Les aventuriers de la mer de Robin HOBB - Avis littéraire

mardi 6 avril 2021

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes sagas préférées : Les Aventuriers de la mer de Robin HOBB. Je l'ai déjà citée souvent par ici et j'avais envie d'aller plus dans les détails pour vous donner envie tout en évitant les spoilers.

Pour rappel, en 2019, j’ai commencé une relecture des livres de Robin HOBB dont je suis fan. Alors, après Assassin Royal, j’ai attaqué Les Aventuriers de la mer que j’ai fini l’année dernière. Non, c'est vrai, je ne vais pas très vite mais je lis aussi d’autres livres entre chaque !

  

Les aventuriers de la mer, tome 1 : le vaisseau magique de Robin HOBB
Traduit de l'Américain par Arnaud MOUSNIER-LOMPRE

L’histoire :

Les vivenefs sont des vaisseaux magiques attachés par des liens empathiques à la famille qui les possède. Ces navires insaisissables bravent les tempêtes, évitent les récifs, distancent les monstres marins, sèment les pirates... et font l'objet de toutes les convoitises.

Le capitaine de la Vivacia, Ephron Vestrit, se meure et c'est avec son décès que son navire en bois sorcier s'éveillera. Althéa, sa fille, a grandi sur le bateau et partage déjà énormément avec la Vivacia. Elle est destinée à la commander mais, parmi les siens, complots et trahisons se trament pour s'approprier le vaisseau, car une vivenef ne se transmet pas comme un legs ordinaire.

Pendant ce temps, d'autres dangers se profilent à l'horizon : des serpents de mer qui infestent les océans ou encore des pirates dont un particulièrement ambitieux...

  

  
Thèmes abordés :
Mer, pirates, marchands, bateau vivant, pouvoir, trahison, honneur, ambition…

  
  
Mon avis :
  
Pour commencer, il faut savoir qu’en France, les éditeurs ont décidé de publier les tomes originaux en plusieurs tomes. Par exemple, le premier volume de la saga de Robin HOBB correspond aux trois premiers tomes chez nous. Cela peut donc laisser une impression d’inachevée lorsqu’on ne le sait pas.

 
Maintenant, nous pouvons parler de l’histoire à proprement dite et je peux déjà vous dire que ça parle de pirates et de marins et que j’adore ça ! ! ! Biensûr, il y a pas mal de langage technique autour du monde des bateaux et il faut se l’approprier mais ça vient vite.

 
Dans cette saga, on suit plein de personnages différents et on alterne les points de vue. Certains font partie de la famille de Marchands Vestrit comme Althéa Vestrit, la fille d’Ephron, destinée à obtenir le commandement de la Vivacia, Kyle Havre, le beau-frère d’Althéa, qui va commander le navire pendant que son beau-père est malade, Hiéman Havre, le neveu d’althea, qui a été donné à Sa pour devenir prêtre, et d’autres non comme Brashen Trell, héritier d’une famille de marchands mais qui les a quitté pour vivre sa propre vie ou Kennit, Pirate et Capitaine de la Marietta.

Au premier abord, on ne voit pas bien les liens entre tous ces gens mais chacune de leurs histoires est passionnante et vraiment très bien creusée autant dans le présent que dans leurs passés ou que dans la psychologie des personnages et leurs envies. Tout ça fait qu’on s’y attache ou qu’on les déteste mais aucun ne laisse indifférent et, surtout, ça donne très envie de connaître la suite.

 
Plus on avance dans la lecture et plus on découvre le monde que Robin HOBB a créé et son histoire prend une envergure que l’on n’aurait pas soupçonnée et je dirais même qu'il devient de plus en plus passionnant !

 
Petit plus : il se passe dans le même univers qu’Assassin Royal ! ! ! On y trouve quelques références aux Six Duchés et aux évènements de la saga ! D’ailleurs si ces lectures vous intéressent, il est préférable de lire les 6 premiers tomes d’Assassin Royal avant ceux des Aventuriers de la mer mais cette série peut aussi bien se lire indépendant.

   

Illustration de John HOWE pour les Aventuriers de la mer de Robin HOBBIllustration de John HOWE pour le premier tome de la série


  
Mon avis à la fin de la série :

Je trouve cette série passionnante !

Les personnages sont tellement bien recherchés et travaillés… Je trouve ça fascinant de les voir évoluer et « grandir » ! ! Rien n’est laissé au hasard et chaque petit élément finit par trouver sa place.

J’ai aussi adoré cette façon de « dézoomer » l’histoire :
Au début, on suit les personnages de très près comme indépendants les uns des autres et, petit à petit, on découvre leur entourage et tout ce qui se passe autour. Plus on dézoome et plus on découvre la région où chacun se trouve et, au final, on finit par avoir une vision globale où tout finit par s’imbriquer.

  

En bref, c'est une saga que je vous conseille complètement !

  

 

 

.oO° Nos livres de A à Z °Oo.

  

NB : Si les histoire de pirates vous intéressent, vous pouvez lire Lady Pirate de Mireille CALMEL qui raconte l’histoire très romancée de Mary Read, l’une des plus célèbre femme pirate de l’histoire

 

Bonne lecture !Signature Gloewen


Le Soldat chamane, T1 : la déchirure de Robin HOBB - avis littéraire

mercredi 27 août 2014

Salut les loulous! Aujourd’hui, c’est lecture avec 'La Déchirure', le premier tome français de la série de Robin HOBB intitulée Le Soldat Chamane.*

C’est parti pour la chronique sans spoiler!

Le soldat Chamane - La déchirure - Robin HOBB
Traduit de l'américian par Arnaud MOUSNIER-LOMPRE
Pygmalion : 358 pages / F
rance Loisir : 480 pages / J'ai lu : 379 pages

L'histoire se passe dans une culture gouvernée par un code social rigide au royaume de Gernia.

Jamère est le second fils du colonel Burvelle. Sa place dans la fratrie le destine à l'armée et il a été élevé dans l'idée qu'il faut apporter les lumières de la civilisation aux "sauvages", des autochtones nomades.
A 15 ans, il est confié par son père à un guerrier nomade afin de continuer sa formation. C'est une expérience dont il ne reviendra pas indemne.

Globalement, j’ai trouvé ce livre lent. La mise en place du décor et des personnages est trèèès longue! Ce sont évidemment des choses essentielles pour poser les bases et cerner les personnages mais, c’est bien simple, on a l’impression qu’elle dure tout le livre (qui, il faut tout de même le rappeler n’est que la moitié du premier tome écrit par Robin HOBB). Pour moi, ça ne décolle que dans les dernières pages (donc le milieu du 'vrai' roman, si vous avez bien suivi). Dommage.

Pour autant, l’histoire est appréciable, bien trouvée et promet de belles choses pour la suite! Et puis, même avec cette lenteur globale, il y a quand même certains passages prenants (et essentiels).
[spoiler] tels que le passage avec Dewara ou la vie à l’école [/spoiler]

On y voit un Jamère, enfant au début du roman, grandir et se construire. C’est intéressant de voir son évolution et ses duels intérieurs. Il doit confronter ce qu’on lui a appris et l’idéal qu’on lui a donné avec ce qu’il est, ce qu’il pense vraiment, ses envies et avec son expérience et les contraintes du monde dans lequel il vit, un monde d’adultes qu’il est en train de devenir.

Comme dans les autres romans de Robin HOBB, on retrouve ici sa plume simple, abordable, précise et sensible. Je suis fan de ses mots. Cependant, l’auteur ne m’a pas autant séduite et touchée qu’avec "Assassin Royal" que j'aime d'amouuur ou encore "Les Aventuriers de la Mer". Je crois que c’est principalement dû à la lenteur précédemment citée.

J’avais également un coup de gueule à passer pour les éditions Pygmalion. Qui ont la très facheuse manie de découper les romans en deux. A quoi vous pensez??? C’est pour faire plus de sous?? C’est hyper frustrant de lire un livre et de devoir s’arrêter en plein milieu!! Si l’auteur a décidé de faire un tome et non deux, c’est qu’il y a une raison, non?

En bref, difficile de donner un avis définitif en me basant sur une moitié de roman mais il y a quand même de la déception surtout par rapport à ce que je connais de l'auteur. L’histoire m’intéresse mais je trouve ça trop lent. Espérons que la suite soit mieux et que ça démarre dès le début du livre!

*Petit rappel : le Tome 1 original américain (Shaman's Crossing) se compose de deux tomes en France (T1 : La déchirure + T2 : Le cavalier rêveur).

Bonne lecture!Signature Gloewen