Jeu Concours Inside - Pour fêter les 2 ans de notre Blog et les 100000 visiteurs, on vous fait gagner un cadeau!

mardi 25 novembre 2014

Et voilà, on y est, ça fait maintenant deux ans que nous avons créé ce blog et nous avons depuis franchi la barre des 100.000 visiteurs. Que le temps passe vite et que de choses nous avons vécues!

Merci à tous d'être là, de nous lire et de nous suivre!

Sans prétention, il nous a permis beaucoup d'échanges et de belles rencontres. Cette aventure ne fait que commencer et on espère que cela continuera encore longtemps dans cette voie!

Jeu concours 100 000 et 2 ans ter
Ceci est l'image de notre jeu-concours à partager.

Maintenant, place aux festivités! Comme l'année dernière pour notre premier anniblog, nous allons organiser en cette occasion un petit jeu concours pour fêter ça et vous remercier de nous lire et de nous écrire régulièrement. 

GAGNER A la croisée des mondes PULLMAN

Que gagner ?

Comment jouer ?

Afin de valider votre participation, il vous faudra :

  1. Laisser un commentaire sous cet article.
  2. Etre inscrit à la Newsletter du blog.

=> Les gagnants seront désignés par tirage au sort.

Pour avoir des chances en plus de remporter un lot (plus de bulletins au tirage), vous pouvez :

  • Nous suivre sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Hellocoton.
  • Partager ce jeu concours avec la photo sur votre propre blog et/ou les réseaux sociaux (pensez à nous donner les liens).
  • Etre actif sur le blog (c'est à dire laisser des messages régulièrement) afin de remercier les suiveurs de longue date.

Quand participer 

Les inscriptions sont closes, nous avons procédé au tirage au sort.

N'oubliez pas d'utiliser une adresse e-mail valide et de laisser vos pseudos et les liens de vos partages et suivis afin que l'on puisse vérifier.

GAGNER Serum LOEVENBRUCK MAZZA

IMPORTANT :

  • Nous sommes les seuls maîtres et juges concernant les conditions de ce jeu.
  • Les participations anonymes et/ou incomplètes seront refusées.
  • Nous ne sommes en aucun cas responsables des pertes et dégradations que le paquet aurait pu subir, même si nous en prenons grand soin pour éviter que cela se produise.
  • Un peu de politesse est la moindre des choses.

Merci d’avance.

Bonne chance!Signature Scrat et Gloewen


Voyage Angleterre : Retour à Oxford - Partie 1

vendredi 21 novembre 2014

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’Oxford.      Encore une fois.

On vous avait bien dit qu'on reviendrait!
(souvenez-vous de notre première virée à Oxford)
   

Cette fois-ci, nous y sommes retournés en semaine afin d’avoir accès à plus de visites. C'était le mardi 17 décembre 2013, la dernière semaine avant de retourner en France pour les fêtes de fin d’année et nous avions déjà imaginés dans notre tête ce que nous pourrions aller voir : Le château d’Oxford, une visite guidée pédestre de la ville, la bibliothèque Bodléienne et le Collège Christ Church. Avec, pour priorité, les deux derniers.

  

Comme la fois précédente, nous y sommes allés en voiture, nous sommes garés sur l’un des parkings extérieurs de la ville et avons pris le bus pour nous rendre dans le centre. Peut-être était-ce l’horaire ou le fait d’être en semaine mais il y avait beaucoup plus de gens dans ce bus à deux étages!

Bus à deux étages de Oxford (UK)
Un bus à deux étages de la ville d'Oxford (UK).

Une fois dans le centre, nous sommes allés nous renseigner à l’office du tourisme. Il y a deux visites pédestres de la ville par jour : une à 11h et une autre à 13h. Nous ne prenons pas nos places tout de suite car on veut vérifier que ça correspond aux visites prioritaires que nous voulons faire.

Une des nombreuses portes décorées et magnifiquement sculptées de Oxford (UK)

Un petit tour au marché de noël devant le Tourist Information Centre et un «sandwich» à la saucisse plus tard, nous voilà arrivés à la bibliothèque Bodléienne. Comme dans une bonne partie de la ville, les bâtiments sont en pierre et ils en imposent!!

Balliol College à Oxford, Angleterre

Après quelques photos et un sandwich englouti, on se dirige vers l’accueil pour se renseigner sur les visites. On aura celle de 11h30 et, du coup, pas la visite de la ville mais on aura une chance de se rattraper pour celle de 13h.

Vue extérieure de la Bodleian Library à Oxford (UK)
Vue extérieure de la Bodleian Library à Oxford (UK).

Quand ce fût l’heure de la visite, nous étions les premiers arrivés. Notre guide nous a fait attendre dans une des pièces de la bibliothèque. Un endroit très joli, tout en hauteur avec des voûtes de style gothique. Encore quelques photos. Petit à petit, les gens sont arrivés et notre guide nous a donné des casques pour qu’on puisse l’entendre lorsqu’elle parle dans son micro. Eh oui, c’est une bibliothèque qu’on va visiter alors il ne va pas falloir faire beaucoup de bruit!!

La visite commence et elle nous apprend que nous sommes dans une ancienne salle de classe. Celle-ci a récemment servi de décor pour un film, avez-vous deviné lequel ? Nous étions assis à l’endroit même où se tenait un lit dans une infirmerie de… Poudlard! Et oui, il s’agit bien d’un des lieux de tournage d’Harry Potter! Bien évidemment, nous n’avions rien reconnu!! Alors, avec de grands yeux, nous regardons autour de nous… Ooooooh!

Bodleian Library Oxford vue de l'intérieur, très belles voutes
Une ancienne salle de Classe de la bibliothèque Bodléienne à Oxford (UK).

Bodleian Library Oxford vue de l'intérieur    Bodleian Library Oxford, le coin de l'infirmerie dans Harry Potter
D'autres vues de la salle de Classe de la bibliothèque Bodléienne.

L'infirmerie dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford   L'infirmerie dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford
Deux extraits du film Harry Potter de déroulant dans la Librairie Bodléienne.

Nous nous déplaçons ensuite vers les autres lieux. Les bâtiments vus de l’extérieur, l’histoire de la construction et des différentes personnes qui en sont à l’origine.

  

Puis, nous sommes allés dans la partie de la bibliothèque très très réservée (avec des livres très anciens datant presque de l’origine). Nous avons pu les observer de l’entrée car il faut tout un tas d’autorisations pour aller les voir et les manipuler (ce qui se comprend aisément vu le grand âge de ces oeuvres).

Nous avons beaucoup aimé l’anecdote sur le responsable de la bibliothèque. A l’origine il s’installait sur un grand fauteuil devant la fenêtre avec un livre et lorsqu’il n’arrivait plus à lire, c’était l’heure de fermer! Aujourd’hui, c’est un peu différent, l’heure c’est l’heure!

Nous nous approchons ensuite d’une partie de ces fameux livres. Notre guide nous explique le système antivol de l’époque : Chaque livre était accroché à la bibliothèque par une chaîne placée au niveau de la tranche. Ingénieux! Les livres devaient donc être placés à l’envers (tranche contre le mur) et pour les repérer les noms étaient inscrit d’un côté de la bibliothèque : les premiers index. En y regardant de plus près, elle nous demande si le lieu nous fait penser à quelque chose... On a bien une idée en tête, nous! Eh oui!! Harry Potter, encore une fois!! Il s’agit de la section réservée de la bibliothèque de Poudlard. Harry s’y rend avec sa cape d’invisibilité lorsqu’il cherche des informations sur Nicolas Flamel. Il va d’ailleurs ouvrir un livre avec un système antivol ultra sophistiqué puisqu’il se met à hurler!

La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford
La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford La bibliothèque dans Harry Potter, Bodleian Library Oxford

Plusieurs extraits des films Harry Potter se déroulant dans la librairie bodléienne à Oxford (UK).

  

On poursuit notre visite au Radcliffe Camera (camera en latin signifie 'chambre', 'pièce'). C’est un autre bâtiment qui sert d’extension à la bibliothèque. Il est plus récent que le premier mais également très beau. Il semblerait que cette bibliothèque ait également servie de décor pour le tournage du film Harry Potter pour un des cours du petit sorcier mais nous ne nous souvenons plus duquel…

Redcliff Camera Library à Oxford
Vue extérieure du Radcliffe Camera à Oxford (UK).

Quel dommage que nous n’ayons pas pu faire de photos mais les images restent gravées dans notre mémoire!!

La visite finie, un petit tour à la boutique de souvenirs : le calendrier de l’avent Tolkien avec chaque jour une citation du livre « Lettres du père noël » a fait de l’œil à Gloewen qui a réussi à ne pas craquer! Par contre, elle a craqué sur les cartes postales représentant les aquarelles peintes par Tolkien en personne! Nous avons également acheté des cartes postales photos de la bibliothèque puisqu’il était interdit de la photographier et des marques pages.
  

   

Un petit coup d’œil à notre montre, il est quasiment 13h. C’est râpé pour la visite pédestre d’Oxford! Quel dommage! Ce sera pour une prochaine fois...

The University Church Of St. Mary The Virgin, Oxford

 

Article à suivre...
(Nous l'avons diviser car il commençait à se transformer en roman...)
 


  

En attendant, pour vous faire baver, un petit aperçu de la prochaine partie :

 
   
  

Signature Scrat et GloewenA bientôt pour la suite de nos aventures anglaises!

Challenge littéraire : Livra'deux pour pal'Addict (janvier 15)

mardi 18 novembre 2014

Aujourd'hui, avec Lauraline, nous nous lançons le challenge Livra'deux pour pal'Addict organisé par le site Livraddict. Nous sommes le binôme 20.

Livra'deux pour pal'Addict

Principe du Livra'deux pour pal'Addict :
En binôme, chacun choisi dans la PAL de l'autre, trois livres :

  • Livre lu que l'on aimerait faire découvrir à son partenaire
  • Livre dont on aimerait avoir l'avis d'un ami
  • Livre qui nous interpelle pour son résumé, son titre ou sa couverture

Sur ces trois livres, il faut en choisir un et, dans un délai imparti (ici le 31 janvier 2015), le lire et en faire un avis.

Les livres de la PAL de Laureline que j'ai choisis :

Livra'deux pour pal'Addict (janvier 15) 1

  1. L'Etrange Vie de Nobody Owens de Neil GAIMAN que j'ai lu et beaucoup apprécié.
  2. L'exil des anges de Gilles LEGARDINIER qui est aussi dans ma PAL parce que je voudrais découvrir l'auteur dans un autre style littéraire.
  3. Le Noël de Valentina (recueil de nouvelles collectif) parce qu'il y a le mot Noël dans le titre, que c'est bientôt la période et que le synopsis n'est pas très explicite.

Les livres de ma PAL choisis par Laureline :

Livra'deux pour pal'Addict (janvier 15) 2

  1. L'enfant de tous les silences de Kim EDWARDS parce qu'elle était inspirée par le thème.
  2. Les reines pourpres, tome 1 : Les voiles de Frédégonde de Jean-Louis FETJAINE qui est dans sa PAL mais dont elle repousse la lecture.
  3. Sérum, saison 1 - tome1 de Henri LOEVENBRUCK et Fabrice MAZZA parce que c'est un livre hautement addictif (il parait qu'il faut avoir la suite à portée de main) et qu'elle aime beaucoup l'auteur.

 

Le choix : Après réflexion, j'ai décidé de lire "L'enfant de tous les silences" car les deux autres livres sont les premiers tomes de sagas dont je ne possède pas la suite! Lauraline quant à elle, souhaite lire les trois livres proposés!

Ps 1 : Si vous souhaitez participer à un challenge de lecture organisé par Livraddict, je vous invite à cliquer sur le lien.
Ps 2 : N'hésiter pas à découvrir le blog de Lauraline : La clef des mots.

Bonne lecture!Signature Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 18:57 - - Permalien [#] - Bafouilles [14]
Laissez votre impression!

Tags : , , ,

On a testé pour vous : La recette du mugcake au chocolat

lundi 17 novembre 2014

Ce soir on va parler de mugcake au chocolat, de recette facile (hyper facile) et surtout de dessert minute (le rêve)!

Mugcake au chocolat -recette facile (5)
Le mugcake, c'est trop bon! Nous sommes conquis!

Ceux qui nous suivent sur Twitter sont déjà au courant. Samedi soir, petit repas tranquille en amoureux à la maison. Le problème? On a rien pour le dessert et, pourtant, on mangerait bien un petit quelque chose (qui a dit gourmands?)!

Une recette croisée sur pas mal de blogs (on ne sait plus lesquels) nous est revenue en tête!

Et si on essayait de préparer un mugcake?
  

Internet mon ami, donne-nous une recette!

Après quelques mini recherches et avoir regardé quelques recettes, on a choisi celle de Prunille fait son show (car elle avait moins de beurre et plus de chocolat).

Mugcake au chocolat -recette facile (1)   Mugcake au chocolat -recette facile (2)   Mugcake au chocolat -recette facile (3)
La préparation du mugcake est simple et rapide

Il vous faut un micro-ondes, une tasse, une cuillère, un truc pour faire les mesures et des ingrédients que vous avez déjà chez vous:

  • une tablette de chocolat
  • du beurre
  • du lait
  • un oeuf
  • du sucre
  • de la farine

On vous laisse trouver les quantités sur la recette de Prunille (c'est pas classe de piquer les recettes des autres lorsqu'on n'y a rien changé).

Mugcake au chocolat -recette facile (4)
Suivant le temps de cuisson votre mugcake sera plus ou moins fondant!

A bientôt pour de nouvelles recettes faciles!Signature Scrat et Gloewen

Oscar et la Dame Rose de Eric-Emmanuel SCHMITT - Avis littéraire

vendredi 14 novembre 2014

Le livre du jour s’intitule Oscar et la dame rose et a été écrit par Eric-Emmanuel SCHMITT en 2002. Il est lu depuis un long moment et il était plus que temps que je vous en parle!!

Oscar et la dame rose Eric Emmanuel SCHMITT
Oscar et la dame rose de Eric-Emmanuel SCHMITT
Edition Albin Michel - 100 pages
Illustrations de Marcellino TRUONG

 

« Ecrire, c’est rien qu’un mensonge qui enjolive »
Eric-Emmanuel SCHMITT (Oscar et la dame rose - p9)
  

C’est l’histoire d’Oscar, un petit garçon de 10 ans atteint d’un cancer et vivant à l’hôpital. Mamie Rose est une des dames venues de l’extérieur de l’hôpital et qui rendent visite aux enfants malades. Elle lui a conseillé d’écrire des lettres à Dieu.

Le roman est composé de ces lettres qui racontent le quotidien d’Oscar d’une façon assez originale. C’est un langage simple et assez familier car c’est un enfant qui parle. Il voit les choses de son regard naïf. Contrairement à ce que pourrait laisser penser le descriptif de l'histoire, ce livre ne parle pas de religion.
  

Eric-Emmanuel SCHMITT s’attaque à un sujet assez sensible et triste mais il le traite d’une si jolie façon et avec tant de poésie et de sensibilité qu’il n’y a aucun malaise. Il y a beaucoup d’humour et de clins d’œil. Par l’histoire de ce petit garçon condamné, il nous pousse à réfléchir sur la vie, sur la mort, sur la maladie. Il nous fait voir les choses par un angle différent.

C’est une belle histoire remplie d’émotion et les mots sont justes et touchants.

  
Remarque : Oscar et la Dame Rose se croque en une heure.
  

« Si tu dis ‘mourir’ dans un hôpital, personne n’entend. Tu peux être sûr qu’il va y avoir un trou d’air et que l’on va parler d’autre chose »
Eric-Emmanuel SCHMITT (Oscar et la dame rose - p17)
  

En bref, ce livre est une petite pépite d’émotion qui se lit très facilement. C’est un véritable coup de cœur que je vous conseille absolument. C’est le premier roman que je lis de cet auteur et c’est une agréable découverte. Depuis, j’en ai lu d’autres et je ne compte pas m’arrêter tout de suite!

 

« Si je m’intéresse à ce que pensent les cons, je n’aurais plus le temps pour ce que pense les intelligents »
Eric-Emmanuel SCHMITT (Oscar et la dame rose - p33)

 

 

Bonne lecture !Signature Gloewen

 


Le miroir de Cassandre de Bernard WERBER - avis littéraire

mardi 11 novembre 2014

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un livre de Science-Fiction que j’ai lu il y a un long moment déjà. Il s’agit du Miroir de Cassandre écrit par Bernard WERBER.

lemiroir de cassandre vdb
Le Miroir de Cassandre - Bernard WERBER
Editions VDB - durée d'écoute : 21h15


C'est parti pour la chronique!

On commence par un suicide au premier chapitre. Un homme saute d’un immeuble parisien avec à son bras une montre indiquant la probabilité de mourir. Plus il s’approche du sol et plus la probabilité augmente.

Au deuxième chapitre, on retrouve Cassandre Katzenberg, l’héroïne de l’histoire. Elle est dans le bureau du directeur de son école car elle a attaqué une de ces camarades de chambre au visage en pleine nuit. Celle-ci n’avait pas voulu la croire lorsqu’elle s’était réveillée en hurlant qu’un attentat allait se produire dans les jours à venir.
Cassandre n’a pas l’air commode et ne s’en veut pas du tout de ce qu’elle a fait. Le principal aussi bizarre, il lui parle de la signification des prénoms et de leur influence sur le déroulement de la vie des personnes qui les portent. Il lui demande si elle est un monstre...

C’est un roman à la troisième personne. Une atmosphère étrange est mise en place dès les premiers chapitres.   

L’histoire de la jeune fille aux grands yeux gris clairs est très intéressante. On est vite pris dans le roman et embarqué dans l’action. On s’attache à Cassandre, son parcours et aux différents personnages qu’elle va rencontrer. Ils sont intrigants et on a du mal à les cerner. Sont-ils bons ou mauvais? On se sent un peu perdu, comme la jeune fille en quelque sorte.
J’ai aimé suivre Cassandre, cette jeune fille qui se cherche et observer son évolution au fil des mots. Elle change petit à petit pour grandir plus zen et avec moins de rancœur.
  

Le style de Bernard WERBER est bon.  J’aime la façon dont les éléments (des éléments que l’on n’aurait même pas soupçonnés) s’imbriquent entres eux. Il a joué avec les probabilités et les paradoxes et a beaucoup utilisé les réflexions et les rêves de Cassandre. Les mots et leurs significations se mélangent, le passé et l’avenir également. L’histoire est vraiment bien trouvée, je ne m’attendais pas à une telle tournure.

Dans ce roman, il est très intéressant de prendre un autre point de vue sur le monde dans lequel nous vivons, sur les gens qui vivent dans la rue, par exemple, ou sur le gâchis ou encore sur notre façon de vivre ou de se voiler la face. J’ai aimé cette réflexion sur la vie.

 

J’ai découvert cet ouvrage en audio book (si tu veux savoir pourquoi un livre-audio, tu cliques ici) mais j’ai eu l’impression que, par moment, il doit être un peu longuet à lire. Il est parfois un peu mou et on attend longtemps avant que ça bouge vraiment (une impatience de savoir la fin?). Il y a également, de temps en temps, des trucs un peu glauques (âmes très sensibles s’abstenir) [spoiler]Par exemple, le coma dans les poupées...[/spoiler]

La version audio est excellente. Le livre est lu par Véronique GROUX DE MIERI et Hervé LAVIGNE qui s’adaptent vraiment très bien aux personnages et qui mettent le ton comme il faut. Il y a également des musiques d’ambiance qui collent aux différentes situations (un peu comme dans les films à suspens) et des bruitages. Le tout nous offre un très très bon résultat que je ne regrette pas d’avoir découvert.

  

En bref, ce n’est pas un coup de cœur mais une belle découverte que je vous conseille particulièrement en version audio (aux éditions VDB).
  

 

Remarque : J’ai lu que Bernard WERBER était beaucoup critiqué pour faire référence à ses romans passés au cours de ses histoires. Ce n’est pas quelque chose qui me choque car c’est un univers qui lui est spécifique qu’il crée. Je trouve ça même plutôt bien de rester dans un même monde. Il n’est d’ailleurs pas le seul à l’utiliser, en commençant par TOLKIEN et sa mythologie de la Terre du Milieu.

Bonne écoute!Signature Gloewen

Voyage Angleterre : première virée à Oxford

dimanche 9 novembre 2014

[Nous sommes un chouyat en retard dans le récit de nos aventures anglaises mais on se rattrape!!]

Samedi 30 novembre 2013, nous avons décidé de faire une petite virée à Oxford (c'est seulement à 1h de chez nous).

Après s’être garés sur l’un des grands parkings extérieurs de la ville, nous avons pris le bus pour nous rendre dans le centre. Oxford, célèbre pour son université, est une petite ville très agréable avec beaucoup de maisons en pierre et une architecture fort sympathique. C’est également une ville touristique (on a d'ailleurs vu beaucoup de personnes proposant divers tours guidés dans la ville) mais ce n’est pas aussi pesant que ce qu’on pourrait s’imaginer. D’ailleurs, nous avons adoré!

Cornmarket street à Oxford
Vue du centre ville d'Oxford un samedi matin de novembre.

Nous aurions aimé visiter Christ Church puisque c’est l'un des lieux de tournage du film Harry Potter mais, malheureusement, les visites n'ont lieux qu'en semaine. On y retournera donc!

Retrouvez les lieux Harry Potter ICI.

Pour information, Christ Church est un des collèges de l'Université d’Oxford qui en compte 38 en tout.
Il faut savoir qu’un collège en Angleterre n’est pas la même chose qu’en France.

Un collège est une entité qui compose l’Université. L’Université d’Oxford n’est donc pas un campus défini géographiquement, ni un ensemble de bâtiments éparpillés à travers la ville comme on peut le voir en France. C’est plutôt un ensemble d’ « écoles ».
Les collèges ne sont pas définis par des matières ou des spécialités différentes. Plusieurs collèges peuvent très bien proposer les mêmes formations. Ce qui les différencie sont plutôt leurs popularités, leurs tuteurs, enseignants ou leurs méthodes.

Ce qu’il faut retenir : une Université est un ensemble de Collèges.

Trois collèges se disputent le titre de « plus ancien » : Univesity College, Merton College et Balliol College qui datent du milieu du XIIIème siècle. En nous promenant dans les rues, nous sommes tombés sur l’un d’eux :  Balliol College que nous avons visité. Ce n’était pas une visite guidée, nous avions seulement avec nous un plan avec quelques anecdotes et histoires numérotées. Les bâtiments sont magnifiques et les jardins doivent aussi l’être aux beaux jours (il y a moins de verdure à cette saison).
Depuis, nous nous sommes renseignés sur internet et il y a des photos vraiment sympas qui donnent envie de revenir aux beaux jours! 

Balliol College à Oxford, Angleterre
Différentes vues de Balliol College à Oxford.

Balliol College à Oxford, Angleterre   Balliol College à Oxford, Angleterre

Comme ce n’était pas encore l’heure du repas nous avons pu accéder à la salle à manger. C’est une pièce magnifique qui fait énormément penser à Poudlard (mais ce n’est pas là que ça a été tourné) et les étudiants ont beaucoup de chance de vivre dans des bâtiments tels que celui-ci! Le midi même, ils allaient prendre le repas de Noël. La salle était en préparation et nous avons pu voir un menu alléchant. On se serait bien fait passer pour des étudiants!

Grande salle à Balliol College à Oxford, Angleterre
La table de Noël de Balliol College à Oxford.

Grande salle à Balliol College à Oxford, Angleterre
La salle à manger de Balliol College à Oxford.

Bref, Balliol College un lieu bien sympathique à visiter. En plus, l’entrée coûte seulement 1£.

 

Nous nous sommes ensuite baladés à travers les rues de la ville. Nous avons pu remarquer la quantité impressionnante de vélos. Nous nous sommes demandés s’il y avait un évènement spécial mais, non, c’est habituel par ici. C’est un centre ville plutôt cycliste et on y trouve très peu de voitures. Peut-être dû aux grands parkings à l’extérieur de la ville. Nous n’avons pas vu le prix des parkings dans le centre mais dans les autres villes ils sont très rebutants!

Oxford visite 1 (3) - Copie
Une vue des boutiques d'Oxford la nuit.

Oxford visite 1 (4) - Copie
Une pâtisserie de noël recouverte de pâte à sucre.

Oxford visite 1 (5) - Copie
Une vitrine multicolore décorée pour Noël.

Puis, nos pas nous ont menés à l'église "The University Church Of St. Mary The Virgin" où un orchestre classique était en répétition pour un concert le soir même. Nous n’avions jamais entendu un concert de ce genre dans une église et avec la très bonne acoustique et le lieu lui-même, c'était très agréable!! Nous avons même eu quelques frissons bien que ce n’était qu’une répèt. Le concert doit vraiment être sympa!

Oxford visite 1 (1) - Copie   Oxford visite 1 (2) - Copie
Deux vues de l'église "The University Church Of St. Mary The Virgin".

Saviez-vous qu’il existait une boutique Alice au pays des merveilles spécialisée en produits dérivés de l'univers créé par Lewis CARROLL ? La petite Alice Liddell, qui a réellement existé, y achetait ses friandises. La boutique apparaît dans le roman « Alice à travers le miroir ». Nous ne pouvions pas manquer ça et sommes allés y faire un tour.

 

En fin de journée, nous nous sommes rendus au pub "The Eagle and Child" où un certain Ron (aussi connu sous le nom JRR TOLKIEN) aimait se rendre très régulièrement avec son ami Charles (lui, on le connait comme CS LEWIS). Nous avons pu y boire de la bière mais aussi manger un morceau. Ça fait du bien après une journée comme ça!

Oxford visite 1 (7) - Copie

C'est amusant de voir que le public des pubs n'est pas du tout le même qu'en France. Suivant les horaires, le pub est un lieu de sortie entre collègues (à la fin du boulot vers 17-19h), en famille (pour un repas ou juste après vers 18-21h), ou tout simplement entre potes pour aller boire une bière et écouter de la musique. Il y règne une ambiance particulière et très convivale.

Oxford_visite_1__6____Copie   Oxford visite 1 (8) - Copie
Le célèbre pub "The Eagle and Child" de Oxford.

En bref, une journée très agréable dans la ville et une grosse envie d'y retourner! Heureusement, c'est prévu! Ouf!

 
 

A bientôt pour de nouvelles aventures!!Signature Scrat et Gloewen

Animaux à bord de Marie-Haude ARZUR - Avis littéraire

vendredi 7 novembre 2014

« Animaux à bord » de Marie-Haude ARZUR est le livre du jour que nous avons lu dans le cadre de l'opération "Masse critique" organisée par le site Babelio. Pour une fois, c’est un recueil de chroniques et d’histoires de la vie maritime auquel nous nous attaquons.

Nous remercions les Editions Glénat et le site Babelio pour cette découverte.

Animaux à bord - Marie Haude ARZUR
Paru aux éditions Glénat, ce livre compte 240 pages.

C'est parti pour la chronique!
   

"Perroquets, poules, chiens, chats, cochons, vaches, mais aussi charançons, puces, rats, voire girafes, zébus, caméléons ou tortues, tous ont un jour pris la mer" tel est le début du quatrième de couverture. Le livre démarre par une très intéressante et très alléchante introduction sur les animaux vus sous un aspect maritime (mascottes, animaux de mauvaise augure ou espèces diverses). Peut-être un peu trop courte par rapport à la suite car elle nous a donné envie d'en savoir plus.

On entre ensuite dans le vif du sujet avec une description des animaux rencontrés et les chroniques qui y sont associées. Ces descriptions sont partagées en deux grands thèmes :
1) La distribution des rôles
2) Portraits animaliers
puis classées en différentes catégories (oiseaux, animaux, marins, mammifères, etc...). Ceci ne rend pas la lecture facile si on le prend comme un récit et que l'on souhaite le lire d'une traite. Ce serait plutôt un ouvrage qu'il faudrait consulter à la manière d'une encyclopédie.

On oublie trop souvent ces animaux qui ont voyagé, tantôt en passagers clandestins (rats, araignées, milles-pattes...), tantôt en tant qu'aide à la colonisation d'un pays (boeufs, chevaux, poules...) ou bien encore pour peupler les parcs zoologiques (tigres, girafes...). Tous les animaux (ou presque) ont déjà navigué de force ou de gré et nous les retrouvons à travers le récit de navigateurs les ayant embarqués. Le travail de recherche au sein des différentes chroniques maritimes est remarquable et le nombre d'animaux répertoriés est vraiment impressionnant. On y apprend beaucoup de choses sur la vie à bord des navires, essentiellement depuis les voyages des premiers grands explorateurs (Magellan, Vasco de Gamma, etc...) à nos jours.

Parfois assez cocasses ces anecdotes font passer un bon moment de lecture et nous apprennent pas mal de choses. Le fait que le livre soit classé par animal est un peu dommage car on aurait parfois aimé avoir une vue d'ensemble, quelques pages, sur la vie à bord de tel ou tel navire et des animaux qui l'ont accompagnés.
  

En bref, si vous aimez les histoires maritimes et les animaux vous serez ravis car ce livre en est truffé. Un petit bémol cependant sur la classification "encyclopédique", nous aurions préféré une lecture d'un type un peu plus récit pour une lecture plus agréable.

Bonne navigation!Signature Scrat et Gloewen

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 23:31 - - Permalien [#] - Bafouilles [2]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , , , , ,

Jane Eyre de Charlotte BRONTË - avis littéraire

vendredi 31 octobre 2014

Janvier, le temps des bonnes résolutions est looooin!! Je suis complètement à la bourre dans mes chroniques! Mais qu’à cela ne tienne, aujourd’hui, je vais vous parler de Jane EYRE de Charlotte BRONTË (traduit de l'anglais par Noëmi LESBAZEILLES SOUVESTRE).

En avant pour la chronique sans spoiler!

Jane Eyre de Charlotte BRONTE - livre audio
Durée d'écoute : 21h30   -   Lecture par Mélodie RICHARD
Si tu veux savoir pourquoi un livre audio, tu cliques ici.

Oui, ça y est, j’ai sauté le pas!

C’est un Classique archi-connu et j’étais curieuse de le lire pour parfaire ma culture littéraire (ouh, ouh, ouh, les grands mots) et pour vérifier un préjugé que le film m’a donné il y a quelques années. Autant vous le dire tout de suite : j’ai détesté le film! Peut-être était-ce dû à mon âge car j’étais encore bien jeune mais j’ai détesté Monsieur Rochester et je ne comprenais pas pourquoi Jane tenait tant à lui.

Je partais donc avec mes à-priori.
  

Heureusement, le livre original a revu mon avis à la hausse! Il y a pas mal de différences entre le film et le texte de Charlotte BRONTË (dues au besoin du film j’image) et les parties coupées manquent à l’histoire au même titre que les pensées et réflexions de Jane.

J’ai apprécié les divisions franches du roman en fonction des différentes étapes de sa vie et les descriptions de la vie et des mœurs de l’époque. Cependant, parfois les explications sont un peu longuettes.
Par exemple, lorsque Jane Eyre veut expliquer une anecdote, elle raconte des éléments passés quelques heures avant qui n’apportent rien à l’anecdote.
(Du genre : «Je me baladais dans la cour lorsque, sous la douce brise caressant mon visage, je me suis arrêtée pour admirer le jardin aux magnifiques couleurs de fins d’été. Le vent faisait vibre chacune des petites feuilles qui dansaient et me rappelaient le… blablabla…» Tout ça pour raconter que, quelques heures plus tard, elle a croisé machin qui faisait un truc suspect quand elle était dans la bibliothèque...)
L’avez-vous ressenti? Je comprends que ça puisse être utile pour cerner le personnage et son caractère, sa vison des choses et son esprit mais j’ai trouvé que c’était beaucoup trop pour chaque anecdote racontée par JE.

Par contre, j’ai apprécié l’histoire de cette femme et les diverses «aventures» qu’elle vit, même si cela ressemble un peu trop à un conte de fées [spoiler]( Il était une fois une pauvre petite fille malchanceuse qui doit lutter contre son statut et l’adversité [...] et ils se marièrent et eurent de beaux enfants... Fin. )[/spoiler], et la façon dont elle est contée. Les personnages que Jane rencontre sont aussi développés et on sait ce qu’ils deviennent par la suite même si cela n’a plus d’intérêt dans la vie de JE. C’est un bon point pour moi. Toutes nos questions trouvent des réponses.
  

En bref, cette lecture n’a pas été un coup de cœur mais je suis contente de connaître enfin cette œuvre. Si vous aimez les classiques, allez-y!

 


 Pour info :

Jane AUSTEN : Hampshire, Angleterre (1775- 1817, décédée à 41 ans)

Charlotte BRONTË : Yorkshire, Angleterre (1816-1855, décédée à 38 ans)

  • Jane Eyre en 1847
  • Shirley 1849
  • Villette 1853

Bonne lecture!Signature Gloewen

 

Les légumes ça me botte! de Brigitte NAMOUR - Avis

mardi 28 octobre 2014

Aujourd’hui, on va vous parler d’un livre spécial puisqu’il s’agit d’un livre de cuisine. Il s’appelle « Les légumes ça me botte! » par Brigitte NAMOUR et est paru dans la collection Mango de Fleurus Editions.

les legumes ça me botte

Description :

Il est simple, bien construit et agréable à l’œil. Il l’est également à manipuler. En couleurs, les 40 recettes proposées sont réparties sur une quatre-vingtaine de pages avec des explications claires, des photos appétissantes et quelques astuces.

Comme le titre l’indique, il s’agit de recettes à base de légumes : crumbles, clafoutis, tartes, purées, mousse, galettes, boulettes, cupcakes, DIPs, etc…

  

Ce qui le différencie des autres livres de cuisine :

Les recettes qu’il propose sont simples et originales et, surtout permettent de cuisiner avec des ingrédients que l’on possède couramment chez nous. Pas besoin d’utiliser d’ingrédients saugrenus que l’on ne saura pas comment utiliser par la suite! On y trouve de quoi cuisiner facilement les légumes, des plus courants au plus originaux et de les faire apprécier aux petits comme aux grands!

  

La recette que l’on a le plus souvent réalisée :

Celle des galettes de carottes car elle nous permet d’utiliser les restes de pâtes du repas précédent et plusieurs variations sont possibles!

  

En bref, c’est un livre qu’on l’on adore et celui que l’on utilise le plus, surtout en ce moment, car il nous faut des idées originales pour cuisiner les légumes d’hiver qui arrivent de façons différentes histoire de varier les repas !

  

  

Alors, qu’est-ce-que vous mangez ce soir?Signature Scrat et Gloewen