Mouse Runs His Own Newspaper (1935)
  7. Mickey Mouse and the Pirate Submarine (1935-1936)
  8. Mickey Mouseand the Foreign Legion (1936)
  9. Mickey Mouse Adventure xith Robin Hood (1936)
  10. Mickey Mouseand the Seven Ghosts (1936)
  11. Mickey Mouse On Sky Land (1936-1937)

 

Mon avis sur la BD Mickey Mouse :

Comme je le disais au début de l'article, je suis moins fan de Mickey. J'ai lu énormément de ses aventures mais leurs préfère celle de Picsou car la souris me paraît plus prétentieuse. Mickey est très intelligent, réussit tout, déjoue les plans, attrappe les méchants... Pour moi, ses aventures manquent d'humour ou, en tout cas, me font moins rire.
Mais ça, c'était avant!

Je dois, maintenant, apporter une précision : Je suis moins fan du Mickey d'aujourd'hui! Celui des années 30, avec son short rouge aux deux boutons dorés, est un peu plus tête en l'air, un peu plus boulet!! Ses aventures se finissent bien et contiennent pas mal de gags. J'ai adoré!!

Les dessins sont très sympas, très doux, peut-être plus simples ou épurés. J'aime vraiment beaucoup!!

Bd Mickey Mouse de Floyd Gottfredson chez Gloewen et Scrat 3    Mickey Mouse de Floyd Gottfredson chez Gloewen et Scrat 2    Mickey Mouse de Floyd Gottfredson chez Gloewen et Scrat 4

Et l'anglais dans tout ça ?

Le fait de lire en anglais ne m'a pas dérangé. Il y avait bien quelques mots que je ne connaissais pas mais dans l'ensemble ça s'est bien passé (m'enfin c'est du Mickey, pas de la grande littérature quand même, ha, ha). C'est une manière plutôt agréable de travailler son anglais! En plus, ça va m'être utile pour partir .

Un petit clin d'oeil tout de même pour l'accent français dans la BD anglaise!

Mickey Mouse de Floyd Gottfredson chez Gloewen et Scrat 1En bref, si vous avez l'occasion de le lire (en français ou en anglais), n'hésitez pas, ça vaut le déplacement!!

 

Pour info : Il semble que pour des versions françaises vous pouvez vous pencher sur :

  • Mickey Mouse 1930-1936 aux éditions Hachette
  • L'âge d'or de Mickey Mouse (1936-1955 en 6 tomes) aux éditions Glénat

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Royaume magique à vendre de Terry BROOKS - Avis littéraire

vendredi 28 juin 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre de Fantasy que j'ai lu récemment :

Royaume magique à vendre de Terry BROOKS (1986).

Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (1)Traduit de l'Américain par Emmanuelle PINGAULT
Edition J'ai Lu 2001 - 384 pages

 

Pour commencer, je vous raconte de quoi ça parle :

.oO°Oo.Ben Holiday n’a plus de goût à grand-chose depuis que sa femme, enceinte, est décédée lors d’un accident. Il lui reste Miles, son collègue et unique ami qui tente de le faire sortir, la boxe et son boulot. C’est un avocat talentueux avec de nobles idéaux. Malheureusement, dans notre société, ce n’est pas la justice qui a le dessus. Il ne reconnait plus, dans son travail, ce pourquoi il s’était engagé. Il a perdu foi en l’Homme.
.oO°Oo.La vie lui semble vide et sans aucun intérêt. Un soir, en feuilletant machinalement un catalogue de Noël d’une boutique de luxe chère à son épouse, il tombe sur une annonce pour le moins insolite : Landover, un authentique royaume magique est à vendre avec son lot de sorcellerie, chevalier et dragon. Personne, sain d’esprit, ne prêterait attention à cette annonce, cela n’existe pas! Et pourtant, cela pourrait peut-être mettre un peu de piment dans la vie de Ben…

 

Voici ce que j'en ai pensé :

.oO°Oo.Les personnages de ce roman sont attachants, j’aime beaucoup la sensibilité que Terry BROOKS leur apporte et spécialement au personnage principal qui m’a tout à fait convaincu. Ben Holiday n’est pas un héros traditionnel de Fantasy, ce n’est pas le héros qui est né pour accomplir telle ou telle chose comme généralement dans ce genre d’histoire. Il a ses faiblesses, il se retrouve là par hasard et tente des même pas mal de trucs qui font un gros flop… Ce n’est pas non-plus un anti-héro, il est juste humain, il est normal, il est comme nous. Du coup, c’est très facile de se projeter et d’entrer dans l’histoire. On se sent vraiment proche du personnage principal et de ses réactions.

[attention spoiler] Devenir roi de Landover quand le royaume n’en n’a plus connu depuis une dizaine d’année n’est pas si simple que cela. J’ai beaucoup aimé le parallèle entre la reconstruction du personnage principal, un homme brisé, perdu, l’ombre de lui-même depuis de décès d’Annie, l’amour de sa vie, et la reconstruction de se royaume dont il est devenu le roi. Il redonne une nouvelle vie à Landover et prend ainsi un nouveau départ. [/spoiler]

Terry BROOKS nous propose ici une approche différente de l’univers Fantasy. L’histoire est décalée, voir même farfelue à certains moments, l’écriture est légère et fluide et l’histoire est parsemée de petites touches d’humour.

Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (3)   Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (4)
Deux autres couvertures françaises...

 En bref, j'ai aimé ce bouquin. Je ne lui trouve pas vraiment de défaut particulier. A la base, j’aime la Fantasy et cette voie originale que prend Terry BROOKS m'a totalement séduite!!! J'ai dévoré le livre!
Comme pour "La flûte ensorceleuse" de Nancy KRESS, ce n'est pas non plus le roman du siècle mais je vous conseille cette lecture si vous voulez passer un agréable moment dans un univers… magique!

  

Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (1)   Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (2)   Royaume magique à vendre de terry brooks chez gloewen et scrat (5)
Des couvertures VO...

Pour information, ce roman est le premier tome d’une série de 6 mais ne lire que celui-ci n’est absolument pas un problème. L’histoire aurait très bien pu s’arrêter là.
  

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:00 - - Permalien [#] - Bafouilles [0]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , ,

Comme un roman de Daniel PENNAC - Avis littéraire

jeudi 20 juin 2013

Aujourd'hui, je vais vous parler d'un ouvrage de Daniel PENNAC datant de 1992 et intitulé : "Comme un roman". Je connaissais le titre et j’avais ce livre depuis un moment dans ma bibliothèque sans jamais l'avoir lu. C'est, maintenant, chose réparée!

Comme un roman de Daniel PENNAC - Le Coffre de Gloewen et ScratEdition Folio 1996
208 pages.

J’ai aimé ce livre parce que je m’y suis retrouvée.

Comment suis-je arrivée à la lecture? Comment suis-je tombée amoureuse des livres? Je me revois pourtant en CP dire à ma mère et à une de ses amies que je n’aimerais jamais lire, que c’était nul, que c’était trop dur…

« Relire, ce n’est pas se répéter, c’est donner une preuve toujours nouvelle d’un amour infatigable. »

Daniel PENNAL – Comme un roman
Chapitre 23.

Ce livre n’est pas un roman (comme je le croyais au début) il s’agirait plutôt d’une réflexion autour de la lecture et de l’amour que l’on peut lui vouer. Daniel PENNAC nous parle donc ici de la lecture, du rapport que l’on a avec elle, de sa découverte… Il essaye de comprendre pourquoi on peut ne pas aimer lire et propose des débuts de solution pour donner l’envie.

L’écriture est simple, très claire et le livre se lit facilement et très vite : en deux heures, il est avalé et, il faut l'avouer, il est plutôt pas mal! :)

 

J’ai interprété ce livre de la façon suivante : La lecture est un choix personnel et, peu importe la façon dont nous l’appréhendons, l’important c’est l’émotion qu’elle nous procure et que le plaisir soit là.

 

En Bref, c’est une lecture sympa et très rapide que je vous conseille! On lit différemment par la suite...

les droits imprescriptibles du lecteur par daniel pennac - le coffre de gloewen et scratLes droits imprescriptibles du lecteurs selon Daniel PENNAC
Illustrations de Quentin BLAKE
(dont on vous a déjà parlé ici pour avoir illustré Roal DAHL)

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 00:00 - - Permalien [#] - Bafouilles [1]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , , , ,

covoiturage libre ou covoiturage payant ? Départ immédiat, destination où vous voulez !

jeudi 30 mai 2013

Le covoiturage, kezako ?
covoiturage libre gratuit paris lyon

Où trouver un covoiturage sur le net ?
Un comparatif covoiturage rapide ?

blablacar / Covoiturage.fr, covoiturage-libre.fr, covoiturage.com, covoiturage gratuit, de plus en plus de sites proposent des covoiturages sur internet, certains sont très fréquentés, d'autres moins, certains gratuits, d'autres payants. A vous de choisir !

Notre comparatif covoiturage est uniquement basé sur des sites proposant des trajets sur la france entière. Plein d'autres sites sont en ligne proposant des trajets régionaux ou covoiturage domicile-travail, vous retrouverez une sélection dans "Autres sites" ci dessous.

 

Quels sont nos critères en règle générale, en tant que conducteur et passager ?

En tant que conducteur :

  • Nous souhaitons partir à une date et horaire plus ou moins fixe
  • Remplir notre voiture afin de minimiser les frais
  • Eviter les personnes qui réservent pour ne pas se présenter
  • Gérer facilement le remplissage de la voiture

En tant que passager :

  • Nous souhaitons partir à une date et horaire plus ou moins fixe
  • Trouver une voiture que effectue à peu près le même trajet que nous
  • Eviter les chauffeurs qui annulent au dernier moment
  • Payer le moins cher possible

 

Le covoiturage avis et conseils chez gloewen et scrat - les simpson en voiture
Image tirée de la série américaine Les Simpson.

Afin d'apprécier le nombre de trajets disponibles pour une date donnée, nous avons pris 3 jours (dimanche, lundi et vendredi) sur un week-end au hasard (Mai/Juin 2013) et comptabiliser le nombre d'offres pour 3 trajets :

Paris → Rennes
Paris → Lyon
Nantes → Bordeaux

 

Nos préférences :

logo covoiturage .libre.fr

covoiturage-libre.fr ★★★★★

  • Covoiturage gratuit pour le passager et le conducteur
  • Pas d'évaluations sur les passagers et conducteurs
  • Contact direct du conducteur par mail/téléphone
  • Payement direct avec le conducteur/passager
  • Aucun compte à créer sur le site
  • Nombre de trajets présents :
    • 71 trajets de covoiturage Paris à Rennes (★★★★☆)
    • 5 trajets de covoiturage Paris à Lyon (★★☆☆☆)
    • 9 trajets de covoiturage Nantes à Bordeaux (★★☆☆☆)

Notre avis:

Covoiturage-libre.fr est gratuit, mais manque d'annonces en dehors de la Bretagne. Manque encore de notoriété face au leader actuel. C'est un site qui se développe de plus en plus.

Créé en décembre 2011 suite au passage "Payant" du site leader dans le domaine, ce site associatif à vite su tirer son épingle du jeu en proposant un covoiturage gratuit, simple et efficace et en montrant une complète transparence sur son mode de fonctionnement. Créé à la base par des Bretons effectuant le trajet Paris Rennes régulièrement, ce site est très efficace pour aller en Bretagne, mais il gagnerait à être connu pour le reste de la France. Le contact s'effectue par téléphone ou par mail et vous pouvez vous arranger directement avec le passager/conducteur. C'est notre site préféré, si vous y mettez un trajet en tant que conducteur vous êtes quasi-sûr d'être complet rapidement.

 

 

logo blablacar covoiturage .fr

blablacar / covoiturage.fr ★★★★

 

  • Covoiturage payant uniquement en ligne, ajouter environ 15% du prix du trajet pour le passager
  • Evaluations sur les passagers et conducteurs
  • Contact uniquement par messagerie internet du site (avoir internet sous la main)
  • Payement uniquement par Carte bleue pour les trajets de plus de 100 km
  • Nécéssite de créer un compte sur leur site et de leur donner des informations personnelles
  • Nombre de trajets présents :
    • 402 trajets de covoiturage Paris à Rennes(★★★★★)
    • 204 trajets de covoiturage Paris à Lyon (★★★★★)
    • 206 trajets covoiturage Nantes à Bordeaux (★★★★★)

Notre avis:

Le leader actuel, blablacar ex covoiturage.fr, possède beaucoup d'annonces, mais son gros problème est le prix.

Pour les passagers, dans un premier temps, le contact s'effectue uniquement par la messagerie du site, ce qui signifie qu'il faut parfois attendre longtemps une réponse. Dans un second temps, soit le trajet demandé est "sur confirmation" et la encore il faut attendre la confirmation du conducteur (jusqu'a 12h maximum en fonction du temps restant avant le départ), soit le trajet est "illico" et votre place est confirmée de suite. Une fois seulement la place réservée et payée en ligne, vous avez accès au numéro de téléphone du conducteur! A éviter si possible!

 

 

logo carpooling.fr

carpooling.fr   

 

  • Covoiturage gratuit ou payement en ligne (il y a 11% de frais pour le conducteur
  • Evaluations sur les passagers et conducteurs
  • Contact direct du conducteur par mail/téléphone
  • Nécéssite de créer un compte sur leur site
  • Nombre de trajets présents :
    • 23 trajets de covoiturage Paris à Rennes(★★★☆☆)
    • 16 trajets de covoiturage Paris à Lyon (★★☆☆☆)
    • 12 trajets covoiturage Nantes à Bordeaux (★★☆☆☆)

Notre avis:

Pas encore assez de trajets disponibles en France sur carpooling.fr (il y en a plus pour le reste de l'Europe). Il gagne à être connu. Le principe est le même que sur le site leader sauf que le conducteur à le choix entre être payé et contacté par téléphone ou un payement en ligne.

 

 

logo 123envoiture.com

123envoiture.com   ★★

  • Covoiturage gratuit pour le passager et le conducteur
  • Evaluations sur les passagers et conducteurs
  • Nécessite de créer un compte sur leur site.
  • Nombre de trajets présents :
    • 15 trajets de covoiturage Paris à Rennes(★★☆☆☆)
    • 12 trajets de covoiturage Paris à Lyon (★★☆☆☆)
    • 11 trajets covoiturage Nantes à Bordeaux (★★☆☆☆)

Notre avis:

Pas encore assez de trajets disponibles sur 123envoiturage.com, il manque également à être connu. Pas facile à appréhender, un peu trop d'options.

 

 

logo vadrouille-covoiturage.com

vadrouille-covoiturage.com ★★

  • Covoiturage gratuit ou payement en ligne (+15%) avec le conducteur/passager
  • Evaluations sur les passagers et conducteurs
  • Contact direct du conducteur par mail/téléphone
  • Nécéssite de créer un compte sur leur site
  • Nombre de trajets présents :
    • 17 trajets de covoiturage Paris à Rennes (★★☆☆☆)
    • 12 trajets de covoiturage Paris à Lyon (★★☆☆☆)
    • 2 trajets covoiturage Nantes à Bordeaux (☆☆☆☆)

Notre avis:

Crée en 2011, vadrouille-covoiturage.com est un site très bien fait, certes un peu lent, mais toutes les infos sont là. Le principe est le même que sur le site leader sauf que le conducteur à le choix entre être payé et contacté par téléphone ou un payement en ligne (ajouter 15% de commission dans ce cas), bon choix ;-)

 

logo covoiturage .com

covoiturage.com

  • Gratuit
  • Pas d'évaluations sur les passagers et conducteurs
  • Contact direct du conducteur par mail/téléphone
  • Payement direct avec le conducteur/passager
  • Nécéssite de créer un compte sur leur site
  • Nombre de trajets présents :
    • 2 trajets de covoiturage Paris à Rennes (★☆☆☆☆)
    • 1 trajet de covoiturage Paris à Lyon (★☆☆☆☆)
    • 2 trajets covoiturage Nantes à Bordeaux (★☆☆☆☆)

Notre avis:

Design un peu vieillot pour covoiturage.com, mais recherche efficace. Peu de trajets disponibles.

 

Autres sites :

  • Si vous connaissez d'autres sites, n'hésitez pas à les proposer en commentaire !

 

Le covoiturage avis et conseils chez gloewen et scrat - en voiture
Image anonyme.

Quelques conseils pour un bon covoiturage :

Conducteurs :

  • Mettez vos trajets le plus tôt possible en ligne, n'hésitez pas à mettre votre trajet en ligne sur plusieurs sites.
  • Pour optimiser vos chances d'avoir des covoitureurs, privilégiez des lieux de départ et de déposes connus (pour cela regardez d'autres annonces).
  • Mettez un prix au plus juste, ne cherchez pas à faire de bénéfices, les annonces les moins chères partent en priorité !
  • Expliquez clairement dans votre descriptif votre heure et lieu de départ, la couleur et la marque de votre voiture, si vous êtes flexibles, si vous passez par l'autoroute, si vous acceptez les animaux, etc…
  • N'hésitez pas à contacter vos passagers un jour avant pour confirmer votre départ, et que vos passagers vous confirment également leur présence, rien de plus agaçant que d'attendre un passager dont on est sans nouvelles.
  • Gardez un peu de monnaie au fond de votre poche si vos covoitureurs vous payent en main propre.


Passagers :

  • Réservez au plus tôt vos covoitureurs, n'hésitez pas à regarder sur plusieurs sites.
  • N'oubliez pas de décompter le temps de parcours jusqu'au point de départ/arrivée à votre covoiturage.
  • La veille, N'hésitez pas à confirmer votre trajet au conducteur.
  • Soyez ponctuels et prévenez au plus tôt si vous avez un retard ou un empêchement.
  • Prévoyez l'appoint si vous payez en liquide.

Le covoiturage avis et conseils chez gloewen et scrat - Friends en voiture
Image tirée de la série américaine Friends.

Le covoiturage est-il légal ?

Oui. Le covoiturage est la solution idéale pour moins polluer, moins dépenser, et surtout partager! Les frais doivent cependant être partagés et halte aux tarifs exorbitants, aux chauffeurs qui surbookent leur voiture et également à ceux qui font "taxis" avec leurs minibus.... Si ces conditions tarifaires ne sont pas respectées, le covoiturage peut constituer un acte de concurrence déloyale à l'encontre d'une certaine grande entreprise de transports publics…

Le covoiturage avis et conseils chez gloewen et scrat - Oui oui en voiture
Image tirée de la série américaine Oui-oui.

Quelques chiffres sur le covoiturage :

Le covoiturage entre 240 personnes permet l'économie de 1 500 places de parking, de 58 t de pétrole, de 117 t de CO2 et entre 600 et 900 € par passager.
(Selon une étude des Syndicats des transports d'Île-de-France de 1998)

Vous pouvez trouver une animation sur l'évolution de la recherche du mot "covoiturage" sur le net sur ce site (cliquez en bas sur "voir l'évolution au fil du temps).

Le covoiturage avis et conseils chez gloewen et scrat - Toy Story en voiture
Image tirée du film d'animation américain Toy Story II.

Bonne route!

 

Signature Scrat