La petite école dans la montagne de Michel JEURY - Avis littéraire

mardi 28 février 2017

Aujourd'hui, on va parler lecture avec le roman "La petite école dans la montagne" de Michel JEURY paru en 2005 aux Editions Robert Laffont.

La petite ecole dans la montagne de michel jeury

L'histoire

Un matin de rentrée des classes dans un joli village de la Loire.
Au tableau noir, la date du jour : 2 octobre 1908. Les grands chahutent Colinet, le nouveau, petit berger des environs. Le maître s'est tout de suite pris d'affection pour ce maigre orphelin en guenilles aux yeux pétillants d'intelligence et de malice. Colinet est peut-être l'élève dont il a toujours rêvé, l'ignorant avide de s'instruire qui lui redonnerait la passion de son métier. Et s'il le conduisait jusqu'au certificat d'études ? Mais, à l'approche des beaux jours, l'oncle de Colinet le retire de l'école.
Il en a le droit et la République ne peut s'y opposer. Comment accepter sans réagir l'avenir brisé d'un enfant ? Dans le plus grand secret, le maître complote alors pour mener son protégé jusqu'à l'examen...

Mon avis 

En lisant le quatrième de couverture, je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Je pensais bien découvrir le milieu rural du début du vingtième siècle mais je m’attendais plutôt à suivre le combat d’un maître passionné et de son élève pour l’apprentissage du savoir.
Je l’avoue, c’est ce qui m’avait tenté dans ce livre et j’ai été fort déçue car, si cette lutte est bien présente dans l’histoire, elle est en arrière plan. Sur le devant de la scène, une histoire d’amour un peu plan-plan sans réel suspense.

J'aurais adoré que ce livre me plaise mais j’ai mis pas mal de temps à entrer dedans et, si j’avais eu autre chose à lire ou à faire à ce moment-là, je crois que j’aurais abandonnéC'est dommage car j’avais vraiment envie de lire un roman du terroir entraînant et de me projeter à cette période. Ce ne fût pas du tout le cas. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages si ce n'est Colinet qui, finalement, n'est pas au centre de l'histoire et reste une "ombre".

Il y avait pourtant des choses qui auraient pu me plaire mais je n’ai pas réussi à accrocher. C’est mou, il y a très peu d’actions… Je n’en garde quasiment qu'un sentiment de lenteur mais aussi de déception par rapport à la fin (tout ça pour ça?!!).

Le point positif que j'en retire, c'est qu'il m’a permis d’avoir un aperçu du métier d’instituteur et de la vie à cette période.

    

En bref, vous l'aurez compris, je suis déçue de ce roman qui n’a pas su me captiver.

   

A bientôt pour plus de lectures!

Signature Gloewen


La fille du loup de Barbara WOOD - Avis littéraire

vendredi 3 février 2017

Aujourd'hui, je vais vous parler du roman "La fille du loup" de Barbara WOOD, sorti sous le titre "The divining" en 2012. Eh oui, j'ai enfin pris le temps de mettre en forme mes petites notes de lecture.

La fille du loup barbara wood
Traduit de l'Américain par Florence BERTRAND

L'histoire commence à Rome, en 54 après JC, sous le règne de Néron. Ulrika, 19 ans, vit avec sa mère, son père étant mort lorsqu'elle était petite. Un jour, elle fait un rêve étrange avec un loup. Elle y voit un signe car son père portait le nom de "Wulf". Peu après, sa mère va lui avouer qu'il n'est pas mort mais qu'il a fondé une famille en Germanie et qu'il ignore qu'elle est sa fille. Ulrika décide alors de partir retrouver son père…

Le livre traînant chez ma mère, je me suis mise à le lire sans avoir pris connaissance du résumé (ou alors vaguement et il y a longtemps). Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire mais "La fille du loup" est une lecture sympa. Le déroulement est original et je n'aurais pas imaginé que ça prendrait cette direction. Il est, certes, parfois difficile à suivre mais ça reste une agréable surprise.

Globalement, l'histoire est prenante et les personnages sont attachants même si je ne me suis identifiée à personne. Toutefois, certaines situations sont trop prévisibles et se règlent un peu facilement à mon goût. C'est un peu (beaucoup) cliché mais on va dire que c'est contre-balancé par l'originalité du déroulement. Par certains côtés, les personnages sont aussi trop parfaits (ou trop imparfaits, c'est selon). Ils sont caricaturés et perdent de leur crédibilité.

J'ai bien aimé l'ouverture (d'esprit) du livre, le fait que l'on puisse apprendre de chacun même (et surtout) s'il est différent et la tolérance qui en ressort face à diverses croyances que l'on y rencontre.

Par contre, je n'ai pas vraiment apprécié la place faite aux femmes. Par exemple, [spoiler]Il peut coucher sans problème avec une autre même s'il est "follement amoureux" d'Ulrika. L'une serait pour le plaisir alors que l'autre c'est toute son âme... Euh... Et dans l'autre sens? Ben non, Ulrika attend son aimé sagement. Bref, pour moi, c'est gênant. On pourrait me dire "oui mais c'est l'époque qui veut ça"... Ok mais, paradoxalement, Ulrika se rebelle contre la place de femmes comme un reflet de la femme "moderne". Elle aurait pu être plus libérée. De plus, je trouve ça en contradiction avec les sentiments et leur relation spéciale décrite dans tout le livre. C'est assez déplacé.[/spoiler]

En bref, pour moi, ce n'est pas l'histoire du siècle. Il y a de bonnes idées mais elle aurait méritée d'être plus approfondie. Je ne sais pas si j'en garderai un souvenir impérissable, néanmoins, j'ai passé un agréable moment en lisant ce livre.

   

Bonne lecture!Signature Gloewen

Six ans déjà de Harlan COBEN - Avis littéraire

lundi 31 mars 2014

Bonjour, bonjour,

Aujourd’hui, une petite chronique vite fait sur le thriller Six ans déjà d’Harlan Coben.

Chronique de six ans deja de Harlan Coben
Traduit de l'Américain par Roxane Azimi - 384 pages.
Ce thriller est paru en avant première chez France Loisir.
  

 L'histoire commence par le mariage de Nathalie. Jake y assiste, impuissant : l’amour de sa vie se marie avec un autre. Elle lui fera ensuite promettre de ne plus jamais la contacter et il tiendra sa promesse... pendant six ans.

  
Ce roman se lit vite. Pas de présentation longue et inutile, par une action, on entre tout de suite dans le sujet. On commence par quelque chose qui nous intrigue et nous donne envie d’en savoir plus, Harlan Coben sait nous emmener.

Le livre est écrit à la première personne. Jake, le personnage principal, nous parle directement, il nous raconte ses pensées, nous interpelle, nous pose des questions. J’ai beaucoup aimé ce bonhomme que j’ai tout de suite pris en affection car j’ai été touchée par son histoire et par son caractère. Les autres personnages sont aussi intéressants et on les soupçonne à peu près tous d’être coupables ou de mèche avec le coupable!! Harlan Coben nous balade où il veut de rebondissement en rebondissement.

J’ai entendu pas mal de gens lassés par l’écriture de l’auteur mais ce n’est pas mon cas. Dans celui-là comme dans ses autres romans, il y a énormément d’action et de suspense. Il y a aussi pas mal d’humour et j’avoue que c’est ce qui me plait!

 

En bref, je vous le conseille vraiment si vous aimez les intrigues policières bien ficelée et où ça bouge!


Et si vous voulez lire un autre livre de Mister Coben, je vous conseille aussi
Une chance de Trop!

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Le Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire et se fit la malle de Jonas JONASSON - Avis littéraire

mercredi 15 mai 2013

La grande vague des films, séries et livres suédois m’a touché! Tombée dessus par hasard en boutique, j’ai tout de suite eu envie de lire cette histoire absurde. Mais je ne l’ai pas acheté à ce moment là. C’est Belykhalil qui me l’a offert dans le cadre du swap dont vous êtes le héros.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 01Traduit du suèdois par Caroline BERG - 2011

 L'histoire :

Allan KARLSON a 100 ans. Le jour de son anniversaire, ce petit vieux va s’enfuir par la fenêtre de sa chambre en maison de retraite afin d’échapper au repas prévu en son honneur.
Lorsque son absence est découverte, on se questionne : S’est-il égaré? A-t-il fugué? A-t-il eu un accident? S’est-il fait enlever? La police part à sa recherche. Allan va se retrouver mêlé à une drôle d’aventure quelque peu farfelue.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 04   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 02   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 03

L’écriture est simple, le roman se lit facilement et Allan ainsi que les autres personnes qu’il va rencontrer tout au long de son périple sont aussi attachants que décalés.

Le livre comprend deux parties : l’aventure liée à la fuite d’Allan et l’histoire de sa vie. Ces deux parties sont alternées : un chapitre « présent », un chapitre « passé », etc… Même si, au début, on a l’impression que ce sont deux histoires totalement séparées, on se rend vite compte que connaître le passé d’Allan nous permet de mieux comprendre son présent, tant au niveau de son caractère que des anecdotes et les deux parties vont se rejoindre à la fin.

Il y a pas mal de clins d’œil historiques même si l’Histoire (avec le grand H) n’est pas forcément respectée dans ses moindres détails. Allan est un petit bonhomme à l’air naïf qui aime les choses élémentaires de la vie et qui ne se pose pas de questions existentielles. Il a un autre regard sur la vie qui nous fait nous poser des questions surtout lorsqu’il se retrouve dans des situations plus qu'improbables. Par moment, ce roman m’a d’ailleurs fait penser à Candide de Voltaire. J’ai beaucoup aimé ce côté.

J’ai également beaucoup aimé le fait que l’histoire soit bourrée d’humour et j’ai souvent ri en la lisant. On passe un bon moment! Ce que j’ai moins aimé sont les noms en suédois qui sont difficiles à lire et à retenir et des passages un peu longuets parfois.

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 06   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 08   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 07

En bref, des personnages intéressants, décalés et attachants, une histoire loufoque et pleine de rebondissements et une bonne dose d’humour. C’est un livre que je vous conseille d'essayer! Ce n'est pas le meilleur du monde mais il pourrait vous plaire!

 

Et un petit bonus pour vous :  Au cours de mes recherches de couvertures je suis tombée sur les dessins suivants que j'ai beaucoup aimés. Les premiers viennent de l'association "Les cueille-mémoire" (allez voir leur concept très intéressant des livres voyageurs) et le dernier du blog "des passages".

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 10   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 09   Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 11

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire chez gloewen et scrat 05

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Une chance de trop de Harlan COBEN - Avis littéraire

vendredi 5 octobre 2012

Envie de lire quelque chose...

*******Pioche au hasard dans la bibliothèque.

**************Un bouquin....

***********************Et quel bouquin!!!

 

Une Chance de Trop de Sir Harlan COBEN

une chance de trop harlan coben gloewen Le titre original est "No second chance",
il a été traduit de l'américain par Roxane AZIMI.

Ce livre est tout simplement génial. C'est une hisoire très captivante : une fois que le nez est mis dedans, on ne peut plus l'enlever avant d'avoir refermer la couverture! C'est un véritable plaisir de lire ce monsieur et, comme toujours, on aime à se laisser pièger par ses mots et à se laisser suprendre par les revers de l'histoire lorsqu'on croyait avoir compris ce qui se tramait.

J'ai lu sur divers avis que les gens étaient déçus par ce livre par rapport à d'autres qu'il a écrit. Etant profane dans tout ce qui est explication de texte, je donne mon avis de "spectateur", du plaisir que j'ai eu à lire et à me laisser transporter dans le monde qu'il a créé.

Et comme le disait un Grand Homme : "La magie n'opère que si l'on veut bien consentir à se laisser emporter par elle." (JRRT)

**************C'est ma philosophie! ;)

 

 

Bref, voici le résumé :
(Qu'en général, je n'aime pas lire jusqu'au bout car il nous rélève trop d'éléments de l'histoire!)

La vie de Marc Seidman, chirurgien plastique dans une banlieue paisible de New York, bascule le jour où il s'écroule dans sa cuisine, touché par deux balles de revolver. Lorsqu'il se réveille douze jours plus tard à l'hôpital, il apprend que sa femme a été tuée au cours de l'agression et que Tara, sa petite fille de six mois à peine, a disparu.
Une demande de rançon lui parvient bientôt. Malgré ses réticences, Marc prévient la police et réunit les fonds. Malheureusement, la confrontation échoue : les ravisseurs s'emparent des deux millions de dollars et disparaissent dans la nature. Désespéré, il se lance alors dans une lutte acharnée pour retrouver sa fille...

Bonne lecture!!

Signature Gloewen