Ce que disent les nuages de Lorris MURAIL - Avis littéraire

lundi 4 juin 2018

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une de mes lectures récentes, il s’agit du roman jeunesse « Ce que disent les nuages » de Lorris MURAIL.

Ce-que-disent-les-nuagesBLOG
Editions l'Archipel - 320 pages

Je l’ai acheté il y a un moment lors d’un salon du livre imaginaire. En ce moment, j’ai du temps devant moi pendant que j’allaite et ce livre m’attendait dans la bibliothèque. Je l’ai attrapé comme ça, sans prendre le temps de re-regarder le résumé (ce que je fais rarement avant une lecture d’ailleurs car, comme un chat échaudé, je crains les spoilers).

J’avoue avoir été complètement paumée ! Je ne comprenais pas grand chose à ce qui se passait. Pour vous faire comprendre, c’est un peu comme si on se retrouvait face à des pièces de bois, de métal, des vis, etc. Petit à petit, les choses commencent à s’emboîter et on reconnaît une roulette, puis un miroir ou encore un tiroir. ça s’éclaire mais on ne voit toujours pas le rapport entre tout ça ni où on va arriver. Au fur et à mesure, on va réaliser qu’il s’agit un meuble, une coiffeuse et, plus tard, on va comprendre son utilité et enfin découvrir tout ce qu’il y a autour. C’est un looooong chemin, surtout le début.

L’histoire commence dans un contexte assez spécial :

Par la faute de l’Homme et de l’appât du gain, le monde est complètement chamboulé, ravagé, les catastrophes naturelles se succèdent et les populations commencent à se battre pour les ressources premières. Colin, 10 ans, est dans le jardin de ses parents qui, comme partout dans le pays, souffre de la sécheresse et des hautes températures. Il lance des cailloux sur le puit désespérément vide. Soudain quelque chose apparaît et lui parle. Le garçon va alors avoir pour mission de faire passer un message...

Le début n’est pas facile. Il est très très étrange et il faut s’accrocher mais l’auteur réussit quand même à attiser ma curiosité et me faire continuer ma lecture. Plus la lumière se faisait sur l’histoire et plus j’avais envie de savoir comment ça allait finir mais je pense malheureusement que c’était plutôt dû au déroulement farfelu et déconcertant qu’à un réel attachement à l’histoire ou aux personnages. C’est censé être un roman jeunesse mais je ne suis pas vraiment certaine que ce soit bien adapté.

Au final, cette lecture n’est pas si farfelue que ça. Enfin si mais ça se tient. Tout est très très logique, vraiment bien réfléchit et, ça, c’était une bonne surprise.

  

En bref, si je devais définir ma lecture en un mot je dirais « étrange ». Je suis mitigée, je ne sais pas si c’est un livre que je conseille ou non. Je crois qu’il faut l’essayer et s’accrocher car, en fonction de la sensibilité de chacun, il peut plaire ou non.

 

Bonne lecture !Signature Gloewen


M'abonner à la newsletter

Nouveau commentaire

Commentaires sur Ce que disent les nuages de Lorris MURAIL - Avis littéraire

    livre couture patchwork
    il s'agit d'un roman jeunesse, encore moins évident pour des enfants de saisir les subtilités...

    Posté par sabrina, lundi 4 juin 2018 à 12:43 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Oui, ça peut être compliqué ! Et puis tout n'est pas forcément abordé sous une forme assez adaptée...

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:32 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Eh bien malheureusement, tu ne me donnes pas envie de tenter cette lecture !!!

    Posté par avoinette, mardi 5 juin 2018 à 21:03 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Parfois, il ne faut pas se forcer...

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:33 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Ce titre m'intrigue malgré tout! J'avais adoré la série "Golem" de la tribu Mirail et "Dan Martin file à l'anglaise" était plutôt amusant, j'ai plus de mal à me souvenir de ce dernier.

    Posté par Hilde, jeudi 7 juin 2018 à 20:05 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Je ne connais pas du tout mais je me pencherai dessus à l'occasion !

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:34 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    C'est surprenant car de la façon dont tu décris ce livre, j’ai du mal à comprendre qu'il soit pour les enfants: moi je crois que côté étrange e donne envie de le lire mais plus jeune, ne suis pas sure que j’aurais persévéré! enfin, tant mieux si il t'a plu quand même au final!

    Posté par Not parisienne, jeudi 7 juin 2018 à 20:57 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Eh bien je n'avais pas pensé à ça mais je crois aussi que, plus jeune, j'aurais laissé tomber !

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:35 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Je ne connais pas du tout Lorris Murail contrairement à sa soeur Marie-Aude... Je vais regarder ses autres lives de près.

    Posté par SvCath, samedi 9 juin 2018 à 10:31 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Avant cette lecture, je n'avais jamais lu de leurs livres. Je connais sa sœur de nom et il parait que ses histoires sont sympas.

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:37 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    Merci pour ton partage! Je ne sais pas si je le lirai, mais c'est toujours intéressant d'avoir des avis de livres!
    Bon dimanche!

    Posté par lounatine, dimanche 10 juin 2018 à 08:40 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Oui, j'aime bien les partages comme ça sur les blogs (et pas que d'ailleurs) ! ! !

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:40 | | Répondre
  • livre couture patchwork
    De la famille de Marie-Aude Murail? Bon... je crois que je n'ai pas trop envie de m'y mettre, du coup.

    En revanche, si tout comme moi tu aimes la littérature jeunesse, j'ai lu Wonder il y a deux semaines, (et Wonder et moi il y a deux jours), pur bonheur. Tu connais?

    Posté par crecelle, dimanche 10 juin 2018 à 20:32 | | Répondre
    • livre couture patchwork
      Marie-Aude est la sœur il me semble. Tu as déjà lu ses livres ?

      Je connais Wonder de réputation et il est très clairement sur la liste de mes envies !

      Posté par Gloewen, mardi 12 juin 2018 à 08:40 | | Répondre