La petite école dans la montagne de Michel JEURY - Avis littéraire

mardi 28 février 2017

Aujourd'hui, on va parler lecture avec le roman "La petite école dans la montagne" de Michel JEURY paru en 2005 aux Editions Robert Laffont.

La petite ecole dans la montagne de michel jeury

L'histoire

Un matin de rentrée des classes dans un joli village de la Loire.
Au tableau noir, la date du jour : 2 octobre 1908. Les grands chahutent Colinet, le nouveau, petit berger des environs. Le maître s'est tout de suite pris d'affection pour ce maigre orphelin en guenilles aux yeux pétillants d'intelligence et de malice. Colinet est peut-être l'élève dont il a toujours rêvé, l'ignorant avide de s'instruire qui lui redonnerait la passion de son métier. Et s'il le conduisait jusqu'au certificat d'études ? Mais, à l'approche des beaux jours, l'oncle de Colinet le retire de l'école.
Il en a le droit et la République ne peut s'y opposer. Comment accepter sans réagir l'avenir brisé d'un enfant ? Dans le plus grand secret, le maître complote alors pour mener son protégé jusqu'à l'examen...

Mon avis 

En lisant le quatrième de couverture, je ne m’attendais pas du tout à ce genre d’histoire. Je pensais bien découvrir le milieu rural du début du vingtième siècle mais je m’attendais plutôt à suivre le combat d’un maître passionné et de son élève pour l’apprentissage du savoir.
Je l’avoue, c’est ce qui m’avait tenté dans ce livre et j’ai été fort déçue car, si cette lutte est bien présente dans l’histoire, elle est en arrière plan. Sur le devant de la scène, une histoire d’amour un peu plan-plan sans réel suspense.

J'aurais adoré que ce livre me plaise mais j’ai mis pas mal de temps à entrer dedans et, si j’avais eu autre chose à lire ou à faire à ce moment-là, je crois que j’aurais abandonnéC'est dommage car j’avais vraiment envie de lire un roman du terroir entraînant et de me projeter à cette période. Ce ne fût pas du tout le cas. Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages si ce n'est Colinet qui, finalement, n'est pas au centre de l'histoire et reste une "ombre".

Il y avait pourtant des choses qui auraient pu me plaire mais je n’ai pas réussi à accrocher. C’est mou, il y a très peu d’actions… Je n’en garde quasiment qu'un sentiment de lenteur mais aussi de déception par rapport à la fin (tout ça pour ça?!!).

Le point positif que j'en retire, c'est qu'il m’a permis d’avoir un aperçu du métier d’instituteur et de la vie à cette période.

    

En bref, vous l'aurez compris, je suis déçue de ce roman qui n’a pas su me captiver.

   

A bientôt pour plus de lectures!

Signature Gloewen


Couture : un air marin - Sac cabas et coussin

jeudi 23 février 2017

Aujourd'hui, c'est couture. Je vais vous présenter ce que j'ai offert pour Noël à ma grand-mère équilibriste (dont je vous ai déjà parlé dans l'article sur le Doudou pour guérir plus vite).

Il s'agit d'un sac cabas et d'un coussin assorti dans les couleurs qu'elle aime et qui ont un petit air de vacances en Bretagne.

   

Le sac cabas :

Sac2

J'ai utilisé le même patron que pour mes précédents sacs cabas fleuris offerts aux cousines de Scrat puisqu'ils ont été testés et approuvés.

Le tissu est une toile qui provient de la boutique Self Tissu. J'ai tout de suite pensé à ma grand-mère en voyant le motif : pile poil dans les teintes qu'elle aime et avec un petit air marin qui rappelle la Bretagne.

Sac1   Sac3

Maintenant qu'elle remarche, elle va avoir la Classe en allant faire les courses!

   

Le coussin : 

DSC_7416 

Puisqu'il me restait du tissu et juste la dimension qu'il fallait, j'ai décidé de lui coudre un coussin.

DSC_7417

Le dos du coussin est en poupouille (mais quel est le nom de cette matière en vrai?) toute douce et donne envie de se blottir dedans. En plus, il est très moelleux! Le coussin idéal pour bouquiner et faire les mots fléchés!

DSC_7419

Bref, maintenant que j'ai testé, je vais pouvoir en faire pour notre canap'! Allez, motivée! ;)

   

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

On a testé pour vous : Les couches lavables

mardi 21 février 2017

Aujourd’hui, on va vous parler des couches lavables avec ce nouveau numéro de notre série "on a testé pour vous". Lorsque nous avons su que nous allions avoir un petit korrigan à la maison, nous nous sommes tout de suite posés la question des couches lavables.

Couche lavable 1
Image issue du site askHRgreen

Pourquoi avoir choisi les couches lavables ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles nous avons choisi les couches lavables :

  • Environnement : On ne va rien vous apprendre, la couche jetable est polluante lors de sa fabrication, utilise gâche de nombreuses matières premières et nous laisse énormément de déchets sur les bras. 

  • Économie : Le budget couches est énorme lorsqu’on a un enfant. Je vous laisser calculer le montant en prenant en compte le nombre de couches nécessaires jusqu'à ses 2 ans et demi 3 ans. Sur le long terme, les couches lavables sont plus économiques surtout si on les utilise pour les enfants suivants ou si on les achète d'occasion.

  • Santé : Afin de garantir un effet "fesses sèches" en cristallisant le pipi et "sans odeur", les fabricants de couches usent de poudres de perlimpinpin en tout genre (comprendre des produits chimiques plus ou moins nocifs directement en contact avec les parties intimes de bébé). Bébé sera bien assez vite confronté à toutes ces m... ces substances alors autant lui laisser du répit, surtout en cette phase de développement. 

Bref, nous sommes très vite arrivés à la conclusion qu’il nous fallait passer aux couches lavables.

    

Comment ça fonctionne? ça a l'air compliqué!

Quand tu décides de passer aux couches lavables, tu veux te renseigner. Tu allumes donc ton ordinateur, tu tapes 'Couches lavables' dans ton moteur de recherche et, là, tu te retrouves noyé sous des milliards d'informations en tout genre! ça fait peuuuuur!

Même si ça a l'air d'être super effrayant et compliqué, il n'en est rien. 

Couche lavable 3
Illustration issue du site Mon bébé bio et moi
  

 

La couche lavable s'utilise de la même façon que la couche jetable : quand ton bébé a fait ses besoins, tu le changes et, au lieu de jeter la couche, tu la stockes jusqu'au moment de la laver.

De notre coté on fait une machine de couches tous les 2-3 jours, c’est à dire 15-20 couches à laver.

    

A quoi ressemble une couche lavable?

Les différentes parties d'une couche lavable :

Comme les couches jetables, les couches lavables sont composées d'une partie absorbante et d'une partie étanche.

  • Soit les deux parties sont attachées ensemble, ce qui donne une couche semblable à la jetable mais en version tissu. Elle est appelée couche tout-en-un ou TE1.

 

Couche lavable 4

Image issue du site Cocarde verte

Avantage : On s'en sert exactement comme une couche jetable.
Inconvénient : Elles sont un peu plus longues à sécher.

   

  • Soit les deux parties sont dissociées. On a d'un coté la culotte de protection (partie étanche) et de l'autre la couche (partie absorbante).

Couche lavable 5
Image de la couche absorbante issue du site Eco sapiens
(ici réglable avec des boutons pression)

Couche lavable 6
Image de la culotte de protection issue du site Etre maman naturelle
(ici règlable avec des scratchs)

 Avantage : ça sèche plus rapidement et on peut
se resservir plusieurs fois de la culotte de protection avant de la laver.
Inconvénient : Il y a deux choses à mettre en place sur bébé.

   

Lorsque l'on a besoin que la couche absorbe plus (par exemple, la nuit ou si bébé fait des gros pipis), il est possible d'ajouter des inserts pour augmenter la capacité d'absorption. Certains se posent juste dans la couche, d'autres se fixent à l'aide de scratchs ou de pressions.

Couche lavable 8
Image issue du site Lilinappy

 

 

Il existe également un voile de protection (qui peut être réutilisable plusieurs fois en rinçant ou jetable) pour récupérer le caca et le jeter dans les toilettes.

Couche lavable 7
Image issue du site Bébé au naturel

   

 

Les différentes tailles des couches lavables :

  • Couches à taille fixe (S, M, L, XL...) à choisir en fonction du poids et de la morphologie de bébé.
  • Couches évolutives dont le système de fermeture est réglable, en général, avec des scratchs ou des boutons pression.

    A noter que les couches évolutives ne conviennent pas aux nouveaux nés. Il existe donc des tailles naissances.

    Rq : Comme les tailles naissances ne s'utilisent que sur une courte période, nous avons fait le choix d'utiliser des couches jetables écologiques à la place. Mis à part le côté économique, ça a eu l'avantage de nous laisser le temps de nous organiser dans notre nouvelle vie avec bébé.

    

Quelles sont les avantages et les inconvénients des couches lavables ?

 Les Avantages :

  • Budget : sur le long terme, elles sont plus économiques surtout si on les utilise pour les enfants suivants ou si on les achète d'occasion.

  • Pas besoin de se déplacer régulièrement pour en acheter, ni de sortir les poubelles.

  • Plus sain : pas de produits chimiques à l’intérieur, on sait ce qu’on met sur les fesses de bébé.

  • C’est super mignon (ok, ce n’est pas vraiment un argument).
  • C'est eco-friendly.

   

Les inconvénients :

  • C'est un investissement financier au début (en occasion, c'est plus raisonnable, on a acheté les nôtres 50 euros).

  • Il faut stocker les couches sales et les laver (un peu comme les vêtements ou la vaisselle si on y pense).

  • On ne peut pas mettre de vêtements trop serrés aux fesses et, en général, on prend une taille au dessus pour le pantalon et le body.

  • On peut tâtonner un peu au début pour trouver le mode qui nous convient.

Couche lavable 2
Image issue du site Mother Love

 

 

 FAQ Couches lavables

  • Utiliser des couches lavables n'est-ce pas un retour en arrière ?

    Lorsque nos grands-parents utilisaient des couches lavables, il devaient les laver à la main. Maintenant, nous avons un lave-linge qui fait le boulot pour nous. 

    De plus, depuis l'invention de la couche jetable et autres "progrès", nous nous sommes aperçus que les ressources de la terre ne sont pas illimitées et que certaines de nos actions sont polluantes. On ne considère donc pas ça comme un retour en arrière mais plutôt comme un progrès : nous réussissons à évoluer et avancer pour le mieux grâce à ce qu'on a appris de nos expériences. 

    

  • Beuuuurk! Mais c'est dégueu! Vais-je avoir du caca sur les mains si j'utilise une couche lavable ?

    Pas plus qu'avec une couche jetable!

    De toutes façons, si y’a du caca kaki collé au cucul de ton gosse, sur ses vêtements, ses mains, ses cheveux (oui, le môme est super marrant quand il veut), il faut bien y aller et laver tout ça! Couche jetable ou non, tu prends le risque d'en avoir sur toi.

   

  • De combien de couches vais-je avoir besoin?

    La quantité de couches nécessaires va dépendre du nombre utilisé par bébé tous les jours et de la fréquence à laquelle tu souhaites faire tes machines.

   

  • Où puis-je acheter des couches lavables? 

    Quelques idées : Coopératives bio, internet, marchés de l’occasion, etc... Tu peux aussi les faire toi-même si tu es couturière, il y a plein de tutos et d'explications sur internet.

   

  • Est-ce vraiment écologique car on utilise quand même de l’eau et de l’électricité pour les laver?

    Pour produire chaque couche jetable, il y a aussi de l’eau et de l’élec utilisés (et en quantité plus importante, on te laisse te renseigner sur les chiffres). De plus, pour chaque couche fabriquée, il faut compter les matières premières utilisées et les produits chimiques. Au final, utiliser une couche lavable consomme moins de ressources.

   

  • J'ai lu qu'une couche jetable contenait moins de plastique qu'une couche lavable. Si j'utilise une couche jetable écologique, ce sera donc meilleur pour l'environnement ?

    A poids égal, les couches jetables contiennent moins de plastique alors, pour une utilisation unique, il est plus judicieux d'utiliser les couches jetables. Seulement, l'intérêt des couches lavables réside dans le côté réutilisable. A terme, pour l'ensemble des changes, il y a donc moins de plastique utilisé.

   

  • Peut-on utiliser n’importe quelle lessive pour laver les couches ?

    Non, il faut éviter les lessives contenant de la glycérine ou du savon de Marseille car ça « encrasse » les couches. C’est à dire qu’une pellicule se forme et les rend moins absorbantes (dans ce cas, il faut faire un décrassage).

    Il parait que l'adoucissant ou le vinaigre sont mauvais pour les couches car ça les abîme plus vite.

    Il parait également que le fiel de bœuf est super efficace pour faire partir les tâches.

   

  • Comment stocker les couches ?

    Il y a deux possibilités :
    - Soit dan
    s un seau d’eau (dans lequel on peut ajouter de l'huile essentielle de tea tree)
    - Soit à sec.

    Nous avons commencé par utiliser la première solution puis sommes vite passés à la deuxième.

    Personnellement, lorsqu'il y a des traces de caca, on rince la couche tout de suite après le change pour éviter les tâches. 

   

  • Doit-on changer bébé plus souvent avec des couches lavables ? 

    Dans une couche jetable, la poudre de perlimpinpin permet de critaliser le pipi et de garder les fesses plus ou moins au sec et, en théorie, de le laisser plus longtemps. En pratique, laisser ton bébé mariner dans ses excrèments, ce n'est ni agréable ni bon pour lui (mets-toi à sa place...).

    En gros, jetable ou lavable, tu changes ton bébé dès qu’il a fait dans sa couche. 

   

  • Y'a-t-il plus de fuites avec les couches lavables ?

    S'il y a des fuites, comme pour les couches jetables, c'est qu'il y a un problème quelque part.
    Par exemple :
      -  La couche est mal mise
      -  La taille n'est pas adaptée
      -  Tu as attendu trop longtemps avant de changer bébé
      -  La couche n'est pas assez absorbante (prendre des spéciales nuits ou ajouter des inserts)

 

Couche lavable 9
Image issue du site Running with safety scissors

Notre conseil à ce sujet :

Pour vous lancer, n'hésitez pas à louer vos premières couches ou à les acheter d'occasion. Les essayer, c'est les adopter!

   

D'autres articles à lire sur le sujet :

 

A bientôt!Signature Scrat et Gloewen

 

 

Posté par Le coffre de Gloewen et Scrat à 08:27 - - Permalien [#] - Bafouilles [35]
Laissez votre impression!

Tags : , , , , ,

Couture : Bavoir "Bouquet d'Amour"

samedi 18 février 2017

Je reviens vers vous avec de la couture afin de vous montrer un autre bavoir que j'ai cousu pendant ma grossesse pour mon Choubichou d'Amour.

Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (10)

Après le bavoir du korrigan, j'ai donc réalisé ce "bouquet d'Amour" en utilisant le même patron.

Pour voir tous les bavoirs réalisés avec ce patron, cliquez sur le lien.

Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (3)

Comme je m'étais bien amusée avec la première version (j'avoue avoir eu peur au début, ça prend beaucoup beaucoup de temps mais on y arrive), j'ai refait un petit dessin cette fois encore :

Des cœurs qui représentent notre Amour pour le Korrigan et une Mademoiselle Chat qui adorait venir dormir contre mon ventre en ronronnant ce qui avait l'air de plaire au Korrigan puisqu'il venait se coller près d'elle de l'autre côté de la paroi! 

Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (5)

Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (6)
Je me suis éclatée car j'ai pu mettre de la couleur comme j'aime.
   

De plus, j'adore utiliser mon tambour à broder! Je ne sais pas broder, j'y suis allée au feeling mais, maintenant, je cherche à apprendre! J'ai  ainsi découvert que pour ce bavoir j'avais utilisé le point arrière, si c'est pas la classe tout ça! Hihihi!
   

Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (8)   Bavoir Korrigan version bouquet d amour by Gloewen (9)

 

J'ai un peu galèré lorsque j'ai pris ces photos car le soleil jouait à cache-cache avec les nuages et que le vent ne voulait pas être en reste! ;)

   

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

 

Couture : une pochette à crayons pour Leenaë

lundi 13 février 2017

Aujourd'hui, je vous parle couture et dessin en vous présentant la pochette à crayons que j'ai réalisée pour l'anniversaire de ma cousine (déjà sept ans, ça passe viiiite).

Trousse008
Vue d'ensemble de ce qu'elle a découvert.

Elle n'a pas compris tout de suite ce que c'était mais a semblé ravie lorsqu'on lui a dévoilé l'utilité et le contenu! 

Il s'agit d'un modèle maison qu'il faut encore que j'améliore. Il a été réalisé avec les tissus de mon stock : un ancien rideau, des tissus ayant déjà servis pour sa couverture patchwork et, celui à grosses fleurs, récupéré chez Emmaus. C'était un mini coupon et j'avoue que j'en suis tombée en amour!

Trousse01   Trousse002
Voici les vues intérieure et extérieure de la pochette à crayons.

   

J'ai choisi de faire une trousse qui se roule car j'aime beaucoup ce système (elle se ferme en enroulant le lacet).

Trousse006
Détail des appliqués en forme de coeur.

   

Pour accompagner cette trousse, j'ai ajouté une carte avec un dessin de Blanche Neige réalisé par ordinateur. Eh oui, Leenaë est toujours dans la période "princesses Disney" (et j'ai comme l'impression qu'elle est trèèès longue cette période, ah ah)!

 Trousse007
Détail de l'illustration Blanche-Neige.
   

Pour l'anecdote, le cadeau était accompagner d'un joli carnet secret (de ceux avec un cadenas), de petits auto collants et d'une boite en forme de livre pour tout y ranger.

Trousse004   Trousse005
Ici, on peut apercevoir les crayons multicolores rangés dans la trousse!

   

A bientôt pour d'autres cousettes!

Signature Gloewen

 

Couture : guirlande de fanions

jeudi 9 février 2017

Je reviens pour vous parler couture et déco homemade. Aujourd'hui, je vais vous présenter la guirlande de fanions que j'ai cousue pour les 6 mois de mon neveu chéri. Après la guirlande de fanion au crochet, je tente la version tissu!

Les photos ne sont pas les plus belles du monde mais ce sont les seules rescapées d'une erreur de manip (au moment de la copie de sauvegarde, ah ah, ironie du sort...).

Fanions pour Ethan

Afin que cette guirlande de fanions soit bien harmonisée avec le reste de sa chambre, j'ai utilisé les chutes de tissu qui ont servi à lui coudre un joli trousseau (turbulettes, tour de lit, cousins, sac pour la crèche, etc...) et des tissus coordonnés.

Guirlande de fanions pour Ethan

J'aime beaucoup cette guirlande alors je pense qu'il y en aura d'autres dans le même genre.

A bientôt pour d'autres cousettes!Signature Gloewen

La fille du loup de Barbara WOOD - Avis littéraire

vendredi 3 février 2017

Aujourd'hui, je vais vous parler du roman "La fille du loup" de Barbara WOOD, sorti sous le titre "The divining" en 2012. Eh oui, j'ai enfin pris le temps de mettre en forme mes petites notes de lecture.

La fille du loup barbara wood
Traduit de l'Américain par Florence BERTRAND

L'histoire commence à Rome, en 54 après JC, sous le règne de Néron. Ulrika, 19 ans, vit avec sa mère, son père étant mort lorsqu'elle était petite. Un jour, elle fait un rêve étrange avec un loup. Elle y voit un signe car son père portait le nom de "Wulf". Peu après, sa mère va lui avouer qu'il n'est pas mort mais qu'il a fondé une famille en Germanie et qu'il ignore qu'elle est sa fille. Ulrika décide alors de partir retrouver son père…

Le livre traînant chez ma mère, je me suis mise à le lire sans avoir pris connaissance du résumé (ou alors vaguement et il y a longtemps). Je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire mais "La fille du loup" est une lecture sympa. Le déroulement est original et je n'aurais pas imaginé que ça prendrait cette direction. Il est, certes, parfois difficile à suivre mais ça reste une agréable surprise.

Globalement, l'histoire est prenante et les personnages sont attachants même si je ne me suis identifiée à personne. Toutefois, certaines situations sont trop prévisibles et se règlent un peu facilement à mon goût. C'est un peu (beaucoup) cliché mais on va dire que c'est contre-balancé par l'originalité du déroulement. Par certains côtés, les personnages sont aussi trop parfaits (ou trop imparfaits, c'est selon). Ils sont caricaturés et perdent de leur crédibilité.

J'ai bien aimé l'ouverture (d'esprit) du livre, le fait que l'on puisse apprendre de chacun même (et surtout) s'il est différent et la tolérance qui en ressort face à diverses croyances que l'on y rencontre.

Par contre, je n'ai pas vraiment apprécié la place faite aux femmes. Par exemple, [spoiler]Il peut coucher sans problème avec une autre même s'il est "follement amoureux" d'Ulrika. L'une serait pour le plaisir alors que l'autre c'est toute son âme... Euh... Et dans l'autre sens? Ben non, Ulrika attend son aimé sagement. Bref, pour moi, c'est gênant. On pourrait me dire "oui mais c'est l'époque qui veut ça"... Ok mais, paradoxalement, Ulrika se rebelle contre la place de femmes comme un reflet de la femme "moderne". Elle aurait pu être plus libérée. De plus, je trouve ça en contradiction avec les sentiments et leur relation spéciale décrite dans tout le livre. C'est assez déplacé.[/spoiler]

En bref, pour moi, ce n'est pas l'histoire du siècle. Il y a de bonnes idées mais elle aurait méritée d'être plus approfondie. Je ne sais pas si j'en garderai un souvenir impérissable, néanmoins, j'ai passé un agréable moment en lisant ce livre.

   

Bonne lecture!Signature Gloewen